.
.

Le triomphe de la vérité

.

Élaboration de documents pour booster le développement du secteur des sports: Le Président Aremou heureux de l’initiative appelle à la concrétisation de l’opportunité


Président Mansourou Aremou

Après l’installation des membres du comité de suivi de l’élaboration et de l’actualisation des politiques nationales des sports, de la jeunesse, des loisirs,  des chartes nationales des sports et des loisirs et du projet de loi sur le financement des sports, des voix s’élèvent pour apprécier l’initiative. C’est le cas de Dr Mansourou Arèmou, président de la confédération africaine de handball qui salue l’initiative et invite à véritablement saisir l’opportunité qu’elle offre aux secteurs du sport, de la jeunesse et des loisirs.

Amener le sport béninois à franchir l’étape du professionnalisme. C’est ce qu’on peut comprendre des dernières actions du gouvernement à travers le ministère des sports vis-à-vis des secteurs du Sport, de la Jeunesse et des Loisirs. En effet, le ministre Oswald Homeky a enclenché le processus de dotation desdits secteurs, de bonnes bases. Ceci, à travers la mise en place d’un comité de suivi de l’élaboration et de l’actualisation des politiques nationales des sports, de la jeunesse, des loisirs,  des chartes nationales des sports et des loisirs et du projet de loi sur le financement des sports. Ledit comité a été installé le mardi 7 juillet 2020, dernier. Présidé par le président du comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), Julien Minavoa, ce comité et ses membres auront à coordonner la réalisation de ces documents qui, s’ils sont bien élaborés, vont, selon des cadres bien avertis du secteur, booster la pratique sportive dans le pays. Puisqu’avec ces documents,  les conditions pour que les investisseurs nationaux comme étrangers s’intéressent au secteur, seront, par exemple, bien définis. Un handballeur, boxeur, basketteur, roller, tennisman ou autre,  pongiste peut donc vivre de son art. En un mot, ce fait ouvrira la porte au professionnalisme. Ce qui, à coup sûr, mettra le Bénin dans le cercle fermé des pays qui disposent d’une industrie sportive. C’est sans doute ce qui amène Dr Mansourou Aremou, Président de la Confédération Africaine de Handball (Cahb), approché sur la question, à saluer cette initiative prise par le gouvernement du Président Patrice Talon, à travers le ministre Oswald Homeky. «Avec cette ouverture, le ministre renforce ses actions à la tête de ce département après les brillants résultats du Bénin à la dernière Can (Égypte 2019) de football. Il inscrit de façon indélébile son nom sur la liste des personnalités ayant marqué le mouvement sportif sans oublier les secteurs de la jeunesse et des loisirs. Je suis très heureux et félicite le parce qu’à travers lui, le gouvernement veut tenter de créer les conditions idoines pour réduire le fossé qui nous sépare des grandes Nations sportives», a souligné le patron du handball africain. Selon lui, l’heure a sonné pour procéder à la relecture des documents existants qui sont devenus caduques. Il faut élaborer de nouveaux documents à l’instar de la loi sur le financement du sport. «Les valeurs existent au Bénin. Reste à créer un environnement favorable à l’implication des partenaires potentiels pour aider l’État qui, tout seul, ne peut répondre aux sollicitations du mouvement sportif, de jeunesse et de loisirs», a confié le  Président Mansourou Aremou  avant de souhaiter pleins succès au comité mis en place et présidé par le Président du Cnos-Benin et conclure : «je reste convaincu que les membres saisiront l’opportunité que nous offrent le Chef de l’État et son Gouvernement pour combler les attentes des différents acteurs dans les secteurs de la jeunesse du sport et des loisirs».

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *