Category: Sport

Championnat de transition: Les Requins dominent les Dragons et relancent la rivalité entre les deux clubs

La 6ème journée du championnat de transition a eu lieu ce week-end. Au nombre des rencontres jouées, il y a celle qui a opposé les Requins aux Dragons  de l’Ouémé dans le groupe B au stade Mathieu Kérékou, ce dimanche 3 avril 2016. Véritable choc annoncé, cette  confrontation a souri aux « Awissi Wassa » qui ont battu 2 buts à 0 les « wémènous ». En effet, lancée sur un faux rythme, cette rencontre a vu les Requins prendre l’avantage à quelques secondes de la fin de la première partie par l’entremise de Stanislas Saondo (45ème minute). Ils ont pu s’imposer grâce à un second but de Bézo Yaovi marqué à la 76ème minute.  Ainsi, les Requins en difficulté depuis le début de ce championnat viennent de s’offrir leur première victoire relançant du coup la rivalité entre ces deux clubs.  En dehors de cette confrontation, il y a eu dans le groupe A, le face à face PANTHERES-ENERGIE remporté par les électriciens de la Sbee à Djougou (2-3). Dans le groupe B, la Jeunesse athlétique de Cotonou s’est laissé surprendre par les jeunes de ESAE (EX ADJOBI) 1 but à 0. Quant aux matches AS POLICE –TONNERRE et  MOGAS 90 # ASPAC, ils n’ont pu avoir lieu car Tonnerre de Bohicon dans la première affiche n’a pas fait le déplacement alors que Mogas avait sollicité un report.

Anselme HOUENOUKPO

Accusé de ne pas respecter la mission à lui assignée: Les mises au point du président du Conor, Rafiou Paraiso

Le président Rafiou Paraïso face à la pressePrésident du comité de normalisation (Conor), Rafiou Paraiso a tenté de clarifier certains propos qui placent l’instance en déphasage avec la mission à elle assignée par la FIFA et la CAF. C’était à travers un point de presse tenu hier jeudi 31 mars 2016, à l’hôtel Sossa de Cotonou, pour renseigner sur les activités menées jusque-là.  

Ramener la sérénité et procéder à la réconciliation entre les acteurs du football ; gérer les activités footballistiques et organiser le congrès électif qui va faire germer un nouveau comité exécutif à la tête de la FBF. Tels sont les points de la mission assignée par la FIFA et la CAF au comité de normalisation (Conor) et que le président Rafiou Paraiso serait en train d’outrepasser, selon certaines langues. Mais ce dernier clame le contraire. Ainsi, selon lui, ses collaborateurs et lui n’ont jamais pris fait et cause pour une personne, et ne se sont à aucun moment éloignés de la mission qui est la leur. «Car, notre seule intention est de faire en sorte que le football marche. C’est pourquoi pour ce qui concerne le premier point, après les nombreuses rencontres avec les divers acteurs du football, nous avons projeté d’organiser un forum au cours duquel les acteurs devront échanger sur les voies et moyens pouvant permettre de régler définitivement cette crise », a-t-il informé. Mais, ce forum, une condition sine qua none pour régler cette crise, prévu pour les 12 et 13 mars 2016, n’a pas pu se tenir dans un premier temps du fait de la période électorale, et dans un second temps faute de disponibilité financière. « Selon notre dernière programmation, ce sont les 28 et 29 mars derniers que ce forum devrait avoir lieu. N’ayant pas encore reçu les moyens financiers nécessaires de l’Etat, nous n’avons pas pu réaliser cette activité», s’est désolé le président du Conor, Me Rafiou Paraiso.

Que retenir de la tenue du congrès électif ?

Parlant de la tenue du congrès électif, Rafiou Paraiso a expliqué que « le Conor se retrouve dans une situation de cause à effet quant à la mise en exécution de ce point de la mission avec le premier, qui est l’organisation du forum. A en croire le président, le fait de n’avoir pas pu réaliser les assises du forum pourrait constituer un frein à l’organisation du congrès devant faire germer le prochain bureau du comité exécutif de la Fbf. Car, de ce forum jaillira la lumière qui permettrait désormais de gérer au mieux le football béninois. Néanmoins, il recommande aux uns et aux autres de s’en référer à la jurisprudence de la FIFA qui amène le Conor à conduire les élections lorsqu’elles sont organisées sous son commandement. A propos de la date du congrès, Rafiou Paraiso a affirmé qu’ils ont utilisé le même processus qui a permis de retenir la date du forum. « A partir de ce moment, mes collaborateurs et moi avons fait ce qui doit être pour que ceux qui veulent postuler aux postes dans le comité exécutif le fassent. Nous n’avons nullement fait de politique d’exclusion comme beaucoup l’annoncent. Nous avons ouvert les candidatures. Chacun des acteurs du football est suffisamment informé sur ce qu’il y a lieu de faire pour être candidat », a insisté le président qui s’est interrogé sur ce que peut réaliser le Conor « dans les conditions où chaque fois les gens se refusent de faire le débat sur la réconciliation ».

Que dire de la gestion des affaires du football ?

Pour ce qui concerne le deuxième point, il a déclaré que malgré toutes les péripéties, le Conor a pu lancer les championnats de transition de Ligue 1, Ligue 2 et Ligue 3 conformément au souhait des acteurs du football eux-mêmes. A cet effet, Rafiou Paraiso se réjouit du déroulement effectif des matches et pense que même s’il y a beaucoup de choses à parfaire, ces matches ont le mérite de reconduire les amoureux du cuir rond sur les stades. Le président du Conor n’a pas manqué de saluer les performances des Ecureuils qui sont sortis victorieux lors des deux confrontations avec le Soudan du Sud comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017. Ne voulant se jeter aucune fleur, il a invité tout le peuple à continuer par soutenir les actions du Conor et aussi à rester derrière cette équipe qui n’est pas loin d’une 4ème qualification à une CAN. Quant aux équipes de catégorie d’âge (U-17 et U-20), le président Raphiou Paraiso a avoué qu’ils sont à pied d’œuvre pour mettre en place les encadrements techniques en vue de leur bonne participation aux compétitions de la CAF très prochainement. Pour finir, il a tout de même rassuré que le Conor reste en place attendant l’évolution que connaitra la situation et promis ne pas baisser les bras, poursuivre le combat pour que la crise du football connaisse une résolution définitive.

Anselme HOUENOUKPO

Groupe de réflexion « Sauvons le football »: La victoire des Ecureuils saluée, la gestion du Conor décriée

Constance MeffonLe groupe de réflexion «Sauvons le football » a tenu, le mercredi 30 mars 2016, au Codiam de Cotonou, une conférence de presse. Au cours de ce rendez-vous animé par Constance Meffon et ses camarades, deux points ont été abordés. Il s’agit de la double confrontation entre le Bénin et le soudan du Sud, comptant pour les éliminatoires de la Can Gabon 2017 et de la gestion que fait le comité de normalisation (Conor) du football.  Pour ce qui concerne le premier sujet, Constance Meffon et ses camarades ont félicité les Ecureuils pour leurs victoires qui permettent au pays de prendre une sérieuse option pour la qualification. Ensuite, ils ont invité les autorités à faire en sorte que les conditions du transport des Ecureuils connaissent d’amélioration. «Nous ne pourrons plus continuer à accepter que les Ecureuils soient transportés avec un bus d’une société alors que des gens ont pris de l’argent pour les doter d’un en vain », a déclaré Constance Meffon qui a aussi fustigé l’absence d’un équipementier sérieux pour la sélection nationale. Abordant le second pr le cooint, les conférenciers ont informé qu’ils constatent avec amertume l’éloignement du Conor des missions à lui assignées par la FIFA. En effet, selon eux, on ne saurait organisengrès électif prévu pour le 3 avril prochain sans procéder à la réunification des acteurs du football. «En procédant ainsi, on donnera d’ouverture à une autre crise et ce sera un recommencement. C’est à croire que Raphiou Paraizo et ses collaborateurs travaillent pour assurer le retour des gens qui par le passé ont été vomis par la famille du football », a laissé entendre Constance Meffon qui saisit l’occasion pour inviter le ministre et le gouvernement à prendre leur responsabilité pour mettre fin à cette situation. Par la suite, elle a convié tous les journalistes à se lever comme un seul homme pour dire non à ces personnes dont le retour aux affaires n’est plus qu’une question de jours.

Anselme HOUENOUKPO

Eliminatoires Can Gabon 2017/Poule C: Le Bénin victorieux reste toujours derrière le Mali dans la course à al qualification

Ecureuils newLa 4ème journée des éliminatoires de la Can 2017 (manche retour) a eu lieu dans la poule C. Pour le premier match, les Ecureuils du Bénin étaient opposés aux Bright Stars du Soudan du sud, le dimanche 27 mars 2016, au stade Mathieu Kérékou. Les Béninois se sont largement imposés 4-1. Stéphane Sessègnon, auteur d’un doublé (24ème et 92ème minutes), avait montré la voie de la victoire en ouvrant le score. Mickael Poté, titularisé à la pointe de l’attaque a permis aux Ecureuils de mener à la pause 2 buts à 0 par sa réalisation de la 37ème minute. Après la pause, il a fallu attendre la 72ème minute pour voir les Ecureuils, grâce à JodelDossou, mener 3-0 avant que le capitaine Sessègnon ne revienne à la charge en toute fin de partie. La réduction des Bright Stars est intervenue à la 84ème minute et porte la griffe Atak Lual Wol Tong. Il faut signaler que le bateau sud soudanais aurait pu prendre suffisamment d’eau n’eut été la présence remarquable dans les buts de son gardien Juma Jenaro Amuk (capitaine de la sélection conduite par Lee Sung-Jea). Car, il a barré à 4 reprises la voie aux tentatives de Mickael Poté (10ème, 21ème 24ème) et a su bien plonger dans les jambes de Stéphane Sessègnon qui avait la balle du 3 à 0. Par cette deuxième victoire d’affilée contre cette même équipe, les Ecureuils totalisent 8 points derrière le Mali qui en a désormais 10, après sa victoire d’hier lundi 28 mars 2016, 1-0 contre la Guinée Equatoriale à Bata, grâce un but de Mustapha Yatabaré en fin de match.

La paire Salomon Junior-Jordan Adéoti contrôle la défense au mieux

En absence de Khaled Adénon, suspendu pour accumulation de cartons jaunes, Salomon Junior-Jordan Adéoti se sont vus confier le bastion défensif des Ecureuils par le sélectionneur Oumar Tchomogo. Dans l’ensemble de la partie, cette paire a fonctionné de manière à empêcher les avant-centres des Bright Stars du Soudan du Sud de trop solliciter Fabien Farnolle. Elle a contraint ceux-ci à manquer le cadre à 6 reprises. Mais, elle a fait preuve d’inattention une seule fois dans le match. Ce qui a d’ailleurs conduit à la réduction de la marque. Il faut préciser que dans l’ensemble, la formation sud soudanaise n’a eu qu’une seule occasion franche et cadré 4 tirs pour un but. Ceci malgré le contrôle à plusieurs reprises du jeu, du fait de l’absence souvent remarquée des milieux béninois trop souvent portés vers l’attaque et qui laissaient seul Djiman Koukou. Il y a lieu d’inviter Oumar Tchomogo et ses poulains à redoubler d’ardeur dans le travail afin de ne pas se faire surprendre lors des prochaines rencontres.

Jodel Dossou et David Djigla donnent raison à Oumar Tchomogo

Absents lors du match aller du fait du dispositif tactique mis en place par le sélectionneur, Jodel Dossou et David Djigla, deux joueurs de couloirs, ont fait la misère à la défense sud soudanaise. Ils ont joué au mieux le rôle à eux confié par leur coach qui est de nourrir les avants centres. Car, au fil de la rencontre ces deux jeunes, réalisant des déboulés sur les côtés ont fini par trouver leurs marques. Le premier, après avoir éliminé son vis-à-vis sur le côté droit de l’attaque béninoise, a servi Mickael Poté qui a buté sur le gardien. Mais Sessègnon avait bien suivi. Impliqué alors dans l’ouverture de la marque, il a conclu sa bonne prestation par un but et aurait pu réaliser le doublé si son coup franc de la 66ème minute n’avait retrouvé le petit filet externe. David Djigla, sorti à la 65ème minute, a été passeur décisif sur le deuxième but béninois.

Sessègnon Stéphane, homme du match

Auteur d’un doublé et d’une passe décisive, Stéphane Sessègnon a été inéluctablement le meilleur joueur sur le rectangle vers du stade Mathieu Kérékou. Détonateur du jeu béninois, le capitaine a amené son équipe à confirmer sa belle victoire acquise il y a 4 jours à Juba au match aller. Descendant régulièrement pour toucher plus au ballon, Sessègnon a montré son intelligence de jeu et a fait montre de plus d’efficacité. Il a tiré 3 fois au but, cadré 2 fois  pour deux buts. Son unique tir non cadré aurait pu être un but s’il n’avait pas touché le montant droit sortant des buts gardés par Juma Jenaro Amuk.

 

Quelques résultats de la 4ème journée

Groupe B

Centrafrique-Madagascar 2-1

Groupe C

Bénin-Soudan du Sud4-1

Guinée Eq-Mali 0-1

Groupe D

Botswana-Comores 2-1

Groupe E

Congo-Zambie1-1

Kenya-Guinée Bissau0-1

Groupe F

Libye-Sao Tomé 4-0

Groupe H

Mozambique-Ghana0-0

 

Groupe I

Sierra Leone-Gabon 2-1

Groupe L

Zimbabwe-Swaziland 4-0

 

Réalisation Anselme HOUENOUKPO

3ème journée des éliminatoires de la CAN 2017: Le Bénin se relance face au Soudan du Sud

Juinor Salomon-Razak OmotoyossiLe début de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2017 a été marqué par la victoire du Bénin devant le Soudan du Sud 2 buts à 1 à Juba. Une performance qui permet à la sélection de Oumar Tchomogo de se relancer.

3ème de la poule C avec 2 points après ses deux premières sorties dans les éliminatoires de la CAN 2017, le Bénin a profité de son déplacement à Juba ce mercredi 23 mars 2016 contre le Soudan du Sud pour remporter son premier succès (1-2). Grâce à cette victoire acquise sous les yeux du président de la FIFA, Gianni Infantino, les Ecureuils qui totalisent désormais 5 points dépassent leurs adversaires du jour et prennent provisoirement la tête de la poule C, en attendant le match Mali-Guinée Equatoriale de ce jour. Dans ce match perçu comme compliqué, les Ecureuils avec beaucoup de maitrise ont géré. D’abord, ils ont, suivant le schéma plus ou moins offensif et défensif proposé par Oumar Tchomogo, mis le paquet pour contrer l’impact physique des Sud soudanais reconnus forts dans le domaine. Ensuite, les coéquipiers de Salomon Junior ont pris le contrôle du milieu de terrain obligeant leurs adversaires à se découvrir. C’est alors que Frédéric Gounongbé (16e) a inscrit son deuxième but en équipe nationale permettant au Bénin de prendre l’avantage. Un avantage qui a été corsé à la 74e minute par le nouvel entrant Steve Mounié (son premier but en sélection) qui a remplacé le premier buteur (Gounongbé). A 2-0, il ne restait plus qu’aux poulains de Tchomogo de contrôler. Et c’est ce qu’ils ont fait, même si une réduction du score (2-1) à la 88e leur aura fait vivre des dernières secondes angoissantes. Le Bénin devra confirmer ce bon résultat par un succès à domicile contre la Bright Star, en match retour comptant pour la 4ème journée de ces éliminatoires, le dimanche 27 mars 2016.

Anselme HOUENOUKPO

Au nom de la vérité: Ces Ecureuils-là méritent encouragement

Les Ecureuils du BéninLes Ecureuils du Bénin ont gagné le Sud Soudan lors du match comptant pour la 3ème journée des éliminatoires de la CAN 2017. Ça ! Ça s’applaudit. Oui, il faut le faire. C’est le seul geste qu’il convient de faire en ce moment pour reconnaitre les mérites de la sélection nationale et des hommes qui la composent ; mérites non pas parce qu’ils ont gagné, mais parce qu’ils ont relevé un défi ; celui de permettre à leur pays de se relancer dans la compétition et de croire à la qualification. Car, un résultat autre que celui qui a été acquis réduirait considérablement les chances du Bénin pour l’obtention du passeport pour Gabon 2017. Mais, c’est fait maintenant. Les Ecureuils viennent de sauver une balle de match. Il y a alors eu plus de peur que de mal, dira-t-on. Pourtant, jouer et gagner le Soudan du sud devrait passer comme une lettre à la poste. Il ne devrait faire l’ombre d’aucun doute quand bien même on est en football où tout peut arriver. Car, tenant compte de la carte de visite des deux pays, le Bénin partait favori. D’où est alors venue la peur bleu qui s’est emparée du peuple béninois qui a un tant soi peu émis beaucoup de réserves sur un exploit de sa sélection dans ce match? Il n’y a pas à aller loin pour trouver la réponse. D’abord, les récents résultats de la formation sud soudanaise sur ses terres (2-0) contre le Malawi, 1-1 contre la Mauritanie en éliminatoires de la coupe du monde et cette victoire 1-0 contre la Guinée Equatoriale et la quasi absence de préparation des Ecureuils. Aussi, doit-on le souligner, l’attaque béninoise est depuis peu en panne d’inspiration de même que la défense qui commet de plus en plus d’erreurs. Mais, heureusement, les joueurs ont retrouvé l’efficacité, la défense ainsi que le gardien de but ont eu une certaine cohésion et sérénité, et les milieux les coups d’œil nécessaires. Des atouts qui ont permis d’aboutir à cette victoire qui donne le sourire à plus d’un.  Il y a alors lieu d’inviter les uns et les autres à plus de sérieux quant à la préparation du match retour du dimanche prochain. Mais en attendant, on continue de saluer la performance réalisée par Sessègnon et ses partenaires.

Anselme HOUENOUKPO

Actualité des Ecureuils de l’étranger: Performance en dents de scie chez Sessegnon et ses pairs

A quelques heures de leur confrontation face au Soudan du Sud pour le compte de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017, les Ecureuils ont poursuivi les compétitions dans leurs clubs respectifs. De façon générale, ce sont des performances en dents de scie chez les footballeurs béninois.

 

Premier League

86 minutes pour Sessègnon

Le capitaine des Ecureuils, Stéphane Sessègnon a été titulaire le week end écoulé lors du match de la 31ème journée qui opposait son club West Bromwich Albion à Norwich. Au cours de cette confrontation, il n’a pas été étincelant durant les 86 minutes qu’il a passées sur l’aire du jeu. A l’arrivée, les visiteurs partent avec les trois points et West Bromwich Albion perd une place. Il est 11ème avec 39 points, et se déplace à Sunderland le 2 avril prochain.

 

90 minutes sans grandes réalisations pour Gestede

L’attaquant Rudy Gestede ne trouve plus ses repères dans son club. Il a été l’ombre de lui-même au cours de leur déplacement à Swansea. Avec une place de titulaire, l’attaquant n’a pas pu concrétiser les quelques rares occasions franches qui se sont offertes à lui au cours de cette rencontre. Les Villans perdent une nouvelle fois sur la plus petite des marques et demeurent lanterne rouge avec 16 points. Le club jouera les blues de Chelsea, le 2 avril prochain.

Ligue 1

Adéoti repart sur le banc des remplaçants

Après sa titularisation sur quatre rencontres d’affilées, Jordan Adéoti est reparti sur le banc. Il n’a pas été aligné d’entrée face à Troyes. Puisque pour le compte de ce face à face, c’est à la 72ème minute qu’il a fait son entrée. A nouveau remplaçant, le défenseur béninois semble avoir gâché sa chance de conserver une place de titulaire indiscutable au sein de l’équipe caennaise qui s’est incliné 2-1. Ladite formation est tombée à la 6ème place avec 46 points et va se  déplacer à Toulouse le 2 avril.

Ligue 2/Niort

Djiman Koukou titulaire, Kiki et Djigla sur le banc

Titulaire depuis plusieurs rencontres, Djiman Koukou n’a pas manqué une seule minute avec son club Niort face à Ajaccio. Pour ce déplacement de la 31ème journée, l’entraineur niortais a préféré laisser les deux David, Kiki et Djigla, sur le banc des remplaçants. Mais très tôt, l’un d’eux, David Kiki a fait son entrée à la 6ème minute suite à une blessure de Lahaye. Quant à Djigla, il est intervenu dans la rencontre à la 67ème minute. Malheureusement, le mauvais sort plane toujours sur l’équipe qui a été battue par 2 buts à 0.  Il revient à la 17ème place au classement avec 31 points et se déplace à Metz le 1er avril.

Le Havre : Pas d’inquiétude pour Farnolle

La série de titularisation suit son cours pour le gardien de but Fabien Farnolle. Pour son 27ème match en ligue 2 cette saison, l’international béninois a réussi à garder sa cage inviolée face à Tours. Un adversaire qui aurait surpris le gardien avec des occasions franches. En marquant deux buts, les coéquipiers de Fabien Farnolle se mettent définitivement à l’abri d’une descente du top 3 de la ligue 2. Le Havre est donc 3ème au classement avec 51 points et joue Laval le 1er avril prochain.

 

Nimes : Mounié timide devant les buts

Après son sixième but marqué en ligue 2 il y a quelques semaines, Steev Mounié, attendu par le public nîmois, est resté très timide le week end écoulé, face à Créteil. Titularisé pour le compte de cette rencontre, l’attaquant international béninois est resté muet jusqu’au terme du temps  règlementaire. Nîmes essuie un échec 1 but contre 3 et occupe désormais la 15ème place au classement avec 32 points avant de se déplacer à Sochaux le 1er avril prochain.

National

Amiens : Adenon émerveille encore

Le plus en forme du moment des défenseurs béninois, Khaled Adénon, continue d’émerveiller dans son club à travers ses performances. Même si Amiens a été contraint à un score nul 2 buts partout face aux Herbiers  lors de la 25ème journée du national, le défenseur a été remarquable au cours de cette rencontre à travers de beaux gestes défensifs et sa bonne lecture de jeu. Amiens gagne quand même une place au classement et est 7ème avec 34 points. Le club rencontre Luçon le 1er avril prochain.

Ligue 2 turque

Poté muet, Adana Demirspor s’incline devant le leader

Le meilleur attaquant et meilleur buteur de la ligue 2 turque, Michael Poté, a aussi été l’ombre de lui-même lors de la 26ème journée du championnat. En déplacement avec ses coéquipiers d’Adana Demirspor sur les installations du leader, Adanaspor, il n’a pas fait trembler les filets jusqu’au terme du temps règlementaire. Ses passes, sa lecture de jeu et ses minces frappes n’ont pu inquiéter la défense et le gardien adverses. ADANA Demirspor s’est incliné sur la plus petite des marques et reste 4ème avec 43 points. Il reçoit Goztepe le 2 avril

Ligue 1 slovaque

Spartak Trnava : Bello Babatundé remplaçant

Titulaire dans son ancien club Frydek-Mistek dans le championnat tchèque, Bello Babatundé évolue depuis deux mois dans le championnat slovaque, où il porte les couleurs du club Spartak Trnava. Mais ici, il n’a joué que quatre matches et cire, depuis, le banc des remplaçants. Pour cette 25ème journée, Bello Babatundé a suivi la défaite de son équipe par Spartak Myjava sur le score de 1-0. Son club est  7ème au classement avec 36 points, et se déplace à Ruzomberok le 1er avril.

Rastel DAN

Renouvellement du Comité exécutif de la FBF: Le congrès électif reporté au 03 avril, l’appel à candidature lancé

La nouvelle date de la tenue du congrès électif de la Fbf vient d’être connue. Initialement prévue au mercredi 30 mars, c’est le dimanche 03 avril prochain qu’il aura lieu. C’est l’information recueillie à travers un communiqué en date du mercredi 16 mars et rendu public par le Comité de normalisation. C’est dans cette optique que, conformément à sa lettre de mission, le Conor a lancé l’appel à candidature dans la cadre du renouvellement des membres du Comité exécutif de la Fédération béninoise de Football (FBF). Cet appel à candidature invite les personnes désireuses de briguer un poste à se constituer en groupe afin de pouvoir déposer leur liste au secrétariat général du CoNor au plus tard, le 23 mars 2016.

Préparatifs du match Soudan du Sud-Bénin: Chams Deen appelé pour remplacer Sessi d’Almeida indisponible

Chams Deen ChoanaDans le cadre de la préparation de la double confrontation entre le Bénin et le Soudan du Sud, le coach Oumar Tchomogo a fait appel à Chams-Deen Chaona. Ce dernier qui évolue à l’Espérance de Tunis va suppléer l’absence du milieu défensif béninois de la réserve du PSG/France, Sessi d’Almeida qui ne pourra plus prendre part au stage entrant dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon, 2017. En effet, Sessi d’Almeida en fin de contrat avec son club, la réserve du PSG a en programme un match test très important pour la suite de sa carrière. Alors, le sélectionneur Oumar Tchomogo a préféré le laisser libre. Pour le remplacer, le patron de l’encadrement technique des Ecureuils a rappelé Chams-Deen Chaona de l’Espérance de Tunis qui était au début de cette campagne des éliminatoires. Agé de 19 ans, Chaona occupe le poste de milieu de terrain. Il évoluait depuis quelques saisons avec Sunshine Stars du Nigéria. Mais depuis le 13 janvier 2016, il a signé un contrat de 3 ans et demi avec les ‘’sang et or’’ de Tunis.

Voici comment se présente la nouvelle liste des 23 joueurs convoqués
Gardiens (3)
Fabien Farnolle (Le Havre /France)
Saturnin Allagbe (Niort/France)
Christophe Aifimi (As Tanda/Côte d’ivoire)

Défenseurs (7)
Junior Salomon (Plateau United/Nigéria)
Khaled Adénon (Amiens/France)
Nana Badarou (MC oujda/Maroc)
David Kiki (Niort/France)
Paterne Kounnou (Akwa United/Nigéria)
Appolinaire Danvide (As Douane/Niger)
Jordan Adéoti (Caen/France)

Milieux (7)
Djiman Koukou (Niort/France)
Chams Deen Choana (Espérance de Tunis/Tunisie)
Stéphane Sèssegnon (West Brom / Angleterre)
Jodel Dossou (Austria Lustenau/Autriche)
Bello Babatoundé (Frydek-Mistek/R. Tchèque)
David Djigla (Niort/France)
Abdel Fadel Suanon (Dhamak/Arabie Saoudite)

Attaquants (6)
Rudy Gestede (Aston Villa/Angleterre)
Frédéric Gounongbé (Westerlo/Belgique)
Steev Mounié (Nîmes/France)
Michael Poté (Adana Dermispor / Turquie)
Jacques Bessan (Gafsa/Tunisie)
Razak Omotoyossi

Championnat de transition de la Ligue 2: 2ème succès de rang pour Espoir de Savalou

Gilles GbaguidiEngagé dans le championnat de transition de la Ligue 2, le club espoir de Savalou logé  dans la poule B a obtenu un deuxième succès. En effet, les protégés de Gilles Gbaguidi opposés ce mercredi 16 mars aux Cavaliers de Nikki pour le compte de la deuxième journée n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Déjà vainqueurs devant Akanké lors de la première journée (1-0), ils ont remis ça en s’imposant par la marque de 2 buts à 0. Ce qui fait d’eux avec 6 points, les leaders de la poule B, puisqu’ils sont les seuls à réaliser cette performance. De quoi rendre fier le président Gilles Gbaguidi qui fait des pieds et des mains pour offrir des conditions favorables à ses poulains. Dans la poule A, la formation de Cotonou (As Cotonou) a laissé filer deux points lors de la rencontre qui l’a opposé à son homologue de l’Entente. Cette formation présidée par Imorou Bouraima a longtemps mené au score avant de se faire rattraper en toute fin de partie (1-1). Elle totalise 4 points et doit vite se remettre en cause.

Voici tous les résultats de la 2ème journée

Poule A
Eternel-Hodio 0-0
As Cotonou–Entente 1-1
UNB-JSP 2-3
Poule B
Akanké-As Tado 1-1
Dadjè-Tanekas 0-0
Cavaliers-Espoir Savalou 0-2

Anselme HOUENOUKPO