.
.

Le triomphe de la vérité

.

Université de vacances 2020 du parti Bloc Républicain: Bio Tchané et les militants ravivent leur engagement au républicanisme


Le SGN du Bloc Républicain, Abdoulaye Bio Tchané au milieu de quelques leaders du parti

La grande messe de l’Université de vacances 2020 du parti Bloc Républicain, a porté ses fruits. Les militants à divers niveaux ayant massivement adhéré aux idéaux du parti du cheval blanc, sous la coupole du Secrétaire général national, Abdoulaye Bio Tchané, ont massivement répondu à ce rendez-vous historique pour s’approprier et révéler les idéaux ainsi que l’orientation politique du parti. C’était le samedi 26 dernier à Abomey-Calavi.

« Républicanisme et engagement militant ». Tel est le thème de la toute première Université de vacances 2020 du parti Bloc Républicain, qui a réuni dans les locaux du restaurant « Le Privilège » sis à Abomey-Calavi, les militants afin de redynamiser le militantisme pour une meilleure représentativité du parti sur l’échiquier national. Après les mots de bienvenue du président du comité d’organisation, Janvier Yahouédéhou, le Secrétaire général national du parti, Abdoulaye Bio Tchané, a salué l’engagement des uns et des autres qui a révélé le positionnement du parti, au lendemain des joutes électorales. Dans son allocution, Abdoulaye Bio Tchané a déploré la gouvernance inadaptée du Bénin depuis l’avènement du renouveau démocratique marquée par la création des partis sans idéologie qui a donné naissance à des alliances politiques éphémères et sans vision, les retournements d’alliances et la transhumance politique qui ont terni l’image des hommes politiques béninois. Des insuffisances qui, dans le but d’être corrigées, ont conduit le Chef de l’Etat, Patrice Talon, à mettre en place la réforme du système partisan concrétisée par l’adoption des lois. « Pour la constitution d’un Bénin, nouveau, le Bloc Républicain porte sur des actions qui reposent, entre autres, sur l’économie libérale, l’unité nationale et le respect des valeurs démocratiques qui constituent le socle du développement économique social, culturel du Bénin. Osons affirmer nos valeurs car, ce sont ces valeurs qui traduisent ce qui est important pour nous », a-t-il indiqué. Une vision qui, pour le Secrétaire général national, répond à la thématique de ces universités qui vient raviver la nécessité et la nécessité et l’importance de l’engagement d’être républicains pour le développement sociopolitique et économique de notre pays. « Ces universités de vacances doivent renforcer notre idéologie républicaine, notre énergie ainsi que notre existence politique. Nous avons à avoir un regard différent à la faveur des différentes communications et échanges car, vous êtes le moteur de changement de notre société », a-t-il mentionné, avant d’exhorter les militants à toujours garder allumer, le flambeau du parti. Une mission accomplie au regard des communications portant sur : le républicanisme et le libéralisme comme fondement idéologique du Bloc Républicain, les expériences de militantisme politique depuis l’avènement du renouveau démocratique au Bénin, les obligations du Bloc Républicain selon les textes fondamentaux et parti et leurs implications dans l’action publique.

Ils ont dit

Nassirou Bako Arifari, député, membre du Bloc Républicain
«Le Bloc Républicain a pour idéologie : le républicanisme et le libéralisme »

« Depuis sa création, le Bloc Républicain n’a pas eu l’occasion d’organiser une rencontre pour une meilleure explicitation de ses choix idéologiques et de société à l’ensemble de ses militants. Nous avons profité de l’Université de vacances pour faire une certaine harmonisation en notre propre sein, autour des deux grandes sources qui, en idée, en valeur et en principe, alimentent l’action politique du Bloc Républicain. Il s’agit du républicanisme et du libéralisme. L’exercice a consisté de démontrer en quoi, tout en partageant les valeurs du républicanisme à savoir : le principe et la souveraineté populaire, le principe et la participation en politique, le principe de la citoyenneté, le statut de l’individu ou du citoyen dans le cadre républicain, l’économie de marché perçue du point de vue républicaniste, et la société et son organisation, mis en relation avec les réalités sociologiques contemporaines de notre pays, pour voir comment ce que être républicain constitue aujourd’hui pour un républicain. Aujourd’hui, être républicain, c’est accepter les valeurs citoyennes républicaines, c’est accepter que nous sommes dans une société multiculturelle, multifonctionnelle et que la revendication républicaine, c’est d’assumer la réalité sociale telle qu’elle se présente. C’est donc de faire en sorte qu’il y ait aussi une société de pauvreté et que nous puissions travailler et à garantir le minimum vital pour chaque citoyen comme étant un droit pour sauvegarder la dignité humaine. C’est aussi faire l’option du libéralisme social. Un libéralisme à visage humain qui permet d’organiser une redistribution de la richesse nationale pour que l’ensemble de la communauté sociale puisse en bénéficier, malgré l’économie de marché, la libre entreprise et tout ce qui va avec la concurrence et la compétitivité que nous soutenons parce que nous visons l’efficacité et l’efficience dans nos actions, à la fois politique et économique »

Assan Seibou, député, membre du parti Bloc Républicain
« Le Bloc Républicain prône un libéralisme objectif »

« Il était tant qu’après la création du parti, une fois défini et porté au peuple béninois, d’apporter la clarté sur le choix du républicain et pourquoi un républicain à caractère libéral. C’est le fondement de notre université de vacances au cours duquel nous échangeons pour essayer d’adapter et de coller notre croyance en ces valeurs aux défis de développement de notre pays. Toute idéologie est guidée par ce qui a été constitutionalisée. Le fait d’être républicain libéraliste vis-à-vis de notre constitution méritait que nous définissions ce qui est des normes. Les principes qui sont développées aujourd’hui sont des principes idéologiques, parfois d’ordre idéologique classique qui ont fait leur temps et qu’on a adapté aux pays, selon les temps. Nous devrions comprendre ce qu’on di par républicain libéraliste. Le Bloc Républicain prône une certaine liberté, la citoyenneté, le libéralisme mais en ce sens que ce libéralisme soit objectif. Nous sommes engagés dans la défense pour le développement de notre pays, dans le cadre de notre constitution. Nous entendons défendre l’esprit républicain à tendance libéral pour que le citoyen soit valorisé. Il ne faut pas que l’Etat bloque les initiatives mais les encouragent selon le défi de nos cultures et de nos réalités »

Aurelie Adam Soulé Zoumarou, membre du parti Bloc Républicain
« Nous devons réfléchir sur notre appartenance au Bloc Républicain »

« Ces universités de vacances du Bloc Républicain sont bien le signe de ce que ce grand parti de notre pays veut partager ses valeurs et son idéologie. Il était aussi important aux membres du parti de réfléchir au sens de notre appartenance à ce bloc. Une appartenance qui se matérialise par l’adhésion aux idéaux du parti, le républicanisme et le libéralisme. C’est également le moment pour ceux qui ne sont pas encore du parti, d’y adhérer ».

Benoit Dègla, député, membre du parti Bloc Républicain
« Le républicanisme est une idéologie »

« Ces universités de vacances sont l’occasion pour nous, de raffermir notre position. Cela passe par des phases d’adhésion, d’engagement personnel, comment faire pour que le parti dans lequel nous disons appartenir, monte et qu’il puisse grandir. Le thème républicanisme n’est pas nouveau. C’est une idéologie. Il s’agit de donner la liberté aux citoyens pour qu’ils puissent s’exprimer sur la base de leur propre réalisation en tant qu’individu pour qu’ils prennent conscience qu’ils ont en eux, des capacités intrinsèques pour créer de la valeur et de la richesse. Cette liberté est fondamentale. Lorsque vous avez cette liberté et que vous la référez à l’appartenance de votre partie, vous contribuez au développement du pays. Le militantisme n’est pas loin du libéralisme social. Il faut faire en sorte que le parti grandisse, être convaincu de ce que vous vendez aux autres. C’est ce que noud démontrons à travers ces universités pour que chacun soit un acteur de vulgarisation des principes qui régissent notre parti, que chacun soit en mesure de divulguer l’information. Un parti, c’est les militants et lorsque ces derniers sont convaincus de quelque chose, il est difficile que ce qu’ils ont connu par le passé se répète. Nous voulons aller vers quelque chose de plus sérieux. C’est faire en sorte que la réforme politique voulu par le peuple initiée par le chef de l’Etat amène les partis politiques à se comporter comme de vrais rassemblements. Ceci permet d’éviter le vagabondage et la transhumance. Voila pourquoi le militantisme est important pour nous. On peut le renforcer et faire de notre parti, le plus grand parti du pays ».

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *