.
.

Le triomphe de la vérité

.

FébéRugby: Les travaux de l’assemblée générale ordinaire et élective reportés


Le présidium ayant constaté la non-atteinte du quorum a reporté les travaux

Prévue pour se tenir le mercredi 16 Septembre 2020, à l’Auditorium Marius Francisco du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) à Kouhounou, l’assemblée générale ordinaire et élective de la fédération béninoise de Rugby ne s’est pas tenue. Et pour cause, des associations conviées aux travaux de ladite assemblée générale, toutes n’ont pas répondu présentes. En effet, elles  sont seulement 4 clubs sur 7 à se présenter pour prendre part à cette assemblée générale. Il s’agit des Dauphins de Cotonou, des Alligators de Tankpè, des Margouillats Percuteurs de Cotonou et de Naja de Comè. Quant à Bulldozer de Porto-Novo, 111 Rugby Club de Porto-Novo et Dinosaur de Porto-Novo, ils ont brillé par leur absence. Ainsi, le quorum requis selon les textes pour que les travaux se tiennent n’a pas été attient. Et face à ce constat, le représentant du ministre des sports et celui du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), le Secrétaire général Fernando Hessou ont conformément aux textes demandé le report des travaux pour non atteinte du quorum. Ce qui a été fait. Selon les mêmes textes, reportés, ces travaux doivent avoir lieu dans deux semaines quel que soit le nombre de clubs actifs présents.

Que reprochent les clubs absents ?

Selon les informations, les clubs absentéistes ont des griefs contre la tenue de cette assemblée générale et avaient déjà sollicité un report de la date afin que les divergences soient aplanies. Mais, ils n’ont pas été écoutés. En fait, ils fustigent à tort ou à raison l’ordonnance du 11 Mai 2020 qui sanctionne Les Hirondelles de Cotonou qui, par la suite, n’ont pas été convoquées pour participer aux présentes assises. Une décision soutenue par le ministère des sports et le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) qui ont, entre-temps,  convoqué une réunion pour mieux comprendre la situation. Non satisfaits, les responsables des Hirondelles de Cotonou ont fait recours au Tribunal de Première instance de Cotonou qui les aurait déboutés dans leur tentative de bloquer les travaux de l’assemblée générale après des confrontations juridiques entre les deux Conseils. Mais, le constat aujourd’hui est là. L’Ag ne s’est pas tenue à cette première date. Rendez-vous donc dans 15 jours pour connaitre la suite qui sera donnée à ces assises pour lesquelles le président sortant, Faustin Dahito, est candidat à sa succession.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *