.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fonctionnement du Secteur éducatif en période de Covid-19: L’année scolaire sauvée grâce à des solutions innovantes


Patrice Talon, Président de la République

En dépit de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 qui sévit encore, le Gouvernement du Président Patrice Talon a fait le choix de ne pas courber l’échine devant elle. Ainsi, les moyens ont-ils été mis en œuvre pour qu’après les restrictions drastiques, la vie reprenne son cours normal dans divers secteurs. C’est alors que dans le secteur éducatif, le Gouvernement ayant à cœur l’avenir des apprenants et aussi soucieux des investissements des parents, a décidé de tout mettre en œuvre pour que l’année scolaire et académique soit validée. Alors que beaucoup n’y croyaient pas et qu’ailleurs, c’était toujours les hésitations, le Gouvernement a décidé de la reprise des classes. Ce qui a permis aux apprenants du secondaire qui ne sont pas en classe d’examen de passer les derniers contrôles et de valider leur année. Quant aux apprenants en classe d’examen, ceux du CM2 ont pu passer le CEP. Les candidats au BEPC et au BAC ont également pu composer. Pour assurer la sécurité sanitaire à tous ces enfants, le Gouvernement n’a rien négligé. Des dispositifs de lavage de mains et des masques ont été mis à disposition des apprenants et enseignants, ainsi que du gel hydro alcoolique dans toutes les salles de composition. De plus, la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre personnes a également été respectée. Il s’agit des efforts qui méritent d’être relevés car, dans d’autres pays, les autorités n’ont pas perçu assez tôt des solutions efficaces, et ont dû déclarer l’année blanche. D’autres encore ont carrément annulé les examens. Dans un cas comme dans l’autre, soit tous les enfants ont perdu l’année, soit ceux en classes d’examen l’ont perdue. Au Bénin, par contre, le souci du Gouvernement était, tout en veillant à la sécurité sanitaire de tous, de ne pas contraindre les apprenants à payer un lourd tribut à la pandémie.

La plateforme eresultats pour limiter la propagation du virus

Avec tous ces efforts, les apprenants peuvent être heureux d’avoir été, de tout temps, au cœur des préoccupations du Gouvernement qui a tenu à sauver leur année. Mais le Gouvernement ne s’arrête pas en si bon chemin. Il sait qu’une chose est de relever le défi d’organiser les examens dans ce contexte, et qu’une autre est de donner les résultats sans remettre en cause les acquis ainsi accumulés. A cet effet, il a mis en place la plateforme www.eresultats.bj destinée à rendre disponibles de façon digitale, les résultats de tous les examens ainsi organisés. Ce faisant, il va éviter les regroupements habituels de candidats se déplaçant par milliers dans les centres d’affichage pour consulter les listes. De leurs maisons, de n’importe où, sur les portables et autres écrans d’ordinateurs, les candidats et leurs parents peuvent consulter les résultats. Toujours au plan éducatif, l’université n’a pas été laissée de côté. A ce niveau, très tôt, la plateforme www.elearning.bj a été élaborée pour permettre aux étudiants de continuer à recevoir les cours et, ainsi, assurer la continuité éducative. En définitive, le Gouvernement a tout mis en œuvre pour non seulement protéger les apprenants toutes catégories confondues, mais aussi et surtout, pour leur garantir une année scolaire et académique aboutie malgré la crise de Covid-19.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *