.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réouverture des classes du CI au CM1 dans le contexte de Covid-19: Le ministre Karimou se rassure du respect des dispositions en vigueur


Le Ministre Salimane Karimou

Suspendue depuis quelques mois pour des raisons liées à la propagation de la Covid-19, la rentrée scolaire pour les classes du CI au CM1 reprend le lundi 10 août prochain. Dans cette perspective, le Ministre de tutelle Salimane Karimou a rencontré, ce jeudi 6 août, les acteurs de l’école dans les locaux de son département ministériel pour les entretenir sur les mesures prises par le Gouvernement dans le cadre de cette reprise.

La rencontre entre les acteurs éducatifs et le Ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou a pour objectif de convaincre les parents d’écoliers qui refusent d’envoyer leurs enfants à l’école le 10 août prochain par crainte de contamination de la Covid-19. A en croire l’autorité ministérielle, le Gouvernement a pris une série de mesures devant permettre le bon déroulement des activités à la reprise des classes. A cet effet, le Ministre a rassuré les enseignants et parents d’écoliers sur la préservation des écoles primaires des griffes du Coronavirus. Pour lui, la probabilité que la maladie atteigne les lieux du savoir est faible. En effet, prévue pour le lundi prochain, la réouverture des classes sera accompagnée des dispositions pour préserver l’école béninoise et pour la garder saine à commencer par le nettoyage et la désinfection . A ce niveau, le Ministre des enseignements maternel et primaire a insisté sur le fait que le lavage obligatoire des mains en passant par le port de masque, l’utilisation des gels hydro alcooliques, le respect de la distanciation sociale d’un mètre, toutes ces mesures anciennement prises, restent en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Par ailleurs, il a fait remarquer qu’il y aura une légère souplesse quant au port du cache-nez et au respect de la distanciation sociale qui deviennent, selon lui, facultatifs. Selon ses propos, le port de masque n’est pas obligatoire pour la simple raison que les enfants sont encore très jeunes et aujourd’hui, malgré les divergences du point de vue des experts en santé, des scientifiques, il y a une unanimité autour de ce que pour les enfants de la tranche d’âge de 0 à 11 ans, le port de masque est pratiquement inutile parce qu’ils sont moins contaminés et à la fois moins contaminants. « Ceux qui, parmi eux, peuvent le mettre, n’ont qu’à le mettre si cela ne les gêne pas. Les autres qui sont gênés en le mettant, seront autorisés à être en classe », a-t-il fait savoir. Tout en notifiant que cette mesure reste obligatoire pour les enseignants, le Ministre les invite tout de même à les baisser en situation de cours pour se faire audible. En ce qui concerne la distanciation sociale, partant du principe que les enfants sont moins contaminés et moins contaminants, cette mesure également n’est pas obligatoire, selon les propos du Ministre. « Si nous prescrivons le respect d’un mètre d’écart dans une classe où l’effectif total est de 50 élèves, il nous faudra alors dans la classe, 25 apprenants au maximum. Il devient impérieux de dédoubler. Ça veut dire qu’il y aura un enseignant qui va s’ajouter, qu’il faut encore une salle pour les accueillir et dans la salle, il faut encore de mobiliers. Ce qui n’est pas possible aujourd’hui dans le contexte qui est le nôtre », s’est-il justifié avant d’exhorter les parents à veiller au respect des gestes barrières par les enfants en dehors de l’école, notamment le lavage régulier des mains à l’eau et au savon. Ils devront également surveiller leur alimentation afin de les maintenir en bonne santé. Les enseignants sont, quant à eux, appelés à continuer de faire preuve de professionnalisme et d’exemplarité pour une bonne conduite de cette reprise des activités pédagogiques qui durera un mois soit du 10 août au 11 septembre 2020, avec à la clé, la tenue de l’évaluation finale pour la validation de l’année scolaire. Face à cette batterie de mesures annoncées par le Ministre et au regard de ses explications pour protéger les écoles primaires contre le Coronavirus, les partenaires sociaux et associations de parents d’élèves présents ont promis répercuter ses explications sur les parents d’écoliers dans l’espoir de les convaincre pour une reprise des classes avec un fort taux présence.

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *