Création de l’observatoire genre à l’UAC: Les femmes s’engagent pour le rayonnement de la coopération universitaire

Un nouvel observatoire est né à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). Il s’agit de l’Observatoire genre. Il a été mis sur les fonts baptismaux, le jeudi 09 mars 2017. C’était dans la Salle Etisalat de l’Uac, lors de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme. A cet effet, les femmes de l’université ont été entretenues sur deux thèmes. Le  thème principal intitulé : « Contribution de l’Observatoire Genre de l’UAC à la prise en compte de l’approche genre dans les activités académiques et de coopération universitaire» et  le deuxième dénommé : « Stratégie d’intégration efficace de la dimension genre dans les activités académiques et de coopération universitaire de l’UAC». A cet effet, la communicatrice commise pour exposer le premier thème, Francine Toupé Anialoko, a mis l’accent sur la complémentarité qui doit exister entre l’homme et la femme. Pour elle, il faut lever les barrières et les discriminations qui peuvent entraver des frustrations. Elle pense que les femmes ne doivent plus rester en arrière-plan dans le développement de l’université. La recherche scientifique se fait avec tous les acteurs, dont les femmes. Louant l’initiative, elle a salué la clairvoyance d’esprit  des autorités rectorales qui ont compris très tôt qu’il faut un observatoire pour gérer les questions «genre». Au cours de la rencontre, elle a fait savoir combien,  l’approche genre conditionne et pousse à mettre les hommes et les femmes au même pied d’égalité, à donner les mêmes possibilités aux hommes et aux femmes pour le développement de la société. A l’ouverture des échanges, le recteur de l’Université, le Professeur Brice Sinsin s’est réjoui de ce que cet observatoire vient pour corriger les lacunes dans les instances de prises de décisions. « Cela permettra de régler beaucoup de projets de coopération », a-t-il apprécié. Pour sa part, la Présidente de l’observatoire, Prisca Gogan a précisé l’objectif de l’initiative qui selon elle, vient pour fédérer les efforts des acteurs de l’Uac. Quant à la coordonnatrice, Pascaline Babadankpodji¸ elle s’est fait le devoir de partager les raisons qui expliquent l’opportunité de création. L’observatoire est composé de 15 membres.

Emmanuel GBETO

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>