.
.

Le triomphe de la vérité

.

Cep 2020 à Cotonou: Après les dispositions prises, Luc Atrokpo dope le moral aux candidats


La délégation municipale s’est assurée de la distribution des premières épreuves dans l’une des salles de classe

Une délégation de la municipalité de Cotonou, composée du premier adjoint au Maire Romain R. Ahouandjinou représentant le Maire Luc Sètondji Atrokpo empêché, des deuxième et troisième adjoints au Maire que sont respectivement Gatien Adjagboni et Irène Françoise Behanzin a procédé au lancement des épreuves écrites du Certificat d’Etudes Primaire (CEP) aux côtés du préfet par intérim du département du Littoral Jean-Claude CODJIA et des responsables départementaux du secteur de l’éducation dans la Ville de Cotonou. C’était ce lundi 6 juillet 2020 au centre d’examen de Jéricho situé dans le 6ème arrondissement de Cotonou.

Après les dispositions prises par la municipalité de Cotonou pour un bon déroulement des épreuves du certificat d’étude primaire CEP, une délégation du conseil municipal est allée donner le top des compositions et doper le moral aux candidats. Dans son mot de lancement, le Maire a exprimé toute sa satisfaction par rapport aux mesures prises par la Municipalité et le Gouvernement pour la bonne organisation de cet examen. Au nombre de ces mesures, il a cité le reprofilage des voies et l’assèchement des centres inondés et inondables, le pompage des eaux stagnantes dans les centres inondés et la réfection des toitures des salles de classes délabrées. Après avoir invité les candidats au calme, à la sérénité et à la concentration, il a émis le souhait d’avoir un taux de réussite de cent pour cent (100%) pour la ville de Cotonou. Pour finir, il les a invités au respect strict des gestes barrières contre la propagation de la COVID-19.
Le préfet CODJIA a, pour sa part, félicité la Mairie de Cotonou qui a joué sa partition en mettant à la disposition des centres d’examen le dispositif nécessaire à la réussite de l’organisation de cet examen. Il a exprimé sa gratitude au Chef de l’Etat et son gouvernement qui ont pris des mesures pour sauver l’année scolaire en dépit de la pandémie de COVID-19.
Le directeur départemental des enseignements maternels et primaires du littoral Martin Luther Aderomou a rassuré que l’examen se déroule dans le strict respect des mesures barrières édictées par les autorités sanitaires. En témoignent les dispositifs de lavage de mains, les gels hydro alcooliques déployés dans tous les centres, sans oublier le port systématique de cache-nez et le respect de la distanciation sociale par tous les candidats. Parlant des statistiques à Cotonou, il informe qu’on a 17.323 candidats répartis dans 46 centres d’examen.
Juste après cette cérémonie de lancement officiel des épreuves, la délégation municipale a sillonné quelques centres de composition de la Ville de Cotonou pour s’enquérir du déroulement normal de l’examen et surtout pour évaluer la mise en œuvre des gestes barrières dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19. Ainsi, le Maire et son équipe se sont rendus dans le centre des amblyopes d’Akpakpa situé à Sègbèya dans le 3ème arrondissement où ils sont allés doper le moral aux candidats à l’examen du certificat d’étude primaire, session unique de juillet 2020.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *