.
.

Le triomphe de la vérité

.

Construction de salles de classe à Ouidah: Le Japon débloque 232 millions de FCFA


Echange des documents officiels entre l’Ambassadeur Tsugawa Takahisa et le Directeur exécutif de l’Ong Judesa, Fiacre Ahouandjinou

Malgré la crise sanitaire liée au Coronavirus qui secoue le monde, le Japon ne démord pas dans son accompagnement au renforcement du système éducatif béninois. Le mardi 3 novembre 2020, c’est le premier citoyen japonais au Bénin, l’Ambassadeur Tsugawa Takahisa, qui a procédé à la signature de trois contrats de don de projets de construction et d’équipement de salles de classe aux Ceg Gbédodé Houndjava, Savi Gakpé et Pahou, tous situés dans la commune de Ouidah, avec les représentants des Ongs initiatrices desdits projets.

Sourire aux lèvres et très fier de l’apport du peuple japonais au renforcement du système éducatif béninois à travers la construction et l’équipement des salles de classe, l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon près le Bénin, Tsugawa Takahisa, a concrétisé le rêve de milliers d’élèves et de centaines d’enseignants de la commune de Ouidah. Il s’agit de la réalisation de trois projets financés par le Japon dont : la construction et l’équipement de deux modules de quatre salles de classe et un bloc de latrine à quatre cabines au Ceg Savi-Gakpé pour un montant de 93 millions de FCFA, la construction et l’équipement de sept salles de classe, d’un laboratoire et d’un bloc de latrine à quatre cabines au Ceg Gbèdodé Houndjava pour un montant de 96 millions de FCFA puis, la construction et l’équipement d’un module de quatre salles de classe au Ceg Pahou pour un montant de 43 millions de FCFA. Et donc, la construction et l’équipement de 19 salles de classe, d’un laboratoire et de 8 cabines de latrine afin d’offrir de meilleures conditions aux élèves et enseignants. « Cet acte que nous posons ce jour marque officiellement l’accord du Japon à octroyer au Bénin un montant total de 232 millions de FCFA pour le financement de trois projets dans le secteur de l’éducation dans la commune de Ouidah. Ce financement s’inscrit dans le cadre du programme intitulé « Aide aux projets locaux » du gouvernement du Japon qui apporte une aide, sous forme de don, aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine. C’est le fruit de notre engagement à soutenir le développement des ressources humaines en Afrique, réaffirmé lors de la TICAD 7 notamment dans la déclaration de Yokohama à travers son second pilier intitulé : la société durable et résiliente », a expliqué l’Ambassadeur Tsugawa Takahisa. Il n’a pas manqué d’exprimer ses sincères félicitations aux Ongs initiatrices de ces projets dont : l’Ong Main dans la main, l’Ong Jeunesse, Union pour le développement, le secours et l’assistance (JUDESA) et enfin l’Association béninoise des professionnels en vulgarisation et conseil agricole (ABVPVA).

Des infrastructures à impacts multiples
Au cours de cette cérémonie, les organisations non gouvernementales initiatrices de ces projets n’ont pas manqué de remercier le peuple japonais pour ce geste qui impactera à coup sûr, l’amélioration des conditions de travail des apprenants et des enseignants. « Cet appui que vous apportez permettra non seulement d’améliorer les conditions de travail des apprenants et enseignants mais aussi aura un effet positif sur le taux de scolarisation dans la commune. Il impactera près de 1.500 élèves et 100 enseignants au Ceg Savi Gakpé. Sa réalisation entrainera une amélioration de la qualité de l’enseignement et constituera un élément supplémentaire de motivation de la population à inscrire et maintenir leurs enfants à l’école », a reconnu la présidente de l’ABVPVA, Clémence Tidjani. Pour Espérantos de Souza, président de l’Ong Main dans la Main, cette aide permettra de transformer les hangars et paillottes qui servaient de salles de classe en infrastructure, au Ceg Gbédodé Houndjava. Fiacre Ahouandjinou, Directeur exécutif de l’Ong JUDESA s’est, quant à lui, réjoui de cet accompagnement qui vient combler le manque de 40 salles de classe au Ceg Pahou. « Nous vous rassurons de la bonne exécution des travaux dans le respect strict ders clauses du contrat », a-t-il martelé. Dans la même lancée, le représentant des directeurs des trois Ceg, Parfait Vignigbé et Richard Codjo, représentant les parents d’élèves, ont remercié le peuple japonais pour son soutien indéfectible dans l’amélioration des conditions d’enseignement dans les écoles et collèges du Bénin. Ils ont promis ne ménager aucun effort pour assurer la sécurité des biens et des personnes déployées sur les chantiers afin de sauvegarder les liens d’amitié qui existent entre les peuples béninois et nippon. Il faut mentionner que les travaux de construction desdites infrastructures sont prévus pour durer 6 mois. Cet apport vient également s’ajouter au « Projet de construction des écoles primaires dans le département de l’Atlantique » piloté par le gouvernement béninois et financier par le Japon à hauteur de 7 milliards 285 millions de FCFA, pour la construction de 200 salles de classe et 146 latrines réparties dans 34 écoles du département de l’Atlantique. Les travaux dudit projet ont démarré en décembre 2019 et sont prévus pour s’achever en février 2021.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *