.
.

Le triomphe de la vérité

.

Débat entre la mouvance et l’opposition sur les Législative de 2023 : Migan contredit l’opposant Atchadé


Vues : 0

L’ancien bâtonnier Jacques Migan

L’ancien bâtonnier et membre fondateur du bloc républicain, maitre Jacques Migan, était ce dimanche 30 janvier 2022 sur la chaine télévisée E-télé, face au premier vice-président du parti ‘’les démocrates’’, l’Honorable Nourénou Atchadé, ancien député à l’Assemblée Nationale. Les deux hommes politiques ont débattu sur les défis qui attendent l’opposition pour sa représentativité au parlement ainsi que sur les coups d’Etat qui se conjuguent au quotidien dans la sous-région.

« Toute lois évolue en fonction des circonstances » a déclaré d’entrée de jeu l’ancien bâtonnier maitre Jacques Migan pour expliquer à son adversaire que l’opposition s’est exclue elle-même des élections. Selon l’avocat, les opposants n’ont pas lu les textes avant de se présenter aux élections, ce qui a fait qu’ils n’ont pas participé aux scrutins. Le juriste confie, dans son développement que le tout ne suffit pas de créer un parti politique, mais de nommer des gens capable de lire les textes. Car, pour maitre Jacques Migan, c’est ce défaut de lecture et de respect des textes qui a fait que les partis de l’opposition ont échoué une première fois en 2019 et par la suite. Arguments contre argument, maitre Jacques Migan détaille face à son vis-à-vis que les opposants se sont exclus d’eux même. Mieux, l’avocat explique et défend que les partis de l’opposition doivent s’adapter aux lois au lieu de résister devant elle puisque personne n’est au-dessus de la loi, même pas le chef de l’Etat. A l’en croire, le problème ne se situe pas au niveau du certificat de conformité, mais plutôt au non-respect des textes par les opposants. L’invité de l’émission face au représentant de l’opposition, a fortement souhaité la participation de l’opposition aux législatives prochaines pour bannir le mythe de l’absence des partis d’opposition au parlement. « Moi je veux que les démocrates participent aux élections, mais qu’ils participent comme tout le monde », a déclaré le juriste Migan qui dit être un militant de la paix dans le pays. Pour ce faire, il invite également les partis de l’opposition à prôner à leur tour la paix.

« Nous avions eu au Bénin une assemblée de honte ; au plan nationale et internationale, une assemblée unique dans le monde où il n’y a pas l’opposition », a déclaré le vice-président du parti ‘’les démocrates’’ pour contredire Me Migan de la mouvance présidentielle. L’ancien député poursuit que les partis de la mouvance ont tout fait pour exclure les opposants de la scène électorale au Bénin pour avoir une seule tendance à l’assemblée. Il a aussi saisi la tribune de ce débat contradictoire pour condamner la cour constitutionnelle qui est allée produire un texte qui a été adopté, une loi qui ne figure pas dans les textes de la république. L’ancien député a par ailleurs exhorté les autorités à faire tout leur possible pour que les élections qui viennent ne soient pas exclusives. Il confirme que les opposants vont tout faire pour participer aux élections prochaines, peu importe les textes en vigueur. Le vice-président du parti Les démocrates a aussi condamné le fait que les mouvanciers disent que les opposants usent de la force violente lors des élections. Il poursuit que conformément aux décisions du président patrice Talon lors de ses tournées sur l’attribution du parrainage, les démocrates ont été toujours exclus des élections présidentielles de 2021.

Assise Agossa (Coll)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page