Implantation d’un gigantesque temple de prières à Togba/Abomey-Calavi: Ubald ADETONAH contribue au développement spirituel, éducatif et social de l’ECC

L’Eglise du Christianisme  céleste (Ecc) étend de plus en plus ses tentacules. Un géant temple de prières vient de s’ajouter à ceux déjà existants. Il s’agit du temple Cité Jéhovah de Togba dans la commune d’Abomey-Calavi, dont le chargé est le Vénérable suprême évangéliste,Ubald Terturien Athanase Adétonah. Erigée sur plusieurs parcelles dans la descente de Togba, derrière l’arrondissement, la paroisse a célébré sa première fête d’actions de grâce suivie d’ouverture de bazar, après sa création en mars 2016. C’était ce dimanche 05 mars 2017. A l’occasion, plusieurs sommités de l’église ont honoré de leur présence la cérémonie. Il s’agit entre autres de Jacob Oshoffa, Joséphine Agbaossi, les familles Adétonah, Zohoungbogbo, Nobimè, Assogba, …., coiffés par le représentant du saint siège, le Pasteur Patrice Lachimi. Le déroulement de ce culte de remerciement a été marqué par plusieurs séquences, notamment le grand moment d’adoration, de discours et témoignages, la prédication et les divers dons pour accompagner l’œuvre entamée.

Structure architecturale, une première dans l’Eglise
Au cours de la cérémonie, c’est au président du comité d’organisation, le vénérable suprême évangéliste, Esaïe Honondjro que l’honneur a été fait de présenter à l’assemblée des invités, la structure architecturale du plus jeune temple de l’instant, dans Togba. A l’en croire, les caractéristiques générales telles que recommandées par les dispositions des textes en vigueur dans l’église ont été respectées. Cependant, la paroisse présente une particularité qui ne déroge pas aux règles établies. Car, poursuit-il, cet édifice comporte, un sous-sol qui abritera l’orphelinat, un rez-de-chaussée où est érigé le temple, un premier niveau réservé à la chorale avec des vestiaires, un deuxième niveau qui comprend le bureau du chargé, des logements pour les hauts dignitaires et un temple pour les enfants. En dehors de cet édifice, la paroisse comprend un bâtiment administratif rez-de-chaussée sur lequel seront érigés deux niveaux. Un autre bâtiment de type R+2 abritera, selon le vénérable suprême évangéliste, Esaïe Honondjro, une école maternelle et primaire dénommée,‘’Saint Apollinaire’’. Par ailleurs, l’avenir des jeunes préoccupe également les fondateurs de cette paroisse. C’est à ce titre que la paroisse a mis un accent particulier sur les actions sociales de développement. Ainsi, une coopérative d’agro-business a été créée et installée sur l’espace. Pour finir, il a, au nom du comité d’organisation, salué la gratitude et le leadership du coordonnateur général de la paroisse, le Vénérable suprême évangéliste Patrice Nobimè.

Pluie de bénédictions, de soutiens et d’encouragements

« Ce que je vois, dépasse mon entendement », a lâché le parrain de la fête, Maitre Friggens J. Ajavon. Pour lui, c’est un acte de courage et de sacrifice de soi à encourager à vie.  C’est à ce titre qu’il a rassuré son ami, le premier responsable de la paroisse, Ubald Terturien Athanase Adétonah, de sa disponibilité à  l’accompagner bien qu’il soit de la religion catholique. Comme le parrain, la famille Adétonah a, par la voix de ses représentants, respectivement la Vénérable supérieure maman Honorine, Adétonah Zohoungbogbo et le vénérable suprême évangéliste, Omer Adétonah, promis mieux faire. Car, pour la famille, « ce n’est que le commencement». Un projet de développement de l’église céleste qui ne pourra aussi être concrétisé sans la couche juvénile. C’est ainsi qu’au nom de la jeunesse céleste, le devancier Stanislas Amoussou, a appelé les jeunes de la paroisse et de l’Ecc à une unité d’actions. Il a conseillé combien la responsabilité de la jeunesse est lourde dans la mission confiée par le Père fondateur de l’église, le feu Prophète Samuel Biléou Joseph Oshoffa. « On doit montrer que notre église n’est pas celle du syncrétisme mais basée sur la parole et la bible », a-t-il laissé entendre. A la suite des allocutions, place a été donnée au prédicateur du jour, le Pasteur Patrice Lachimi, 1ervice-président du comité supérieur mondial, représentant le Révérend Pasteur, Bennett Adéogoun empêché. Se basant sur les textes bibliques, il a convié les uns et les autres à arroser la nouvelle plante mise sous terre. Le devancier Ubald Adétonah  et le collège des dignitaires de la paroisse n’ont eu d’autres mots que « Merci » pour saluer l’acte fraternel de chacun et de tous.

Emmanuel GBETO

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>