.
.

Le triomphe de la vérité

.

Menaces d’Incitation à l’insurrection en période électorale: Me Jacques Migan demande aux Béninois d’éviter les événements du 1er et 2 mai 2019


L’ancien Bâtonnier Jacques Migan

Invité sur une chaîne privée de télévision le mardi 22 février 2021, le bâtonnier Jacques Migan a décrypté l’actualité socio-politique au Bénin. Dans son analyse, il a déploré les propos tenus par certains acteurs politiques et invité par la suite les autorités à anticiper les actions pour éviter les événements connus lors des législatives de 2019.

« Tout Béninois civil ou militaire a le devoir sacré de respecter en toute circonstance, la constitution et l’ordre constitutionnel établi ainsi que les lois et règlements de la république ». C’est en ces termes que Me Jacques Migan a voulu mettre en garde les réfractaires qui tiennent des propos incitant à l’insurrection en cette veille de l’élection présidentielle. Il s’est notamment inquiété des auteurs de ces paroles qui pour des raisons inavouées voudraient entraver le bon déroulement du processus électoral. Selon ses dires, ceux-là répondront de leurs actes et subiront les rigueurs de la loi. Pour lui, le Bénin reste un pays démocratique et la loi votée s’impose à tous sans exception. « En 2019, le constituant a procédé à la révision de la constitution. Cette loi a été déclarée par la Cour Constitutionnelle conforme à notre constitution et le président de la République l’a promulguée » a-t-il rappelé avant de poursuivre que « lorsque la loi a été votée, nous devons la respecter. Ne pas la respecter, c’est violer l’ordre constitutionnel établi ».Au sujet des voix qui s’élèvent pour critiquer et dénoncer la prorogation du mandat du chef de l’État soi-disant que le président en exercice doit quitter le 05 avril à minuit, l’ancien bâtonnier a expliqué que ces propos préparent à l’insurrection. Car selon lui, la constitution prévoit désormais que les élections présidentielles auront lieu le 11 avril et que l’actuel président prêtera serment le 23 mai 2021.Au cours de l’émission, l’invité a attiré l’attention sur les événements malheureux du 1er et 02 mai 2019 en invitant le procureur de la République à prendre ses responsabilités pour éviter que le pays revive ces mêmes événements. « Si on avait pris des dispositions, on n’aurait jamais connu ce qui est arrivé les 1er et 02 mai 2019 » s’est-il justifié. Me Migan a donc invité par la même occasion les autorités du pays à ne pas attendre les derniers moments avant de prendre leurs responsabilités pour nous éviter les événements des dernières législatives.

‘‘Les démocrates » créent des problèmes aujourd’hui sur le terrain


Au sujet de l’invalidation de la candidature de l’opposition, l’invité a déclaré que l’opposition est plurielle et l’attention ne saurait se focaliser uniquement sur le parti  » les démocrates ». À l’en croire, deux duo de l’opposition sont retenus contre un seul duo de la mouvance. Parlant des difficultés liées au processus électoral, le bâtonnier a estimé que le parti  »les démocrates » crée des problèmes aujourd’hui sur le terrain. « Le problème de l’opposition se situe au niveau des candidatures », a-t-il précisé. Il regrette que le parti  »les démocrates créé de la confusion en son sein pour avoir enregistré plusieurs candidatures pour la présidentielle. Pour finir, Me Jacques Migan, ancien bâtonnier et membre du bureau politique du bloc républicain pointe du doigt le président d’honneur de ce parti qui a quitté son propre parti la FCBE aujourd’hui dirigé par Paul Hounkpè et qui a pu participer aux communales et obtenu des Maires.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *