.
.

Le triomphe de la vérité

.

Bilan des 100 premiers jours du 2ème mandat de la Rupture: Wilfried L. Houngbédji fait le point de l’action sociale du Gouvernement Talon


Le Porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji

Le Chef de l’Etat Patrice Talon a récemment bouclé les 100 premiers jours de son second mandat entamé le 23 mai 2021. Face aux professionnels des médias réunis ce vendredi 17 septembre au ministère des affaires étrangères et de la coopération, le Porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a levé un coin de voile sur quelques fruits des premières actions phares menées ou engagées par le régime de la Rupture pour le compte du mandat en cours.

Après 100 premiers jours du second mandat du Président Patrice Talon, le Secrétaire général adjoint du Gouvernement, Porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji est monté au créneau pour présenter quelques actions phares menées et qui montrent que le Bénin est effectivement dans la dynamique d’un mandat « hautement social », comme l’a promis le Chef de l’Etat dans son discours d’investiture. Hormis les divers emplois créés par les chantiers ouverts, la première action évoquée par le Porte-parole de l’Exécutif est l’organisation du concours de recrutement de 1600 agents de santé, afin de renforcer le système de santé, la capacité de l’Etat à apporter des soins de santé à la population. Et déjà, les formalités de prise de service ont commencé. Pour tout le mandat, le Gouvernement fera le recrutement de 3000 agents de santé toutes catégories confondues, a-t-il rappelé. En dehors de cela, le Gouvernement s’est penché sur un projet qui consiste à recruter chaque année et sur trois ans, 350 autres professionnels qui vont bénéficier d’insertion dans le secteur sanitaire. Au bout de deux ans assortis d’avantages pécuniaires consistants, ceux-ci peuvent aller en spécialisation ou se mettre en groupe pour créer des unités de soins. Toujours en termes d’emplois directs et décents, le Gouvernement a lancé le recrutement de 662 aspirants pour servir dans les lycées techniques agricoles modernes à construire dans le cadre de la promotion de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Pour Wilfried Léandre Houngbédji, cela renseigne effectivement sur la promesse tenue par Patrice Talon de faire du second quinquennat, un mandat « hautement social ». Sur la question de l’eau potable qui est au cœur de l’action du Chef de l’Etat depuis l’avènement de son régime à la tête du pays, il a rappelé que de 2016 à 2020, le Gouvernement a porté le taux de desserte en eau potable dans le pays de 40 à 70%. Cependant, 30 Béninois sur 100 n’ont pas encore accès à l’eau potable. Pour remédier cela, le Chef de l’Etat a pris l’engagement qu’à fin 2023, ces 30% seraient couverts. Ainsi, dès les premiers jours du second mandant, un appel d’offre international a été lancé pour la réalisation de 95 systèmes d’adduction d’eau potable en milieu rural, lesquelles vont impacter environ 1 millions 300 mille populations qui n’avaient pas encore accès à l’eau potable. A en croire le Porte-parole de l’Exécutif, le processus est en cours, et le dépôt et l’ouverture des offres sont prévus pour le 11 octobre prochain. « Au plus tard à la fin de cette année 2021, les chantiers seront ouverts pour qu’à terme, nos populations concernées aient accès à l’eau potable », a-t-il rassuré, en ajoutant que dans le Département de l’Atacora où il y a un dispositif qui ne satisfait pas tous ceux qui voudraient avoir de l’eau, une action diligente a été engagée pour procéder à l’extension afin que 10 mille personnes aient accès à l’eau potable en milieu rural.

Le projet Arch et la gestion des inondations et de la covid-19
L’autre action phare sur laquelle le conférencier a mis l’accent est le Projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) dont la phase pilote a été mise en œuvre au cours du premier quinquennat avec 7 communes dans trois zones sanitaires. A ce propos, il a confié qu’aujourd’hui, avec les 100 premiers jours écoulés, l’Exécutif a commencé l’extension de ce programme à d’autres communes et la commune de Cotonou, la plus grande du pays fait actuellement partie des communes impactées par l’assurance maladie du projet Arch. Le projet va se poursuivre et ceux des autres communes seront pris en compte. A propos de la saison des pluies qui fait des dégâts depuis quelques semaines, il a indiqué que le Gouvernement n’est pas resté insensible face à cette situation. C’est pourquoi, l’Agence nationale pour la protection civile a reçu une dotation budgétaire de la part de l’Etat pour voler au secours des populations sinistrées dans 38 communes sur les 77 que compte le Bénin. S’agissant de la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, comme en 2020 où le Gouvernement a apporté assistance aux entreprises qui ont été frappées par les effets de la pandémie, actuellement, le pouvoir en place a lancé une nouvelle saison d’assistance aux moyennes, micros et petites entreprises impactées par la covid-19. L’objectif est de leur permettre de résister aux chocs de la pandémie. Au vu de tout ça, Wilfried Léandre Houngbédji a insisté que l’action sociale du Gouvernement est en œuvre et les bénéficiaires peuvent être rassurés.

Du relogement des personnes qui occupaient les espaces publics
Sur la question de la libération des domaines publics illégalement occupés à Xwlacodji et sur la Route des pêches (côté océan), Wilfried Léandre Houngbédji a fait remarquer que le Comité en charge de l’opération avait fait une mise en demeure aux occupants illégaux d’avoir à libérer les lieux. Par la suite, le Chef de l’Etat Patrice Talon a fait une descente sur le terrain et a échangé avec les populations concernées, et a fait parler son cœur en demandant audit comité d’orienter autrement son action. Cela a abouti à la décision prise en conseil des ministres du mercredi dernier pour apporter une assistance financière aux pêcheurs de ces localités. Cette assistance financière va s’ajouter à l’attribution d’un lopin de terre sur un espace identifié et en cours d’aménagement qui va les accueillir. Selon le conférencier Wilfried Léandre Houngbédji, cela représente 3,5 milliards de FCFA à répartir entre ces personnes.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Bilan des 100 premiers jours du 2ème mandat de la Rupture: Wilfried L. Houngbédji fait le point de l’action sociale du Gouvernement Talon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *