.
.

Le triomphe de la vérité

.

L’Expert-comptable et acteur politique Paulin Akponna: «La réforme du système partisan n’entrave nullement le multipartisme intégral»


Maître Kingnidé Paulin Akponnan, Expert-comptable

La gouvernance politique sous le Président Patrice Talon a fait naître la réforme du système partisan approuvée par l’Expert-comptable et acteur politique Me Paulin Akponna. A travers une réflexion qu’il a rendue publique, celui-ci a indiqué que cette réforme est apparue comme une réforme majeure pour consolider la démocratie et assainir l’espace politique national. En effet, la réforme du système partisan figurait déjà dans le projet de société du candidat Patrice Talon qui avait établi un bon diagnostic de la situation politique, économique et sociale du Bénin, selon l’Expert Paulin Akponna qui précise que ce n’est pas une surprise que dans son Programme d’Actions, dénommé « Bénin Révélé », au niveau du pilier 1, le Président Patrice Talon parle de: « Consolider la démocratie, l’Etat de droit et la bonne gouvernance » avec pour objectif de dynamiser le système partisan et de mettre en place des instruments juridiques favorables au développement humain, social et économique. A l’en croire, contrairement à ses prédécesseurs qui s’y sont essayés et ont dû reculer, pour des considérations électoralistes, face à l’hostilité de la classe politique et de la société civile, l’actuel locataire de la Mariana, le Président Talon, pugnace et déterminé, était persuadé que sans passer par ces réformes, le chemin pour le développement du Bénin ne sera que lent et chaotique. « Ce nouvel arsenal juridique et législatif, résultante de la modernisation du système partisan, a pour conséquences la consolidation de l’Etat de droit et de la démocratie ainsi que l’assainissement du paysage politique national comme un préalable à tout déclic de développement économique et social. Au-delà des polémiques politiciennes, il conviendrait de souligner avec force les importantes avancées et les multiples avantages de cette réforme majeure sans oublier quelques faiblesses liées à l’imperfection de toute œuvre humaine mais qui ont été vite corrigées », a-t-il souligné. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la réforme du système partisan n’entrave nullement le multipartisme intégral adopté au lendemain de la Conférence nationale des forces vives de la nation de février 1990, a-t-il renchéri. Mieux, elle conforte le système partisan en y expurgeant l’anarchie et le clientélisme politique qui constituaient une grande menace pour le processus démocratique, d’après ses analyses. Pour lui, cette réforme a eu l’avantage de réduire considérablement l’influence de l’argent en politique et à assurer, par des mécanismes démocratiques, l’émergence de citoyens crédibles ainsi que celle des jeunes et des femmes au sein des partis en dehors des critères financiers. Elle permet également de s’assurer que les deniers publics mis à la disposition des partis politiques sont gérés convenablement et ne profitent pas à une minorité opportuniste dont le dessein est de créer les partis pour espérer bénéficier du financement public des partis politiques.

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *