.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le ministre Orounla à propos de la présidentielle de 2021: «Le président Talon recherche une compétition ouverte»


Me Alain Orounla, Ministre de la Communication et de la Poste, Porte-Parole du Gouvernement

« Le Président Patrice Talon ne recherche qu’une compétition totalement ouverte, bilan contre bilan, projet contre projet. Il ne s’agit pas du bavardage creux que nous avons en face ». Ainsi s’exprimait ce mardi, lors d’une conférence de presse, le ministre en charge de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain Orounla. Il a décidé de réagir sur l’actualité nationale marquée ces derniers jours par une grosse polémique sur les parrainages accordés par des députés et maires de la mouvance aux candidats à la présidentielle de 2021.  » Si nous voulons être raisonnables pour comprendre la difficulté pour un élu d’accorder son parrainage à un candidat autre que celui désigné par son parti, nous pouvons facilement comprendre le grand nombre de parrainages obtenus par le duo du Président » a fait savoir Alain Orounla, parlant de Patrice Talon et sa colistière, Mariam Chabi Talata. Il a aussi tenu à indiquer que le parrainage n’est pas » le menu d’un restaurant où l’on choisit, où on rejette son plat de résistance ou son dessert ». Pour lui c’est plutôt une disposition qui veut que l’élu parraine qui il veut, selon son bon vouloir. En vue d’apporter des clarifications sur les accusations faites à leur encontre, le porte-parole du gouvernement trouve par ailleurs, qu’il n’y a rien de surprenant que les députés Up et Br montent au créneau pour situer les uns et les autres sur les fondements des initiatives des lois qu’ils proposent. A propos du parti Les Démocrates, au creux de la vague, il dira ceci:  » Le parti Les Démocrates a fait le choix de ne pas aller à la prochaine élection présidentielle, et les preuves avant, pendant et après sont disponibles et connues de tous ». Et de poursuivre à propos du même parti :  » J’ai constaté avec vous que cette candidate qui porte les couleurs du parti Les Démocrates est en flagrante contradiction avec le président de cette formation politique, qui a déclaré le 04 février à la face du monde qu’il ne veut pas du parrainage ». Alain Orounla s’étonne aussi qu’en même temps  » qu’on clame haut et fort que les élus sont nommés et sont sous ordres , alors qu’on mène en catimini des démarches souterraines pour obtenir le parrainage ».

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *