.
.

Le triomphe de la vérité

.

Théophile Yarou, SEN adjoint du parti Fcbe «Sous l’arbre à palabre»: «Le débat politique a déserté le forum ces dernières années»


Théophile Yarou, SEN adjoint du parti Fcbe

« Depuis 2016, nous assistons  à une volonté d’encadrement du multipartisme intégral au Bénin. Le hic est que nous risquons de passer d’un multipartisme anarchique à un multipartisme d’exclusion ». Tel est l’un des propos tenus par le Secrétaire exécutif national adjoint du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Théophile Yarou lors de son passage ce mardi 28 juillet dans la rubrique Sous l’arbre à palabre de L’Evénement Précis. Pour lui, après les situations tumultueuses qui ont marqué l’histoire politique du pays durant ses 30 premières années d’indépendance, le choix d’un régime de démocratie a été fait à l’issue de la Conférence nationale de forces vives de la Nation pour remettre le pays sur le chemin de la démocratie. Mais le régime en place, en  optant pour une rupture avec le multipartisme intégral, court le risque de remettre en cause plusieurs acquis issus de ces assises de 1990. « Le Bénin a connu un recul en termes de droit syndical. Il n’y a plus d’autres sons de cloche en matière de syndicalisme », a-t-il mentionné comme un exemple parmi tant d’autres, avant de marteler que le débat politique a déserté le forum ces dernières années. Appréciant les élections communales et municipales 2020 à l’issue desquelles le parti Fcbe a décroché 7 mairies, l’ancien Ministre d’Etat en charge de la défense, Théophile Yarou a souligné que ce résultat lui donne à la fois un sentiment de satisfaction et de regret. « Je parle de satisfaction, car nous avons pris part à ces élections dans des conditions difficiles, mais nous avons pu décrocher 7 mairies. Ces élections nous ont aussi permis de réaffirmer notre présence dans nos fiefs », a-t-il fait savoir, soulignant que le regret est relatif à la perte par le parti de certaines localités. Mais à ce niveau, il a fait savoir que cela est dû à la démission de certains anciens leaders du parti qui ont la maîtrise desdites localités pour rejoindre la mouvance. Sur la question du parrainage des candidats à la présidentielle 2021 qui défraie la chronique, l’invité de Sous l’arbre à palabres a confié aux journalistes que le parti Fcbe est pour le moment dans la position d’observateur et attend que le débat soit ouvert pour se prononcer. Par ailleurs, le secrétaire exécutif national adjoint  a révélé que selon la loi en vigueur, le statut de Chef de file de l’Opposition doit d’office revenir au parti Fcbe et d’ailleurs, les formalités entrant dans le cadre de l’enregistrement  de la déclaration d’appartenance du parti à l’Opposition sont en train d’être remplies.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *