Confédération des artistes de la musique traditionnelle: Alèkpéhanhou élu président de la CoNaMuTraB

Le Congrès constitutif de la Confédération Nationale  des Musiciens Traditionnels du Bénin (CoNaMuTraB), tenu ce vendredi 10 février 2017  au Siège des Arts et de la Culture  «SAC» sis à Akpro-Missrété a consacré le roi du zinli rénové,  Michel Loukou, alias Alèkpéhanhou, Président.
A l’unanimité des congressistes, Alèkpéhanhou a été élu pour conduire les destinées de la Confédération nationale des musiciens traditionnels (CoNaMuTraB). Face à l’assistance, il prône l’unité dans l’action et promet de meilleurs lendemains pour les artistes de la musique traditionnelle. Une catégorie qu’il estime reléguée au second rang. « Et pourtant, dit-il, la musique traditionnelle est la mère de toutes les musiques. Nous sommes des sociologues, des philosophes qui ne sont pas pris au sérieux », a affirmé le tout nouveau président élu de la CoNaMuTraB. Face à cette situation d’ingratitude que vit la musique traditionnelle, Alèkpéhanhou promet y mettre définitivement fin ensemble avec ses collaborateurs. Et il l’exprime de façon péremptoire. « Je proclame, haut et fort, qu’ensemble, nous vaincrons », a-t-il laissé entendre. Un engagement fortement ovationné par les artistes mobilisés pour le Congrès. Des artistes venus des 12 départements du Bénin pour donner corps à la CoNaMuTraB, une initiative de Symphorien Zanklan, alias PidiSymph, qui en est d’ailleurs le Secrétaire général. Président du Comité d’organisation du congrès, il a rappelé aux congressistes,  les profondes aspirations de la confédération. Selon ses précisions, en effet, la CoNaMuTraB vise plusieurs objectifs, dont, entre autres, la défense des intérêts des artistes de la musique traditionnelle, la participation à la transformation de leur secteur, se constituer en une force d’action et de proposition dans tous les domaines, afin d’œuvrer pour que les artistes exercent désormais leur métier dans de bonnes conditions. Des objectifs que le maire de la commune d’Akpro-Missrété,Michel M. Bahoun,  trouve bien nobles. « Unis, on est fort. Unis, vous allez demander au gouvernement, et il sera obligé de vous donner », a-t-il conseillé aux congressistes. Il en est de même pour le représentant du ministre de la culture, Justin Atindohouto, directeur régional du tourisme et de la culture, de l’Ouémé, qui a officiellement ouvert les travaux du Congrès. Un congrès qui a accouché d’un Bureau exécutif de 11 membres, d’un Conseil des sages présidé par Hotègni Sourou Mathias, alias Houégnon et d’un Comité Finance et Contrôle.

Quelques membres du Bureau Exécutif de la CoNaMuTraB
1- Président :     Michel Loukou, alias Alèkpéhanhou
2- 1er Vice-Président :     Ouamou Marcel, alais Data Mao
3- 2ème Vice-Président :  Koklanou Cossi, alias Houfon
4- 3ème Vice-Président :  Houessou Marcel, alias Anice Pépé
5- Secrétaire Général :  Zanklan Symphorien, alias Pidi Symph
6- Secrétaire général adjoint :  Alozé Roger
7- Trésorier général :  Bessanvi Albert, alias Gbessi Zolawadji
8- Trésorier Général adjoint :  Bonou Germaine
9- Chargée des affaires féminines :  Aissi
10- Secrétaire à l’information :  Djossou R. Zéphirin, alias Bizengor

Donatien GBAGUIDI

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>