.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rencontre politique au Palais de la Marina: Yayi négocie la décrispation avec Talon


L’ancien Président Boni Yayi et le Président Patrice Talon

« Mettre fin à toutes les arrestations politiques et d’opinion pour permettre à tous nos compatriotes réfugiés récemment à l’étranger de rentrer chez eux ; Libérer tous les détenus politiques dont entre autres nos compatriotes Madame la ministre Reckyath Madougou et le Professeur Joël Aïvo candidats recalés à la dernière Présidentielle…; Puiser dans l’arsenal institutionnel idoine afin de favoriser le retour sans délai dans la mère Patrie de tous les exilés politiques condamnés ou non….. Institutionnaliser une concertation périodique avec les Anciens Présidents et autres sages de la société civile pour prévenir toute crise susceptible de remettre en cause notre démocratie, la paix et notre vivre ensemble au sein de notre Communauté ; Ouvrir une concertation avec la classe politique en vue de discuter des questions politiques, sources de crispation sociale et d’éviter toutes formes d’exclusion…. ». Ce sont au total 8 grandes requêtes que Boni Yayi est allé présenter hier à Patrice Talon. Elle aura duré une cinquantaine de minutes. Une rencontre très attendue depuis des mois, brusquement annoncée 24 heures avant sur un média en ligne. Boni Yayi était effectivement dans les locaux du palais de la Marina ce mercredi matin, pour un entretien avec son prédécesseur Patrice Talon, devenu un adversaire politique à lui depuis son départ du pouvoir en 2016. Mais Yayi semble apparemment revenir en de meilleurs sentiments avec Talon, au regard de cette rencontre et n’a pas manqué d’exprimer la joie qui l’a animée à cette occasion. Devant les médias hier à a fin de l’entretien, Yayi a partagé deux des points essentiels qui ont servi de plaidoyer de sa part auprès de Talon : la libération des détenus politiques et le retour des exilés. « Moi je demande et c’est lui qui décide » a cependant dit l’ancien chef d’Etat. Le président Talon, avant toute chose, ne serait pas moins ému par cette rencontre demandée par son prédécesseur avec qui les relations se sont nettement dégradées ces dernières années. « C’est un honneur pour moi, un grand plaisir de vous revoir. Je suis tout ému » aurait-il avoué à Boni Yayi.
De retour à Cotonou, il y a à peine 5 jours, après plusieurs semaines d’absence du territoire national, Boni Yayi, en se hâtant de rencontrer Patrice Talon, confirme les soupçons d’une décrispation en téléchargement de l’atmosphère demeurée tendue entre les deux hommes. Président d’honneur de l’un des principaux partis de l’opposition, Les Démocrates, Boni Yayi n’a jusque-là pas été d’accord avec la gouvernance de son successeur et ne manquait pas d’occasion d’en exprimer ses ressentiments.
En plaidant pour le retour des exilés politiques, Boni Yayi pense sans doute à des acteurs politiques majeurs comme Sébastien Ajavon ou encore Lehady Soglo, actuellement en France, mais aussi à des collaborateurs très proches à lui qui se retrouvent dans la même situation. Entre autres, un certain Valentin Agossou Djènontin, ancien ministre à lui, et ex- premier secrétaire exécutif du parti FCBE, qu’il portait alors en cœur, avant de le lâcher pour contribuer fortement à la création du parti Les Démocrates. Dans le lot des détenus politiques aussi, Boni Yayi compte un grand monde proche à lui, dont Reckya Madougou, candidate recalée des Démocrates aux dernières présidentielles et bien d’autres personnalités comme le Professeur Joël Aivo, opposant à Talon et candidat recalé aux dernières présidentielles 2021.
Il faut rappeler que depuis la fameuse rencontre de réconciliation tenue en 2016 à Abidjan, Boni Yayi et Patrice Talon n’en ont plus eu une jusque-là, du moins publiquement. Aux lendemains des législatives 2019 et les nombreuses contestations qu’elles avaient suscitées dans le rang des opposants, une rencontre avait été annoncée entre les deux hommes sur l’initiative d’un groupe d’émissaires de la Cedeao. Mais elle n’avait plus eu lieu à la dernière minute, Yayi l’ayant boycottée à l’étonnement général de Patrice Talon qui l’avait attendu en vain à la présidence.

Christian Tchanou

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *