.
.

Le triomphe de la vérité

.

Me Jacques Migan sur la candidature du BR à la Présidentielle 2021: « Le choix de Talon n’est pas encore définitif»


L’ancien Bâtonnier Me Jacques Migan

Reçu récemment sur Esae tv, l’ancien Bâtonnier Me Jacques Migan s’est prononcé sur le choix du président Patrice Talon comme candidat du parti politique Bloc Républicain (BR) et les étapes à suivre pour son investiture à titre de candidat officiel. Selon ses explications, le Bloc Républicain dont il est membre du Bureau politique est un grand parti politique qui fonctionne conformément à ses statuts. Et c’est conformément à ces derniers que le Bureau politique composé de 59 membres a choisi celui qui peut être le candidat du parti, en la personne de l’actuel Chef de l’Etat Patrice Talon. A le croire, ce choix a été fait compte tenu d’un certain nombre de critères à savoir les actions, les réformes les et réalisations positives de l’homme. Mais il a souligné que ce choix n’est pas encore définitif. En effet, selon les statuts du parti, il faudrait que le Conseil national prenne acte du choix du bureau politique. Une fois que l’acte sera pris, il y a l’investiture qui se fera par le congrès du parti, qui regroupe toutes les instances qui composent le parti. A l’occasion, il s’est aussi prononcé sur la polémique autour de la probable désignation du Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, du Député Robert Gbian ou son collègue Abdoulaye Gounou comme Vice-président de la République, qui sont tous originaires de la partie septentrionale. A ce propos, il a rassuré que le choix de celui qui sera le colistier du candidat Talon BR n’est pas encore fait au niveau du parti BR. Pour lui, avec la réforme du système parti, les membres du parti ne raisonnent pas en termes d’individus, de région, ou d’ethnie. « Ce n’est pas l’individu, la région, le département, ou la commune qui compte. Ce qui compte, c’est ce qui peut permettre au parti de faire le bon choix », a-t-il laissé entendre. En se référant à l’article 54, tiret 1 de la Constitution, Me Jacques Migan a rappelé que le vice-président de la République n’est pas membre du Gouvernement. Il représente le Président de la République à la demande de celui-ci à l’intérieur ou à l’extérieur du territoire national. Il est le Grand Chancelier de l’Ordre national, et ses fonctions sont incompatibles avec l’exercice de tout autre mandat électif, de tout emploi public, civil ou militaire et de toute autre activité professionnelle. Il n’est pas une institution et ne peut même pas siéger en conseil des ministres. A l’analyse de Me Migan, le Ministre d’Etat Bio Tchané a toutes les compétences nécessaires pour s’offrir une place dans le prochain gouvernement du Président Talon. Quant aux Députés Abdoulaye Gounou et Robert Gbian, ils ont déjà chacun un poste électif. Pour finir, l’invité d’Esae Tv a invité les populations à changer de mentalité et comprendre qu’un parti politique ne tient plus compte de l’origine avec la réforme du système partisan.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *