.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mitigation de la propagation de la Covid-19 au Bénin: L’OIM entreprend l’élaboration des procédures opérationnelles standardisées de gestion des cas au niveau des frontières


La photo de famille des participants à l’atelier organisé par l’OIM

La prévention et la limitation de la propagation de la Covid-19 au Bénin est un objectif que veut atteindre l’organisation internationale pour les migrations (OIM Bénin). A cet effet, elle a entrepris un atelier technique d’élaboration des procédures opérationnelles standardisées (POS) de gestion des cas de COVID aux points d’entrée du pays en coordination avec le règlement sanitaire international (RSI). Ledit atelier entrant dans le cadre du «Projet de mitigation de la propagation de la Covid-19 aux postes frontières du Bénin» financé par la Norvège a eu lieu  les mardi 24 et mercredi 25 novembre 2020, au Bénin royal hôtel de Cotonou. Au cours de ce rendez-vous, les participants, composés de structures nationales travaillant sur la thématique ont réfléchi sur les dispositions à prendre ou codes à suivre pour contrer la propagation des maladies du genre de Covid-19. Ayant été entretenus sur le projet par Mme Carine Omoloto Hounsinou, ils ont été amenés à dégager les dispositions du RSI qui cadrent avec le contexte national aux frontières, produire les POS de l’OIM qui cadrent avec la gestion de frontières terrestres du Bénin par ces temps de COVID, proposer de nouvelles procédures qui sont adaptées aux réalités des frontières du Bénin. Ils ont aussi proposé comment combiner ou arrimer les réalités de gestion des frontières terrestres béninoises et les défis de la surveillance sanitaire, comment prendre en compte les communautés frontalières dans la gestion de la crise sanitaire aux frontières. Autant de points susceptibles de rendre le document final complet, comme l’a souligné Laurelle Hounsounou, la chargée de bureau par intérim de l’OIM Bénin, à l’ouverture de l’atelier. Les impacts de la pandémie n’étant plus à énumérer, la chargée de bureau a précisé que l’appui de l’OIM portera sur cinq frontières à savoir : Hillacondji, Sèmè Kraké, Igolo, Porga et Malanville. Mais, avant tout, elle a salué les délégués des diverses structures dont la présence dénote de l’attention toute particulière qu’accordent les structures nationales à la lutte contre la propagation interpersonnelle de la COVID-19. Elle n’a pas manqué de réitérer l’engagement de l’Organisation Internationale pour les Migrations auprès du Gouvernement du Bénin pour la «poursuite des efforts de préparation et de riposte contre cette pandémie».

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *