.
.

Le triomphe de la vérité

.

Trois questions à Ghislain Assogba, auteur de la marche de Glazoué à Cotonou: «Je veux dire au président Talon que la jeunesse veut qu’il revienne en 2021»


Ghislain Assogba, auteur de la marche de Glazoué

Ghislain Assogba est Banquier analyste financier de formation. Promoteur de la structure PHAR expertise Sarl qui fournit des prestations intellectuelles (l’assistance comptable, l’assistance Fiscale, l’ingénierie financière, et autres), il a décidé de rallier Cotonou de Glazoué où il réside par la marche. Ce qu’il a réussi à faire en 4 jours. Mais pourquoi avoir pris cette initiative qui étale son courage et sa bravoure, il a répondu dans cet entretien. Lisez-plutôt.

L’Evénement Précis : Vous avez pris la décision de faire la marche de Glazoué à Cotonou. Pourquoi cette initiative ?

Ghislain Assogba : J’ai pris cette initiative pour dire au chef de l’Etat de croire qu’il y a une jeunesse qui veut qu’il revienne en 2021. C’est donc dans l’optique de demander au chef de l’Etat d’accepter être notre candidat en 2021 pour les présidentielles. Parce que nous pensons que ce serait une erreur s’il part après ce seul mandat au cours duquel il nous a montré de très belles choses.

Vous avez été certainement marqué par sa gestion ?
Bien sûr. Il y a beaucoup de réalisations à mettre à l’actif du président Talon, actuel Chef de l’Etat béninois. C’est la raison pour laquelle nous ne voudrions pas qu’il parte. En moins de 5ans de gouvernance, il a pu faire obtenir au pays de grandes réalisations. Les exemples sont là et font légions. Premier pays africain a avoir lancé l’euroband et obtenir plus 120% du montant des souscriptions, notre pays a montré sa solidité et sa solvabilité aux yeux des investisseurs européens. Étant que banquier je me dois de relever ces porformances qui incitent aujourd’hui d’autres pays a marquer de leur présence sur le marché des obligations. Si notre pays continue de mobiliser des ressources au travers de ces marchés, dites vous qu’il s’agit d’une preuve de solvabilité et bonne gouvernance affichée sous la houlette de son excellence Monsieur Patrice TALON. Pour nous qui sommes jeunes et qui souhaitons le développement du pays, ce monsieur est un don. Et nous pensons que son maintien au pouvoir pour un deuxième mandat est non négociable. Il doit revenir en 2021.

Glazoué-Cotonou, cela fait environ 234km. Parler nous de la traversée, du parcours? Comment ça s’est passé ?
J’ai quitté Glazoué le vendredi 24 juillet 2020 aux environs de 17h et je suis arrivé à Dassa aux environs de 20h07minutes. J’y ai passé la nuit. Le lendemain, samedi, j’ai repris la route et au cours du trajet Dassa-Dan, il y a eu les élus locaux de la localité de Kpanhouian qui m’ont accompagné dans la marche. Ils m’ont accompagné de Seto jusqu’à Dan, ce même samedi. A Dan, j’ai passé la nuit. Le jour suivant, c’est-à-dire le dimanche, j’ai évolué de Dan jusqu’à Sèhouè où j’ai passé aussi la nuit. Sur ce trajet, j’ai marqué un arrêt à Zogbodomey pour me restaurer. Mais volontairement, les jeunes de cette localité ont pris en charge ma restauration. Ils se sont mobilisés pour faciliter mon séjour de quelques minutes là. Par la suite, j’ai continué mon trajet le lundi et, de Sèhouè je suis venu à Sékou, où j’ai également passé la nuit, avant de prendre la route ce mardi 28 juillet 2020, pour rejoindre Cotonou. Je suis arrivé à Cotonou aux environs de 17h30minutes.
Arrivé, je suis allé au ministère des sports où, j’ai été accueilli par le ministre qui m’a fait honneur de me recevoir en son cabinet pour me féliciter.
Il a dit qu’il est admiratif de ma démarche, du moyen utilisé (la marche) pour passer mon message. Il m’a ensuite rassuré de transmettre fidèlement mon message au président de la République. Le message qui est de dire au chef de l’Etat que nous jeunes indépendants, voulons qu’il revienne en 2021, parce que pour nous, c’est très important. Et moi j’ai profité pour lui remettre les messages écrits (sur un tissu) des citoyens Béninois que j’ai rencontrés sur le parcours et qui ont bien voulu laisser un message à l’endroit du PR. C’est une sorte de pétition qu’ils ont signé. J’ai également profité pour déposer ma contribution pour le payement de sa caution.

Réalisation: Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *