.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réalisation du PAG à Ouidah : Les grands projets touristiques présentés aux autorités communales


Il s’est tenu le vendredi 3 juillet dernier à la mairie de Ouidah, une projection organisée par l’Agence Nationale de Promotion des Patrimoines et de Développement du Tourisme (Anpt), sur les grands projets touristiques prévus pour cette commune, dans le cadre de la réalisation du Programme d’ Actions du Gouvernement. Il ressort de cette présentation faite par le Directeur de l’Anpt, José Pliya et son équipe que le Gouvernement envisage des aménagements urbains dans cette cité historique, la reconstruction du Fort Français, composé du centre historique de Ouidah, un théâtre de verdure, jardins, boutiques, galeries d’art et ateliers d’artisans et la restauration du Fort Portugais déjà en cours de réalisation avec à l’intérieur le Musée International de la Mémoire de l’Esclavage. Quant à la forêt sacrée de Oudah, elle connaîtra une touche particulière avec l’aménagement d’un parking pouvant accueillir des dizaines de bus. La place aux enchères sera rénovée, l’arbre de l’oubli, le village Zoungbodji avec son mémorial, la reconstruction des façades des maisons, l’arbre du retour, et la reconstruction du Couvent de la divinité Sakpata, de la famille Kakanakou. Par ailleurs, la route de l’esclave sera construite en béton coloré avec des trottoirs pour la promenade des touristes et un aménagement paysager de type international. Le pont de Djègbadji sera dédoublé en double voie de 7,5 m. La porte de non-retour va accueillir la Marina, une arène vodoun, le Jardin du souvenir, l’annexe de l’Office du tourisme, des ateliers artisanaux, des Galeries d’art, des hôtels de haut standing, des restaurants, un lagon et un Bateau, appelé «Bateau du départ». Avlékété qui est l’un des arrondissements lacustres de Ouidah, situé sur la côte de l’Océan Atlantique, et dont la pêche le maraîchage sont les principales activités de sa population, accueille les travaux d’une digue immergée de 5km, rendant ainsi la mer baignable. Dans le Programme d’actions du Gouvernement, il est prévu dans cet arrondissement, la construction d’une station balnéaire de classe internationale, un golf sur plusieurs hectares pour abriter des compétitions internationales de la discipline. La vison du Gouvernement est de faire de Ouidah, la 2ème ville de l’Afrique subsaharienne à accueillir le «Club Med». En effet, anciennement dénommé «Club Méditerranée» depuis sa création sous forme d’association, le Club Med est une entreprise française créée en 1950 par le Belge Gérard Blitz, qui commercialise principalement des séjours dans les villages de vacances dans le monde entier. «Le Club Med» d’Avlékété aura plusieurs villages de 330 chambres chacun et peut employer jusqu’à 1000 personnes.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *