.
.

Le triomphe de la vérité

.

Promotion du patrimoine immatériel propre aux Mahis: Juliette Gbaguidi révèle dans un livre l’origine du Rythme Tchingounmin


Le panel installé avec l’auteur Juliette Gbéti Gbaguidi

Digne princesse à la cour royale de Savalou, Juliette Gbéti Gbaguidi met désormais le rythme Tchingounmin sur orbite pour taire surtout les inepties sur l’origine dudit rythme. C’est à travers un ouvrage intitulé « Le rythme Tchingounmin, une musique identitaire des Mahi de Savalou » et dont le lancement a eu lieu le vendredi 13 novembre 2020 à la salle de conférence du stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou devant un parterre d’artistes musiciens et chanteurs de la région Mahi, de personnalités politiques et d’un public amoureux du rythme Tchingounmin.

Édité aux Editions Naguézé, le livre intitulé « Le rythme Tchingounmin, une musique identitaire des Mahis de Savalou », est un ouvrage de Juliette Gbéti Gbaguidi, digne princesse de l’aire culturelle Mahi et patronne de l’institut de beauté ‘’Beauté Ronde’’. Cet ouvrage est une esquisse d’essai qui a pour objectif principal de siffler la fin de la récréation sur les inepties qui circulent autour du père fondateur de ce rythme et de ses origines. En effet, dame Juliette Gbéti Gbaguidi, l’auteur du livre « s’est inscrit dans la dynamique de révéler ses origines et notamment sa terre natale », souligne le représentant des Editions Naguézé présent à la cérémonie. Pour lui, il fallait cet essai pour que la postérité ait donc la chance désormais de bénéficier de ce savoir fondamental sur les racines du rythme Tchingounmin, son évolution, ses influences et ce qui a suscité les nouvelles formes qu’on écoute aujourd’hui. Un coup d’œil sur le contenu du bouquin et l’on apprend que le père fondateur de ce rythme est le patriarche ‘’Adisso’’ celui par qui est parti les premières sonorités du rythme.
Pour le Ministre du tourisme, de la culture et des arts, représenté à l’occasion par Blaise Tchétchao, le nouveau directeur des arts et du livre, cet ouvrage est à plus d’un titre un grenier de connaissances non seulement destiné à la postérité de l’aire culturelle Mahi mais également de tous les fils et filles du Bénin.
Il est important de souligner que la cérémonie de lancement de cet ouvrage, à l’entame a pris une allure spectaculaire avec l’annonce princière de l’auteur Juliette Gbéti Gbaguidi sous l’escorte du rythme Houngan. Cette même cérémonie, comme on peut l’imaginer, a été également ponctuée par des intermèdes musicaux des artistes Mètokan et Agontin une jeune dame pétrie de talents dans l’exécution du rythme qui est à l’honneur, le Tchingounmin. Pour dire que le lancement de cet ouvrage a été une véritable messe musicale qui a permis au public ayant effectué le déplacement de vivre des prestations live du rythme Tchingounmin. La preuve selon l’auteure Juliette Gbéti Gbaguidi que ce livre met un accent particulier sur la promotion des richesses patrimoniales que constitue le rythme Tchingounmin.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *