.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de thèse de doctorat en sociologie de développement: Olive Nagniga Tchoroué sacrée Docteur avec la mention très honorable plus les félicitations du jury


Membre du Laboratoire d’anthropologie appliquée et d’éducation au développement durable (LAAEDD), Olive Nagniga Tchoroué a soutenu, le vendredi 3 juillet 2020, sa thèse de doctorat en sociologie de développement au Campus numérique de l’Université d’Abomey-Calavi. Le travail a été évalué par un jury international présidé par le Professeur Titulaire des Universités du Cames, Adolphe Kpatchavi.

« Conservation des bois sacrés dans le département de l’Atacora au Bénin: La patrimonialisation à l’aune de l’écotourisme ». C’est le thème choisi par Olive Nagniga Tchoroué dans le cadre de ses recherches pour sa soutenance de thèse de doctorat de l’Université d’Abomey-Calavi. Dans sa présentation devant le jury composé des Professeurs Aldophe Kpatchavi, professeur Titulaire des Universités de CAMES, Albert Tingbé-Azalou, Professeur Titulaire des Universités du CAMES, Monique Ouassa-Kouaro, maître de Conférences des Universités du CAMES, Sidoine Clarisse Hédiblè, Maître de Conférences des Universités du CAMES, Prof Kokou Folly Héchéli, Professeur titulaire des Universités du Cames à Lomé au Togo et Issiaka Koné, Professeur Titulaire des Universités Cames à l’Université Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, l’impétrant a fait savoir qu’au vu des différents constats qui se font par rapport à la préservation de l’environnement, l’on remarque de plus en plus que le sacré n’est plus protégé. En effet, ces bois et forêts sacrés jouent un rôle très important sur le plan socio-culturel. Mais la dégradation de ces espèces naturelles persiste, a-t-elle indiqué. En décidant de mener ses travaux de recherches sur ce sujet, Olive Tchoroué vise à analyser le mode de gestion patrimonial qui est censé assurer la conservation des biens sacrés d’une manière durable, mieux connaître ce qui explique l’attachement des communautés locales à abattre ces biens sacrés ainsi que les fonctions socio-culturelles des bois sacrés. Au terme de ces travaux de recherches conduits sous la direction du Professeur Albert Tingbé-Azalou (Directeur de thèse et du Co- Directeur de thèse le Docteur Monique Ouassa Kouaro, elle est parvenue à déterminer les fonctions sociales et culturelles des bois sacrés ainsi que leur protection. « Certains bois sacrés ou écorces de bois sacrés aident les populations à lutter contre certaines pandémies, maladies et contribuent aussi à la procréation », a notifié Olive Tchoroué. Après sa présentation, chacun des membres du jury ont pris la parole pour la féliciter et faire leurs diverses observations pour l’amélioration de son document avant de la déclarer digne du grade de Docteur de l’Université d’Abomey-Calavi en sociologie de développement avec la mention très Honorable plus félicitation des membres du jury. En termes de perspectives, le désormais Docteur Olive Nagniga Tchoroué compte mener diverses actions afin d’amener les populations à mieux conserver les bois sacrés et valoriser les espèces végétales de l’écotourisme dans la région de l’Atacora pour le développement économique et touristique.

Qui est Docteur Olive Nagniga Tchoroué ?

Née en 1989 à Nabaga, Olive Nagniga Tchoroué a obtenu sa Licence en Sociologie-Anthropologie à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) en 2011, sa Maîtrise dans le même département en 2013 et son Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en 2015. Après avoir effectué son stage académique à la mairie de Toucountouna de 2009 à 2013, elle a été, de 2014 à 2017, Monitrice au Département de Sociologie-Anthropologie, Faculté des lettres, arts et sciences humaines de l’Uac et a participé à des campagnes de collecte de données dans le cadre de plusieurs études. Depuis 2017, elle est Assistante de recherche au Laboratoire d’anthropologie appliqué et d’éducation au développement durable (LAAEDD) de l’UAC. En 2018, elle a été Consultante indépendante auprès du cahier « Talent Plus Cotonou » dans le cadre du recrutement d’un superviseur communal pour le compte de la Croix Rouge Bénin. Elle également participé à plusieurs colloques au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso et à son actif trois publications scientifiques.

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *