.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pour un développement réel du secteur agricole: Le Bénin réalise un exploit historique avec le RNA


Vues : 0

L’hôtel Azalaï a servi de cadre à la cérémonie de présentation des résultats du recensement national de l’agriculture. C’était ce mardi 25 janvier 2022 en présence Alastaire Alinsato, Directeur de cabinet du Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui.

«L’agriculture est une activité séculaire qui a toujours rythmé le quotidien de nos ancêtres et qui aujourd’hui encore se révèle être un secteur prépondérant de notre économie contemporaine ». C’est sur ces mots que le Président de la commission nationale de supervision du RNA, Alastaire Alinsato a souhaité les bienvenus aux participants de cette rencontre. Il a expliqué que c’est le premier recensement de l’agriculture qui est mis sous la tutelle de la Commission Nationale de Supervision, du Comité Technique National, du Bureau Central et les comités départementaux depuis plus de trois ans dont il est à la tête.

Pour le représentant résident de la FAO, Obama Oyana Isaias Angue, il faut une analyse des données statistiques sur la pauvreté et l’agriculture pour que les activités de développement donnent des résultats. A le croire, ces statistiques regroupent tous les aspects des budgets et des programmes qui permettent de nourrir les enfants affamés et nos ménages urbains comme ruraux et d’apporter des aides d’urgence aux victimes de perturbations naturelles. Il a par la suite salué le serment du gouvernement du Bénin et sa détermination pour avoir initié et réalisé pour la toute première fois, le Recensement National de l’Agriculture entièrement financé par le budget national. Pour lui, la création d’une Direction de la Statistique Agricole qui travaille à la fourniture d’un service public essentiel et qui concourt à la consolidation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle répond déjà à la volonté du Gouvernement.

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui s’est également exprimé sur cette initiative de développement du secteur agricole au bénin. Pour lui, cette idée de mettre en œuvre un recensement de l’agriculture dans notre pays remonte à des décennies. A le croire, c’est l’avènement du pouvoir en place qui a fait que cette initiative est devenue opérationnelle. Non sans la détermination du Président Patrice Talon, qui a fait résolument l’option de non seulement assurer de façon décisive le financement intégral de l’opération mais de travailler à sa mise en œuvre suivant les standards internationaux avec l’appui de la Fao.

Le Bénin vient de sortir de la liste des pays africains inscrits sur le tableau sombre des pays à statistiques agricoles incertaines grâce au financement du gouvernement talon dans ce secteur. « Pour se donner les meilleures chances d’atteindre les objectifs de l’opération, Le Gouvernement a en toute indépendance pris l’option souveraine de financer sur ressources propres intégralement l’opération qui lui a coûté 3 021 450 235 francs CFA. Le financement du RNA sur ressources propres est la preuve évidente, s’il en était encore besoin, de l’importance que revêt l’agriculture dans la vie économique et sociale de notre pays et de la nécessité pour nous d’en révéler les contours pour mieux piloter la gestion du secteur agricole et plus globalement du développement » a expliqué le ministre. Il se dit être fier des résultats obtenus à la suite des travaux. Le ministre a laissé entendre que la réalisation du RNA contribuera à évaluer la richesse nationale imputable au secteur agricole et à fournir les données fiables à l’élaboration des politiques de développement agricole et les indicateurs sur les conditions de vie d’une grande partie des ménages de notre pays. Le ministre a également mis l’accent sur le taux d’emplois crée par le RNA, ce qui a diminué le nombre de chômages au Bénin. « Au total pour toute l’opération, 8164 agents ont été recrutés et répartis sur toute l’étendue du territoire » a-t-il informé.

Selon les résultats, plus de la moitié de la population (926 539 ménages et 6 506 980 individus) pratiquent l’agriculture, 913 000 exploitations agricoles avec en moyenne 3.3ha de terres aux spéculations végétales ont été enregistrées. Il a été également constaté que 7 00 000 ha des superficies disponibles au sein desdites exploitations restent donc en jachère de longue date ou est inexploitée. Le Recensement National de l’Agriculture est créé pour fournir des données fiables à l’élaboration des politiques de développement agricole et les indicateurs sur les conditions de vie d’une grande partie des ménages de notre pays mais également pour mieux évaluer la richesse nationale imputable au secteur agricole.

Agossa Assise (Coll)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page