.
.

Le triomphe de la vérité

.

Procédure de création du nouveau parti de l’opposition: Les Démocrates dévoilent les «observations légères » du ministère de l’intérieur


Des responsables du parti Les Démocrates au présidium hier au point de presse

Deux types d’observations de façon générale : une première relative aux textes fondamentaux du parti et une seconde ayant trait aux pièces d’état civil de plusieurs membres fondateurs. A la faveur d’un point de presse tenu ce mercredi dans l’après-midi, les responsables du nouveau parti en création, « Les Démocrates » ont dévoilé aux hommes des médias les observations à eux faites par le ministère de l’intérieur, à travers une correspondance reçue le mardi 22 septembre dernier, à la suite de l’examen des dossiers qu’ils ont soumis pour la création du nouveau parti de l’opposition qui porte ce nom. « Nous les acceptons. Nous allons les corriger et retourner les dossiers au ministère de l’intérieur » a rassuré, le 1er vice-président Nourénou Atchadé. Il a tenu à féliciter, à cette occasion, les cadres du parti pour le « travail de qualité abattu » dans la constitution des dossiers. « Il fallait trouver des poux sur la tête d’un chauve pour qu’on retarde l’obtention du récépissé » a-t-il fait remarquer, ajoutant toutefois que « l’erreur est humaine », et ceci davantage lorsqu’il s’agit de plus de 1500 dossiers de membres fondateurs. Revenant en détail sur les observations du ministère de l’intérieur, Nourénou Atchadé a laissé entendre qu’il leur a été reproché que des membres fondateurs n’ont pas assisté à la réunion constitutive du parti et n’ont pas daigné fournir des procurations à cette occasion. Pour lui, nulle part dans les textes en vigueur, cela est exigé, concluant que c’est une « observation chicane qui doit être levée ». Il fera également savoir, que sur cette question, il constitue un cas personnel, parce qu’à son corps défendant, il s’est retrouvé membre fondateur du parti FCBE, nouvelle version, sans avoir été à la réunion constitutive organisée par les responsables, et sans en avoir fourni aucune procuration à qui que ce soit. « Mais cela n’a pas empêché FCBE d’avoir son récépissé de la part du même ministère de l’intérieur » s’est-il étonné. Le premier vice-président du parti « Les Démocrates » se réjouit par ailleurs de ce que nulle part dans les observations faites par le ministère, il n’a été fait cas de 13 membres fondateurs démissionnaires de FCBE qui n’auraient pas fourni les pièces y afférentes, regrettant que cela participe de la désintoxication en cour contre le nouveau parti.
Un autre responsable du parti « Les Démocrates » Léon Basile Ahossi, présent hier à ce point de presse a indiqué que « 80% des observations faites par le ministère de l’intérieur portent sur les documents d’état civil. Selon lui, les cas des attestations de résidence tantôt signés par les chefs d’arrondissement, tantôt par les chefs de village ou quartier de ville sont les plus nombreux. « On nous parle ici d’incompétence de signature, mais on ne nous dit pas qui doit signer » fait-il constater à ce sujet. Il a aussi fait cas d’une observation relative à un certain membre fondateur du nom de Arouna Abrazim qui serait également membre d’un autre parti. « Nous n’avons aucun nom de ce genre dans nos dossiers » a-t-il rectifié. « Nous avons mis du temps pour fournir un bon dossier. Il n’y a pas grand-chose à signaler » a clamé Léon Basile Ahossi. « Les observations qui nous ont été adressées portent notamment sur des choses que ne relèvent pas de notre compétence mais de l’administration. La responsabilité des organes de l’Etat qui doivent délivrer ces pièces incriminées est engagée. Nous nous attelons déjà en tout cas, à les corriger » a affirmé pour sa part, l’ancien ministre sous Yayi, Saliou Akadiri, également responsable au niveau du parti « Les Démocrates ».
Hier à ce point de presse, tous les responsables du parti « Les Démocrates » ont appelé leurs militants à la sérénité. « Nous sommes convaincus que lorsque nous aurons corrigé ces observations, il n’y a pas de raison que ce récépissé ne soit donné » a dit, confiant, Nourénou Atchadé et en finit sur ces termes : « le parti Les Démocrates est né. Le baptême est fait. Il ne reste que l’acte de naissance. On ne peut pas tuer un enfant parce qu’il n’a pas d’acte de naissance. Le parti Les Démocrates vit et vivra. Nous demandons à nos militants de continuer le travail de sensibilisation et de mobilisation sur le terrain. Nous comptons sur tous les béninois pour rétablir l’ordre démocratique dans notre pays ».

Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *