.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de mémoire de Master 2 à l’UAC: Arnauld Béhanzin décroche la mention très bien


L’impétrant Arnauld Béhanzin

La salle E1 de la zone des Masters de l’Université d’Abomey-Calavi a servi de cadre, ce jeudi 1er avril 2021 à la présentation des travaux de recherche d’Arnauld Béhanzin sur le thème : langues nationales, instruments de production et de diffusion culturelle : cas du fongbé dans la revue de presse sur radio planète. Cette soutenance s’inscrit dans le cadre de l’obtention de son diplôme de Master 2 à l’Institut National des Métiers d’Arts, de l’Archéologie et de la Culture (INMAAC) en management de la culture et du tourisme.

«Langues nationales, instruments de production et de diffusion culturelle : cas du fongbé dans la revue de presse sur radio planète». C’est le sujet de mémoire soutenu par Arnauld Béhanzin pour l’obtention de son Master 2 en management de la culture et du tourisme. Pour lui, cette recherche vise à traduire exactement dans les actes, ce que le Bénin a de cher dans cette culture fon qui est une culture orale et typiquement riche en proverbes, en figures de style et en dictons tout en redonnant au «fongbé» ce qu’il a toujours gardé en son sein. Le candidat a fait savoir que, après quelques constats, la langue «fongbé», comme toutes les langues des hommes, véhicule une vision du monde, un mode de pensée, un ensemble de manières de faire et d’être propres aux «fonnu». «En partant du fongbé, nous en sommes arrivé à esquisser une démonstration qui, loin d’être parfaite, a le mérite d’admettre que la langue est un instrument de production et de diffusion de la culture fon», a fait savoir l’Impétrant Arnauld Béhanzin journaliste et présentateur de la revue de presse en «fongbé». A l’en croire, pour mener à bien sa recherche il a choisi la radio planète, une radio au cœur de la ville de Cotonou où, mises à part quelques rares émissions en langue française, toutes les autres sont faites en «fongbé», la seule langue nationale jusque-là parlée sur cette radio où «xojlawéma kléwun», la revue de presse en «fongbé» de Dah Béhanzin est devenue mieux qu’une livraison de la presse, un véritable rendez-vous des auditeurs avec la culture fon. En effet, cette démarche méthodologique mixte choisie par Arnauld Béhanzin l’a amené à utiliser des outils de collecte de données, en l’occurrence un guide d’entretien et un questionnaire sur un échantillon de 107 sujets. Ce dernier est constitué à partir des techniques d’échantillonnage mixtes tels que le choix raisonné et la boule de neige. Comme difficultés, il a énuméré l’indisponibilité des sources, la subjectivité dans les réponses que les sources donnent. De cette recherche, il ressort que l’ensemble des résultats que la revue de presse en «fongbé» sur la radio planète, en tant que moyen de communication orale constitue dans la ville de Cotonou, ses environs et même partout dans le monde aujourd’hui via les réseaux sociaux, un véritable rendez-vous culturel tout en étant une occasion d’information pour des millions d’auditeurs qui sont de toutes les catégories sociales. Ainsi, la revue de presse en «fongbé», permet la production et la diffusion de la culture fon. Pour améliorer la qualité scientifique de sa recherche, l’impétrant pense poursuivre ces recherches en tenant compte des observations des membres du jury; car pour lui, ce couronnement ouvre la voie à d’autres travaux scientifiques sur le chemin doctoral. Le jury ayant examiné ce travail scientifique est composé de : Dr. Didier Houénoudé, Maître de Conférences /Cames (Président), Dr. Arthur Agossou Vido, Maître-Assistant/Cames (Rapporteur), Dr. Paul Akogni, Maître Assistant (Examinateur) et Dr. Dorothée Dognon, Maître Assistant (Membre).

Edwige Totin

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *