Tag: DG Antoine Kouthon

Affaire Sobemap: L’ex Dg Antoine Kouthon en liberté conditionnelle

Antoine  Kouthon DG SobemapPrésenté au juge d’instruction pour une nouvelle audition le vendredi 06 janvier 2017, l’ex Directeur Général de la Société Béninoise de Manutention Portuaire (SOBEMAP), Antoine Kouthon est sorti de la prison civile de Cotonou où il était gardé depuis le 20 décembre dernier. Cette détention fait suite à une affaire de détournement de 398 millions de francs CFA et d’abus de biens sociaux. En effet, mis sous mandat de dépôt le 20 décembre 2016pour une affaire de détournement de près de 400 millions de francs CFA dont le nom d’un certain Eric Hounguè est cité, Antoine Kouthon et trois de ses collaborateurs ont été écoutés une première fois le mardi 27 décembre 2016 puis une seconde fois le 03 janvier 2017. Une seconde audition qui a constaté la mise sous liberté des mis en cause sauf l’ex Dg Sobemap Antoine Kouthon pour qui, le juge de la 1ère chambre correctionnelle des audiences des fragrants délits du Tribunal de première instance de Cotonou a ordonné le renvoi du dossier devant le juge d’instruction, se déclarant ainsi incompétent. Il bénéficie dès lors, depuis ce vendredi 06 janvier 2017, d’une mise en liberté sous contrôle judiciaire, conditionnée par le payement d’une  caution de quarante millions (40. 000. 000) de FCFA avec interdiction de voyage.

Yannick SOMALON

Acquisition des engins de manutention: Le DG Antoine Kouthon concrétise le rêve des travailleurs de la Sobemap

Antoine  Kouthon DG SobemapDepuis plusieurs années, l’acquisition des engins de manutention au profit de la Société béninoise des manutentions  portuaires (Sobemap) est désormais une réalité. Ces engins, à savoir les PPM 45 tonnes, les fourchettes 16 tonnes, les remorqueurs et autres sont désormais dans les locaux de la société, grâce au dynamisme et à la perspicacité de Antoine Kouthon. Après l’arrivée de ces engins, les travailleurs expriment leur satisfaction et proposent que le directeur général aillent jusqu’au bout des réformes entamées.

Calme, intelligent mais très efficace, le directeur général de la Société béninoise des manutentions portuaires (Sobemap), Antoine Kouthon a pu relever en moins de 18 mois  le défi le plus cher aux travailleurs.  En effet,  l’acquisition des derniers engins PPM 45 tonnes, spécialisés dans le maniement des containers 20 et 40 pieds date de 2008 au cours de la gestion de l’ancienne directrice, Mme Claude Olory Togbé. Et, depuis, les prédécesseurs ont tous frôlé ce défi qui constitue un moteur essentiel  dans  l’épanouissement de la Sobemap. C’est alors que courant 2012, elle  a signé un accord avec la BOAD et le Fonds africain de garantie (FAGACE) pour un montant de 11,5 milliards de F CFA pour l’acquisition d’équipements de manutention de nouvelle génération et la construction de magasins de stockage pour renouveler et renforcer son parc d’engins de manutention. Mais le processus de passation des différents marchés a connu des irrégularités notoires sous l’ancien directeur général, Soumanou Toléba au point où le Fonac avait dénoncé, en son temps, une mauvaise gestion du dossier. Le syndicat de la Sobemap a observé aussi des mouvements de protestation pour exiger la reprise du processus.

Antoine Kouthon, veut redonner à la Sobemap ses lettres de noblesses

C’est dans cette longue attente des engins que l’actuel directeur général fut promu. Et, dès le jour de sa prise de service, il a pris l’engagement d’acquérir ces engins  afin de, non seulement rehausser la Sobemap  sur la plate-forme portuaire de Cotonou, mais également, de répondre aux exigences des partenaires qui attendent beaucoup d’elle.  C’est alors que depuis bientôt un mois, les premières machines ont commencé par être débarquéesau port de Cotonou et pas plus tard que la semaine dernière, la deuxième vague comprenant les gros engins de manutention a été déchargée et entreposée sur les espaces appartenant à cette société. Il s’agit, en effet, d’une dizaine de PPM 45 tonnes spécialisées dans le maniement des containers, des fourchettes 16 tonnes pour le remorquage des containers vides, les thugs remorqueurs   et autres   qui sont plus utilisés dans le transfert des containers  d’un point à un autre dans l’espace portuaire.  C’est dire qu’au-delà des réformes engagées par le directeur général afin d’améliorer les conditions de vie du personnel, le volet matériel est resté un grand défi qu’il vient de relever. Il est important de rappeler que le partenariat Trans-net, une société sud-africaine et la Sobemap est presque dans sa phase active grâce au management du Dg Kouthon. Et pour ceux qui le connaissent, les dispositions sont en train d’être prises afin que la formation et la maintenance de ces engins soient un accompagnateur de taille dans l’atteinte des objectifs de la Sobemap.  Avec ces engins, la Sobemap se met aux normes internationales et devient plus compétitive avec un service de meilleure qualité à la clientèle. Surtout avec l’élargissement du quai pour accueillir des navires de grandes capacités, ces engins sont les bienvenus à la Sobemap. Le Dg Antoine Kouthon vient ainsi de marquer d’une action d’envergure sa gestion à la tête de la société dont il a la charge.

Yannick SOMALON