.
.

Le triomphe de la vérité

.

Reconnaissance de mérite: Le Prof. titulaire Adolphe C. Kpatchavi fait Chevalier de l’ordre national


Professeur titulaire Adolphe Codjo Kpatchavi

Prime à la compétence. En reconnaissance des bons et loyaux services rendus, la nation béninoise est reconnaissante au Professeur titulaire Adolphe Codjo Kpatchavi. Il a été élevé jeudi dernier au grade de Chevalier de l’Ordre national du Bénin en signe de cette distinction. Devant un parterre de personnalités, le récipiendaire a reçu les attributs de son grade que lui a décerné le président de la République, grand maître de l’ordre national. Professeur titulaire des universités en anthropologie de la santé, Adolphe Codjo Kpatchavi représente cet exemple qui a su marquer son passage tant dans l’univers académique notamment au Département de Sociologie-Anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi que dans l’administration publique béninoise. En effet, après son Doctorat PhD. à l’Université de Fribourg en Allemagne en anthropologie du paludisme, et plusieurs travaux de recherche sur la gouvernance des politiques et systèmes de santé, le VIH/SIDA et le médicament, il assume depuis 2003 la fonction d’enseignant-chercheur à l’Université d’Abomey Calavi en tant que chargé du cours d’anthropologie de la Santé et de Méthodologie de recherche qualitative au Département de Sociologie-Anthropologie, à l’Ecole doctorale pluridisciplinaire, à la Faculté des Sciences de la Santé (FSS) de Cotonou et à l’Institut Régional de Santé Publique (IRSP). Chercheur au Laboratoire de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement (LASDEL – Bénin), il apporté d’importante contribution à l’évolution de la science avant de se voir, en janvier 2015, nommer Directeur scientifique du Laboratoire d’Anthropologie Médicale Appliquée (LAMA) à l’Université d’Abomey Calavi au Bénin. Egalement co directeur et co chercheur dans plusieurs programmes de recherche de coopération interuniversitaire, notamment avec l’IRD et l’Unité de Recherche en Santé des Populations de l’Université Laval à Québec au Canada, Adolphe Kpatchavi a réussi à convaincre l’administration publique béninoise par ses nombreuses expériences. Parallèlement à ce profil d’enseignant-chercheur en effet, Adolphe Codjo Kpatchavi a occupé entre 2003 et 2017 des postes importants dans l’administration publique béninoise dont celui du Secrétaire Permanent du Comité National de Lutte contre le Sida au Ministère de la Santé et depuis 2013 jusqu’à maintenant celui du Secrétaire Général de la Commission Nationale Permanente de la Francophonie du Bénin, donc Correspondant National de L’OIF près le Bénin. A ce poste, dolphe Kpatchavi a été porté à la tête du Réseau des Structures et Institutions Nationales en charge de la Francophonie en Afrique de l’Ouest (RESIFAO) lors de sa 6ème réunion tenue du 1er au 2 juin 2017 à Abidjan. Il a effectué de nombreux travaux de recherche et d’expertise en développement auprès des organismes internationaux comme la Banque Mondiale, l’Union Européenne, le PNUD, l’ONUSIDA, l’USAID, la Coopération Suisse, la Coopération Technique Belge (CTB), la BOAD, etc. Sa distinction le jeudi 11 février dernier par la Grande chancelière, Koubourath Osséni, au grade de Chevalier de l’Ordre national du Bénin, n’est que le couronnement des nombreux efforts issus de son engagement et son dévouement à servir la nation béninoise.

L’aboutissement d’un nouveau départ
Portant la voix des distingués au cours de la cérémonie solennelle qui a connu la présence des collègues, parents et amis dans les locaux de la Grande chancellerie, le Prof Dodji Amouzouvi a, au nom de ses collègues distingués, exprimé la gratitude des récipiendaires au Chef de l’Etat Patrice Talon, à la Grande Chancelière Koubourath Osséni aux Recteurs des différentes universités ainsi qu’à tous les acteurs qui ont contribué inlassablement à cette distinction. « Travailler dur pendant plusieurs années et obtenir une décoration n’est pas un projet individuel. C’est un travail d’équipe dans lequel tout notre entourage est impliqué et sollicité. Merci de nous avoir encouragés », a-t-il dit. A l’écouter, ces distinctions qui viennent couronner plusieurs années de recherches et de loyaux services rendus à l’enseignement supérieur, sont le signe d’un nouveau départ pour chaque récipiendaire. « Ce jour marque un aboutissement et un nouveau départ. Ces années passées furent denses en rencontres, en déception et dans cet ambiance de stress et d’efforts, nous avons donné le meilleur en passant les différents grades. Ces distinctions nous permettront de poursuivre avec abnégation notre parcours et de rester fidèles à la déontologie de notre métier. Nous garderons toujours en idée qu’à défaut d’être une étoile dans le ciel, nous tacherons d’être une lanterne sur terre », a-t-il indiqué.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *