.
.

Le triomphe de la vérité

.

Journée d’échanges sur l’emploi: Le LAAEDD engagé pour lutter contre le chômage


La Photo de famille de la cérémonie

A l’initiative de son Secrétaire scientifique, Professeur Mohamed Abdou, maître de conférences des Université du CAMES, le Laboratoire d’Anthropologie Appliquée et d’Education au Développement Durable (LAAEDD) de l’Université d’Abomey-Calavi a réussi un exploit de taille, celui de s’intéresser à la préoccupation majeure de la jeunesse, l’initiation aux stratégies de recherche d’emplois. En effet, le LAAEDD a organisé le lundi 12 octobre 2020 dernier dans l’amphithéâtre Etisalat de l’Université d’Abomey-Calavi, une séance d’échanges sur la question de l’emploi. Il s’agit d’une formation qui a mobilisé plusieurs participants y compris les plus hautes autorités académiques dont le Recteur de l’université d’Abomey-Calavi, Maxime da-Cruz, le vice-recteur chargé des affaires académiques, le Représentant résident adjoint a.i du PNUD, le chef du département de sociologie-anthropologie, Dr Azizou CHABI-IMOROU et son adjoint, la Directrice du LAAEDD, Monique OUASSA KOUARO.

Le Laboratoire d’Anthropologie Appliquée et d’Education au Développement Durable (LAAEDD) prouve de plus en plus son efficacité et surtout son pragmatisme porté par son Secrétaire scientifique. Après la visioconférence animée par le professeur Mohamed ABDOU au cours du mois de juillet 2020 et largement saluée, le LAAEDD se mobilise à nouveau autour des questions de recherche spécifique. Selon le professeur Mohamed Abdou, Secrétaire scientifique dudit laboratoire, c’est parce que la dernière conférence a eu un grand échos dans la communauté scientifique que le laboratoire a décidé de prendre une part importante dans l’organisation scientifique et pratique de la résolution de certains problèmes qui guettent les jeunes diplômés de nos université : «C’est parce que notre laboratoire est particulièrement préoccupé par la promotion à l’emploi de ces jeunes diplômés, qu’il a initié cette journée avec l’appui technique des responsables du PNUD pour amener les participants à se familiariser avec les instruments et les stratégies de recherche efficace d’emplois au plan national et international notamment au sein des Nations Unies», a laissé entendre le Secrétaire scientifique du LAAEDD qui a fortement remercié le partenaire de cette activité. «Les instruments d’insertion à l’emploi national et international au sein du système des Nations Unis ». Tel est le thème autour duquel s’est déroulée cette journée d’échanges organisée par le Laboratoire d’Anthropologie Appliquée et d’Education au Développement Durable (LAAEDD). Selon la Directrice du LAAEDD, madame Monique Ouassa Kouaro, Maître de Conférences des universités du CAMAES, c’est pour relever le défi de la lutte contre le chômage que le LAAEDD, en collaboration avec le département de Sociologie-Anthropologie, avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a initié cette formation dont les activités regroupent trois différentes sessions. Il s’agit de la brève présentation du Système des Nations Unis, le système d’insertion aux Nations Unis : les catégories de staff, les portes d’entrée et les exigences d’accès et le focus sur le Programme des volontaires des Nations Unies. En effet, depuis 2019, année de départ de la collaboration, le PNUD a appuyé le LAAEDD dans différents domaines. Il s’agit de l’organisation en mars 2019 du colloque international pluridisciplinaire sur le « leadership féminin et promotion des ODD en Afrique francophone» qui a mobilisé près de 800 participants venus d’une quarantaine d’universités et de 17 pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, l’édition du tome 1 des actes dudit colloque, le recrutement de deux volontaires nationaux actuellement en poste dans les départements de l’Atacora et de la Donga, et l’organisation de la présente formation. Le chef du département de sociologie-anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi, Dr Azizou CHABI-IMOROU s’est félicité de l’initiative du LAAEDD qui est l’un des laboratoires les plus actifs et a donné les raisons qui motivent le département de sociologie-anthropologie à s’associer pleinement à cette importante activité qui a d’ailleurs connu la présence effective non seulement du chef de département, mais également de son adjoint, DR Hinnou Patrick ainsi que les enseignants dudit département. Dr Azizou Chabi-Imorou a aussi indiqué que cette formation est d’une grande utilité en ce sens qu’elle aidera les jeunes diplômés à intégrer le marché de l’emploi à l’échelle mondial. Le Représentant résident adjoint a.i. du PNUD, José Herman WABO s’est pour sa part, félicité de la franche collaboration de son institution avec le LAAEDD, et saisi la tribune de la journée d’échanges pour réitérer l’engagement du Programme des Nations Unis pour le Développement durable (PNUD) à soutenir le Bénin dans l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi. En honorant la LAAEDD de sa présence au lancement officiel de cette journée d’échanges, le recteur de l’université d’Abomey-Calavi, Professeur Maxime da-Cruz a fortement justifié les raisons de sa présence. C’est parce que : «le problème de l’emploi des jeunes diplômés de nos facultés est aujourd’hui au cœur de tous les débats en Afrique. Et le Bénin à l’instar des pays de la sous-région subit les affres de l’insertion des jeunes diplômés sur le marché du travail et de l’insertion des jeunes diplômés à l’emploi». Selon le Recteur Maxime da Cruz, cette formation qu’organise le LAAEDD est d’une grande importance et préparera également les participants aux mécanismes d’insertion aux Nations Unies, notamment les catégories d’emploi, les portes d’entrée dans le système et les exigences d’accès. Au terme de cette cérémonie du lancement de cette séance de formation, les participants ont eu l’occasion de suivre plusieurs sessions qui leur ont permis de se familiariser avec les instruments et les stratégies de recherche efficaces d’emplois au plan national et international, notamment au sein du système des Nations Unies et d’avoir d’amples informations, à la grande satisfaction de l’équipe dirigeante du LAAEDD et du département de sociologie-Anthropologie qui se réjouissent d’avoir posé un pas important dans la lutte contre le chômage des jeunes en mettant à leurs dispositions les outils de recherche d’emplois.

Extrait du mot de bienvenue du Secrétaire scientifique du LAAEDD

« Monsieur le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi;Madame le Doyen de la FASHS ; Monsieur le Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD); Monsieur le Chefde Département Sociologie-Anthropologie Madame la Directrice du Laboratoire d’Anthropologie Appliquée et d’Education au Développement Durable, Mesdames et Messieurs les invités en vos titres et rangs ;
Honorables invités, Chers participants, Mesdames et Messieurs ; Je ne peux vous cacher que c’est pour moi une sincère émotion et un grand honneur de vous souhaiter la bienvenue à cette journée d’échanges sur « Les instruments d’insertion à l’emploi national et international au sein du système des nations unies», une journée destinée aux jeunes diplômés de notre Université qui fait suite à une visioconférence animée par le Laboratoire et qui a eu un grand écho dans la communauté scientifique. Il est revenu entre autre au Laboratoire d’Anthropologie Appliquée et d’Education au Développement durable (LAAEDD) du département de Sociologie-Anthropologie, de prendre une part importante dans l’organisation scientifique et pratique de la résolution de certains problèmes qui guettent les jeunes diplômés de nos Universités comme par exemple la question de l’Emploi des jeunes. C’est parce que notre laboratoire est particulièrement préoccupé par la promotion à l’emploi de ces jeunes diplômés, qu’il a initié cette journée avec l’Appui technique des responsables du Programme des Nations Unies pour le développement ici présents. Il s‘agit en quelque sorte d’amener les participants, à se familiariser avec les instruments et les stratégies de recherche efficaces d’emplois au plan national et international, notamment au sein du système des Nations Unies. Mesdames, Messieurs, Chers participants
Les communications retenues portent sur quatre axes. Ces importantes communications seront animées par des experts du Pnud-Bénin rompus à la tâche. Je voudrais en cette occasion remercier sincèrement les autorités rectorales et décanales, ainsi que le Chef du Département de Sociologie Anthropologie qui n’ont ménagé aucun effort pour nous faciliter cette rencontre. Mes remerciements vont également aux hauts responsables du PNUD, grâce à qui nous réalisons cet événement aujourd’hui 12 octobre 2020. A chacun, je voudrais témoigner ici ma profonde reconnaissance et adresser à tous, notamment au Comité d’organisation, mes plus vifs remerciements. Je vous remercie. »

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *