.
.

Le triomphe de la vérité

.

Aménagement et bitumage des routes Missessinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zè et Cococodji-Hèvié-Ouèdo-Calavi Kpota: Le gouvernement œuvre à l’achèvement des travaux


Le gouvernement du président Patrice Talon n’a pas encore dit son dernier mot, à propos de certains chantiers routier qui sont actuellement en cours dans certaines grandes villes du pays. Il se penche à nouveau sur ces chantiers et notamment celui de la RNIE 1- Cococodji-Hèvié-Ouèdo-Calavi Kpota dont les travaux se poursuivent et seront confortés afin d’anticiper les inondations et autres. En effet, le Conseil des ministres tenu ce mercredi 08 juillet 2020, a autorisé la signature d’un avenant au marché des travaux d’aménagement et de bitumage des routes Missessinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zè et RNIE 1-Cococodji-Hèvié-Ouèdo-Calavi Kpota conclu avec l’entreprise EBOMAF SA. L’exécution des travaux sur ces deux axes, longs respectivement de 32 et 21 kilomètres, a fait apparaître la nécessité de réaliser des aménagements confortatifs pour renforcer la qualité et la durabilité des ouvrages et tenir compte de la forte concentration démographique dans la zone du projet. Cela entraîne un supplément de collecteurs en béton armé destinés à drainer les eaux pluviales vers les exutoires assez éloignés de la route, aux fins d’éviter les inondations dans les agglomérations traversées. Ces travaux nouveaux concernent également l’éclairage public et les feux tricolores à installer, le dédoublement du pont de 240 mètres linéaires, la construction d’un pont de 15 mètres linéaires indispensable pour favoriser la traversée du bas-fond de la localité de Togba.  Ils intègrent également le déplacement des réseaux de la SBEE, de la SONEB et de Bénin Télécom SA, situés sur l’emprise des ouvrages à réaliser. Pour toutes ces raisons  le Conseil a marqué son accord pour la réalisation de ces travaux complémentaires, ainsi que la signature d’un contrat avec le Bureau chargé du contrôle et de la surveillance desdits travaux.         Ce qui montre le signe que l’achèvement de ce chantier dans de bonnes conditions tient à cœur au Chef de l’Etat et à son gouvernement qui entendent et ont certainement compris le cri de détresse des populations riveraines. Pour ainsi dire, ces travaux complémentaires tiennent de la nécessité de réaliser des aménagements confortatifs pour renforcer la qualité et la durabilité des ouvrages et tenir compte de la forte concentration démographique dans la zone du projet. Dans le même temps, le souci de la qualité et la durabilité de l’ouvrage  le sont pour le chef de l’Etat un impératif, ce qui explique ces aménagements. Il faudrait aussi comprendre que ces travaux confortatifs sont lancés pendant que les chantiers sont encore en cours car ils contribueront à faciliter la vie aux populations riveraines et aux usagers. Comme il s’agit notamment de la construction de linéaires de collecteurs en béton armé destinés à drainer les eaux pluviales vers les exutoires assez éloignés de la route, aux fins d’éviter les inondations dans les agglomérations traversées. Pour confirmer que c’est la transformation de la zone et sa modernisation qui sont en gestation.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *