.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement du mois de la consommation locale: Octobre pour valoriser, promouvoir et consommer les produits made in Bénin


La ministre de l’industrie et du commerce Shadyath Assouma

Inscrit dans les recommandations de l’Uemoa, le gouvernement béninois, à travers le ministère de l’industrie et du commerce organise dans le cadre du « Mois du consommons local » une série d’activités. Le lancement de ce mois dédié à la consommation locale a eu lieu ce jeudi 1er octobre 2020 à la salle de conférence de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Bénin CCIB sous la présidence de Mme la ministre Shadiya A. Assouman, des représentants du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, du ministre de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme et des partenaires, des promoteurs d’entreprises et acteurs de la filière des transformations des produits made in Bénin.

L’objectif du gouvernement en créant cette initiative encouragée par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), est d’intensifier la valorisation de la production nationale et susciter l’intérêt des Béninois pour la consommation des biens et services locaux. Dans son allocution d’ouverture, la ministre de l’Industrie et du Commerce Mme Shadiya Alimatou Assouman, a rappelé que « le Bénin regorge d’énormes potentialités de production pour la consommation locale », avant de déplorer le fait que le Béninois aime consommer les produits importés que ceux fabriquer dans le pays. Ce qui, selon elle, « constitue une menace pour le développement de notre pays ». Ainsi, l’organisation du « Mois de Consommons Local au Bénin » répond à un double impératif : celui de susciter chez le Béninois la consommation du made in Bénin et d’encourager les opérateurs économiques à investir dans la production locale, a-t-elle rassurée. C’est donc pour cela que durant tout le mois d’octobre, plusieurs activités sont programmées afin de faire découvrir aux Béninois, la diversité des produits locaux.
« De chez nous, nous pouvons aller sur le site www.consommonslocal.bj et découvrir nos produits », a déclaré Mme Shadiya Alimatou Assouman. Une sorte de Marketplace locale mise en place par le gouvernement en collaboration avec la CCIB en raison du contexte de la Covid-19. Mme la ministre a pour finir remercié le président Patrice Talon pour sa détermination à promouvoir la consommation des produits locaux et à hisser le Bénin. « Au cours de ce mois, prenez du plaisir à consommer le made in Bénin, à savourer la richesse du Bénin en matière de production locale. Soyons fiers d’être Béninois », a exhorté la ministre.
Il est important de rappeler qu’au cours de cette cérémonie de lancement du « Mois de Consommons Local au Bénin », deux panels de discussion ont été animés. Le premier panel a pour thème « Développement de la production et de la consommation locale au Bénin : politiques, défis et perspectives ». Le deuxième panel porte sur le thème « Consommation des produits locaux : capacité de l’offre locale ». Les panels ont été animés par le Directeur du cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche Bonaventure Kouakanou, le Secrétaire général du ministère de l’Industrie et du Commerce Amzat Salami et la Conseillère technique en charge du Tourisme au ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme Faïzatou Gbian Moukaïla et des chefs d’entreprises.
Représentant le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Bonaventure Kouakanou, a expliqué la production locale. Il s’agit entre autres selon lui, de la mobilisation de toutes les ressources disponibles afin de contribuer à la sécurité alimentaire des populations. A sa suite Faïzatou Gbian Moukaïla a rappelé qu’il est question au ministère du Tourisme, de permettre aux Béninois d’aller à l’intérieur du territoire et de découvrir les traditions, le patrimoine national. Elle a indiqué que des investissements sont en cours dans les différents pôles afin d’améliorer la mobilité et l’accessibilité.

De l’accompagnement du MIC aux entreprises béninoises

« Nous avons un devoir important à faire à l’endroit des entreprises béninoises qui s’investissent dans ce domaine pour leur permettre d’avoir non seulement la matière première mais aussi de disposer de moyens de production pour pouvoir les transformer », a déclaré M. Amzat Salami, secrétaire général du ministère de l’industrie et du commerce au cours du panel. Dans son exposé, il a fait part des dispositifs mise en place par le ministère afin d’accompagner les entreprises béninoises surtout dans la production locale et dans la promotion de celle-ci. Les différentes interventions des participants à ce panel ont permis de noter les problématiques de distributions auxquelles sont confrontés les producteurs béninois. Il s’agit pour entre autre des enjeux de la distribution, de la qualité et la diversité des produits inventés au Bénin, et des enjeux de financement.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *