.
.

Le triomphe de la vérité

.

Développement de l’agriculture au Bénin: Le Programme ACMA2 lance les plateformes SIM et SIFT


Vue partielle des startups lauréats

Le programme ACMA2 (Approche communale pour le marché agricole au Bénin-phase 2) financé par l’Ambassade du Royaume  des Pays-Bas près le Bénin a procédé au lancement officiel de deux solutions TIC, les plateformes SIM/SIFT pour l’agriculture et la distinction des 3 start-up lauréates de l’hackathon # AGRINNOV229. C’est à travers une cérémonie tenue le jeudi 05 novembre 2020 dans la salle des fêtes de Majestic hôtel, sis à Cadjéhoun, en présence du Ministre de l’agriculture Gaston Dossouhoui, du Chef programme ACMA2, du Chef de coopération à l’ambassade du Royaume  des Pays-Bas près le Bénin et plusieurs partenaires du programme.

En procédant au lancement des plateformes SIM/SIFT financé par l’Ambassade du royaume  des Pays-Bas près le Bénin et mis en œuvre par international Fertilizer développement center (IDDC) en consortium avec CARE international Bénin∕Togo et de l’institut royal des tropiques (KIT), le programme ACMA2 met à disposition des acteurs économiques agricoles les informations de marché, les bonnes pratiques, les informations sur le climat et bien d’autres produits pouvant contribuer à l’amélioration de la productivité agricole et des revenus. Cette aventure du programme qui a débuté depuis 2013 avec le programme ACMA2 est actuellement à sa deuxième phase d’exécution. ACMA2 appuie 28 communes réparties dans les départements de l’Ouémé, du plateau, du Zou et des Collines en contribuant à l’accroissement des revenus agricoles des acteurs économiques que sont les producteurs, transformateurs, commerçants etc… Il intervient également dans les chaînes de valeur ajoutées des filières prioritaires des filières palmier à huile, maïs,  soja, arachide, piment, manioc et poisson. C’est dans ce cadre qu’a été initié un hackathon intitulé «Agrinnov229 : innover pour l’agriculture béninoise», qui vise à susciter l’intérêt des starpus TIC pour l’agriculture du pays, développer des solutions innovantes à l’endroit des acteurs économiques des PEA.  « Les trois solutions sélectionnés à l’issue de ce hackathon intégreront la plateforme numérique du programme afin d’être expérimentées par les PEA et mises à échelles pour l’ensemble de la communauté agricole du Bénin après la validation finale», a fait savoir le Chef programme ACMA2 Constant Dangbégnon. Pour le Représentant résident de IFDC au Bénin Ekwé Dossa, IFDC et ses partenaires contribuent depuis plusieurs années à l’amélioration de la productivité agricole et à l’accroissement des revenus des acteurs chaînes de valeurs agricoles. «La stratégie globale 2020-2030 de l’IFDC décrit la vision de notre institution qui est : Utiliser les TIC pour généraliser l’adoption de technologies améliorées», a-t-il laissé entendre. Par ailleurs, l’organisation du présent hackathon vient une fois de plus confirmer le désir du royaume des Pays-Bas à accompagner le gouvernement béninois dans son développement des solutions numériques pour le développement rural à travers sa contribution à la mise en œuvre du programme intégré de transformation numérique des régions rurales du Bénin. Pour l’occasion, le Chef de la coopération à l’ambassade du Royaume des Pays-Bas a exhorté les différentes parties prenantes à poursuivre dans cette même lancée afin d’accompagner la révolution numérique en République du Bénin et dans le secteur agricole en particulier. A cet effet, le développement de l’économie numérique béninoise constitue un levier crucial pour l’inclusion sociale et le bien être humain, la création d’emplois et la réduction du chômage, le développement de tous les secteurs d’activité y compris l’agriculture, la transparence de la gouvernance et l’efficacité de l’administration, orientées autour des usagers ainsi que le rayonnement régional et international du Bénin. Dans ce contexte, le Menc en partenariat avec le Maep a engagé depuis peu des actions spécifiques pour développer des solutions numériques pour le développement agricole. Ces dernières ne sont notamment traduites à travers le programme intégré de transformation numérique des régions rurales du Bénin en cours de finalisation. Le Secrétaire général adjoint du Ministre du numérique et de la digitalisation Séraphin Loussin Représentant la Ministre empêché a, dans ce sens, suggéré à l’équipe de coordination du programme de maintenir le contact avec le staff technique afin d’identifier les différentes synergies pour renforcer le dispositif national de promotion de l’e-agriculture. «Les technologies de l’information et de la communication qui regroupent les applications mobiles, les plateformes web ainsi que tout autre outil technologique de collecte de données, permettant aux acteurs du secteur agricole de communiquer, stocker, manipuler, produire et transmettre l’information sous toutes les formes», a notifié le Ministre de l’agriculture Gaston Dossouhoui. A l’issue de la distinction des trois startups sortants, la Représentante des lauréats Nadège Okpeicha à souhaiter au nom de ses pairs qu’aussi bien les startups lauréats que le programme ACMA2 continuent toujours cette belle expérience avec eux afin d’enraciner dans l’exercice quotidienne des activités l’exploitation efficace des TIC.

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *