.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec le Chef de Division Afrique du Ministère des Affaires Étrangères du Japon: «Le Japon va contribuer au développement du Bénin », déclare Naoki Takahashi


Naoki Takahashi, Directeur de division Afrique du Ministère des Affaires Etrangères du Japon

Les relations d’amitié et de coopération entre le Bénin et le Japon ne cessent de se densifier. Sous l’impulsion du nouveau Premier Ministre Yoshihide Suga, le gouvernement du Japon entend bien renforcer sa coopération à travers la réalisation des projets de développement. Le Directeur de division Afrique du ministère des affaires étrangères du Japon, Naoki Takahashi, a rassuré de l’accompagnement de son pays, le Japon, au développement du Bénin. C’était à l’occasion d’un entretien accordé par visioconférence à «L’Evénement précis» et «Le Matinal».

L’Evénement Précis : Le Bénin et le Japon entretiennent des relations de coopération depuis des années. Dites-nous, quel est l’état de cette coopération aujourd’hui ?

Naoki Takahashi : Nous tenons d’abord à vous exprimer toutes nos félicitations à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du Bénin. Cette année marque également le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Japon et le Bénin. Au cours de notre longue histoire, nous avons su bâtir d’excellentes relations de coopération. Sur le plan des établissements diplomatiques, votre pays a ouvert votre ambassade à Tokyo en 2002. Le Japon, pour sa part, a établi la sienne à Cotonou en 2010, ce qui fait que notre ambassade célèbre son 10e anniversaire cette année.
Son excellence M. Talon, Président de la République, a bien voulu participer à la TICAD VI tenue à Nairobi en 2016 ainsi qu’à la TICAD 7 tenue à Yokohama, Japon, en août 2019. Comme vous le savez, la TICAD est la conférence internationale sur le développement africain que le Japon a lancé en 1993. Le Japon a organisé sa 7e édition à Yokohama l’année dernière. Le Président Talon a également visité notre pays en octobre 2019 pour assister à la cérémonie de couronnement de Sa Majesté l’Empereur du Japon. La rencontre au sommet que votre Président a eue avec le Premier ministre Abe en marge de la TICAD 7 l’année dernière, a été une occasion importante pour réaffirmer nos relations d’amitié. En effet, au cours de l’entretien, le PM Abe a exprimé sa joie d’accueillir pour la première fois le Président Talon au Japon et son souhait d’œuvrer ensemble avec lui en vue de renforcer nos relations. En réponse, le Président Talon a remercié chaleureusement le Premier Ministre pour son accueil et le soutien qu’apporte le Japon au Bénin depuis de longue date. Prenant part pour la deuxième fois à la TICAD, le Président Talon a exprimé son souhait de coopérer avec le Japon dans divers domaines.
En septembre dernier, M. Suga a succédé à M. Abe pour assumer les fonctions de premier ministre du Japon. Sous l’administration du nouveau PM Suga, nous entendons développer davantage les excellentes relations bénino-japonaises. En effet, le nouvel ambassadeur du Japon au Bénin, M. Tsugawa, a pris ses fonctions en août dernier et s’est engagé activement à approfondir nos relations.

Quels sont les secteurs d’intervention du Japon au Bénin ?
Le Japon a commencé sa coopération au Bénin en 1980, en mettant l’accent sur des domaines clés, tels que la santé et l’hygiène, l’éducation, l’approvisionnement en eau potable et le développement de l’agriculture et de la pêche.
Je crois savoir que, dans le cadre d’un « Programme d’actions du gouvernement (2016-2021) », ou « PAG », le Président Talon fonde ses actions sur 3 piliers, à savoir « Consolider la démocratie, l’Etat de droit et la bonne gouvernance », « Engager la transformation structurelle de l’économie » et « Améliorer les conditions de vie des populations ». Afin d’accompagner les efforts du Gouvernement béninois en contribuant à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des Béninois, le Japon soutient la réforme économique envisagée par le Gouvernement du Bénin et apporte une coopération dans les domaines prometteurs qui sont susceptibles de favoriser la croissance durable.
Spécifiquement, le Japon a 3 piliers prioritaires en matière d’aide publique au développement en faveur de votre pays. Premièrement, l’aménagement d’infrastructures. Afin de promouvoir la croissance durable au Bénin, le Japon profite des fortes capacités techniques béninoises pour aménager des infrastructures de qualité qui établiront la base des activités socio-économiques. Le Japon apporte son soutien aux domaines des infrastructures routières, du développement énergétique et du développement urbain.
Deuxièmement, la promotion des industries. La promotion des industries est importante pour stimuler la croissance économique. Le Japon apporte son soutien aux domaines de la pêche, de la pisciculture et de l’agriculture de sorte à améliorer la rentabilité et la productivité du point de vue de la sécurité alimentaire. Le Japon accompagne le développement sur le moyen et long termes des ressources humaines d’industries qui constitueront le noyau de la croissance durable.
Enfin, troisièmement, l’amélioration des cadres de vie de la population. Le Japon apporte son soutien à l’amélioration des services sociaux de base constituant le socle des cadres de vie des citoyens. Concrètement, le Japon vise non seulement à améliorer l’accès à l’eau potable, à l’éducation de qualité, aux services médicaux et de santé, mais aussi à développer la capacité administrative dans divers domaines.

Citez-nous quelques grandes réalisations du Japon au Bénin ?
Il y a un grand nombre de réalisations en matière d’aide publique au développement japonaise envers le Bénin. Par exemple, s’agissant de l’aménagement d’infrastructures, notre premier pilier, nos deux pays ont procédé, en mars dernier, à un échange de notes portant sur un projet de l’aménagement du carrefour Vêdoko dans la ville de Cotonou. Ce projet vise à alléger des problèmes d’embouteillage, contribuant ainsi à l’aménagement des infrastructures béninoises et au renforcement de la connectivité entre le Bénin et ses pays voisins dans le cadre de la promotion des infrastructures de qualité.
A propos de la promotion des industries, notre deuxième pilier, le Japon met en œuvre, par exemple, un programme de vulgarisation de l’Aquaculture Continentale. Son objectif global est d’accroître la production piscicole dans l’ensemble du pays à travers l’amélioration des techniques de pisciculture.
Nos projets de coopération sont nombreux également dans le domaine de l’amélioration des cadres de vie de la population, qui constitue le troisième pilier de notre intervention. Par exemple, Nous mettons en œuvre un projet de construction de salles de classe dans le département de l’Atlantique. Ce projet contribue au renforcement des infrastructures scolaires dans le département de l’Atlantique, afin d’assurer les conditions optimales d’apprentissage aux élèves. Il s’agit de construire 220 salles de classe dans 37 écoles du département de l’Atlantique. Nous mettons en œuvre également un projet d’approvisionnement en eau potable par l’exploitation des eaux souterraines des communes de Glazoué et de Dassa-Zoumé. Grâce à ce projet, les populations des communes de Glazoué et de Dassa-Zoumé auront un accès facile à l’eau potable et ne vont plus parcourir des kilomètres pour atteindre la source d’eau souvent infectée de toutes sortes de bactéries. Le projet permettra également de prévenir les maladies d’origines hydriques dues à la consommation de l’eau insalubre.
Bien entendu, dans le contexte actuel de la lutte contre la COVID 19, nous aidons également votre pays à lutter efficacement contre cette pandémie. A ce propos, j’aimerais bien vous parler de la contribution japonaise dans la construction de l’Hôpital d’Allada dans le Département de l’Atlantique. Nous avons construit cet hôpital de référence à Allada et y avons fourni des équipements médicaux, contribuant ainsi au renforcement du système sanitaire béninois et surtout à l’amélioration des services médicaux et sanitaires des populations d’Allada et des environs. C’est un honneur pour le Japon de savoir que l’Hôpital d’Allada fonctionne aujourd’hui comme un hôpital de référence en matière de lutte contre la COVID-19 dans votre pays.

Lors de la TICAD7, le Premier Ministre ABE Shinzo et le Président Patrice TALON ont discuté de la formation technique et professionnelle au Bénin. Qu’est-ce qui sera réellement fait dans ce secteur ?
Effectivement, lors de la rencontre au sommet entre le Premier Ministre Abe et le Président Talon en août l’année dernière, nos deux leaders ont réaffirmé leur souhait de renforcer davantage la relation bilatérale. Votre Président a manifesté son attente quant à la formation professionnelle. Au niveau de la formation professionnelle, je voudrais vous faire connaître qu’un total cumulé de plus de 330 volontaires japonais ont été envoyés et déployés dans divers régions de votre pays dans le cadre de la coopération technique. Nous avons aussi accueilli un total de plus de 1300 stagiaires béninois au Japon. Le programme de vulgarisation de l’Aquaculture Continentale, dont je vous ai parlé tout à l’heure, s’inscrit également dans le cadre de la formation professionnelle, en ce sens que ce programme vise à développer des ressources humaines maîtrisant les techniques de pisciculture. Nous entendons continuer à travailler dans divers domaines, y compris la formation professionnelle.

Quelles sont les perspectives pour une meilleure coopération entre le Benin et le Japon ?
Le Bénin fait partie du continent africain qui revêt d’une importance majeure pour le Japon. La population africaine est jeune et connaîtra une augmentation constante au cours de ce siècle. L’Afrique dans son ensemble, et plus spécifiquement le Bénin, a de grandes potentialités. Nos deux pays ont su entretenir d’excellentes relations de coopération et d’amitié depuis votre indépendance en 1960. Le Japon va continuer à œuvrer en faveur du développement de votre pays. Les Jeux olympiques et paralympiques auront lieu à Tokyo en été l’année prochaine. Nous nous réjouissons d’avance du plaisir d’accueillir des athlètes béninois à cette compétition.

Propos recueillis par Rastel Dan (L’Evénement Précis) et Joël Samson Bossou (Le Martinal)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *