.
.

Le triomphe de la vérité

.

Discours du Chef de l’Etat à l’occasion des 60 ans d’indépendance: Talon appelle à la mobilisation autour des idéaux républicains


Le Président Patrice Talon lors du 1er août 2020

« …. Nous devons, Béninois de l’intérieur comme de l’extérieur, nous mobiliser davantage autour de nos idéaux de fraternité, de justice et de travail pour permettre à notre pays d’accéder à un avenir radieux et d’être de ceux dont la voix compte dans le concert des nations ». Ainsi s’exprimait, vendredi dernier, le Chef de l’Etat Patrice Talon dans le discours solennel qu’il a prononcé à la veille de la célébration des 60 ans d’indépendance du Bénin.  Il n’a  pas manqué non plus de saluer le travail abattu et les mérites de ses prédécesseurs  à la tête du Bénin depuis 1960, citant entre autres,  Hubert Koutoucou Maga, Christophe Soglo, Sourou Migan Apithy, Justin Tomètin Ahomadégbé, Emile Derlin Zinsou, Mathieu Kérékou, Nicéphore Dieudonné Soglo Boni Yayi.

 « Les expériences que notre cheminement nous a permis d’accumuler, doivent plutôt constituer la rampe de lancement vers ce développement certain et durable dont nous rêvons depuis 60 ans.  En effet, pour assurer son développement, notre nation ne saurait se permettre pour longtemps la répétition d’erreurs ni la persistance de choix qui se révèlent inefficaces voire nuisibles à son devenir » a également affirmé Patrice Talon dans son discours, ajoutant que « C’est le sens des réformes majeures que le Gouvernement met en œuvre depuis bientôt cinq ans avec votre précieux soutien. ». Et il y a déjà des résultats perceptibles. Lesquels résultats de plus en plus appréciés et salués à l’international, traduisant la pertinence de l’option en faveur d’une vision claire pour le développement du Bénin et d’une gouvernance rigoureuse dans tous les secteurs, débarrassée de la corruption, des détournements et de la prévarication, à le croire.  Pour  assurer son développement, la  nation béninoise, selon le chef de l’Etat,  « ne saurait se permettre pour longtemps la répétition d’erreurs ni la persistance de choix qui se révèlent inefficaces voire nuisibles à son devenir. » Et de poursuivre avec sa fermeté habituelle : « Nous devons donc, sans relâche, avec davantage de courage et d’abnégation, accentuer nos efforts en vue de rendre plus concrètes, plus visibles, plus satisfaisantes et plus durables, les avancées qui s’observent ici et là. Nous avons toutes les raisons d’y croire, même si chacun ne ressent pas encore dans son quotidien, tous les effets réels de ces performances qui pourtant, améliorent déjà sensiblement la satisfaction de nos besoins basiques comme l’eau, l’électricité, les soins de santé, l’éducation, les routes, toutes choses préalables au développement collectif et à l’épanouissement individuel. »

 Le président de la République n’a pas occulté aussi, le fait que la célébration du soixantième anniversaire de l’indépendance du Bénin  intervient dans un contexte tout particulier, marqué par la pandémie de la COVID-19. « C’est la plus grave crise sanitaire de notre temps. Elle se double d’une crise économique tout aussi préoccupante. Tous les pays y sont confrontés, le Bénin aussi » a-t-il fait remarquer,  remerciant les  amis du Bénin  et partenaires internationaux pour leur contribution appréciée au plan de riposte mis en branle  dans le pays. « Chacun peut observer que le Gouvernement mène le combat contre la pandémie sans renoncer à la mise en œuvre responsable de son programme d’action. En effet, alors même que nous mettons en place des solutions d’urgence pour répondre aux défis que pose la crise sanitaire, nous avons entrepris la réalisation d’investissements massifs nouveaux pour renforcer notre résilience sanitaire et assurer l’amélioration de la fourniture des services publics essentiels » a fait observer Patrice Talon. « La célébration de notre fête nationale, marquant le soixantième anniversaire de notre indépendance, nous engage à la conscience résolue de la maturité de notre Nation ainsi qu’à la mesure de la responsabilité qui en résulte.  Elle nous impose de sortir définitivement de l’euphorie des indépendances pour construire notre devenir.  Car il n’y a pas de réelle indépendance, de réelle liberté sans développement qui nécessite le travail acharné et une prise de conscience effective de nos devoirs » a-t-il également souligné dans son message à la nation.

Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *