.
.

Le triomphe de la vérité

.

Récent verdict de la Criet: Voici pourquoi Sévérin Adjovi a été condamné


L’ex-maire de la commune de Ouidah, Sévérin Adjovi

La condamnation de l’ex-maire de la commune de Ouidah, Sévérin Adjovi à sept ans de prison ferme, assortie de lourdes amendes par la Criet, suscite des polémiques depuis peu. D’aucuns tentent d’y coller une connotation politique. Selon des sources judiciaires, ce sont plutôt d’anciens faits qui rattrapent ainsi l’homme. Il s’agirait du temps où il était actionnaire majoritaire à l’ex Telecel, aujourd’hui Moov-Bénin. Le fonds de l’affaire, indique-t-on, est qu’il avait vendu un immeuble avec titre foncier, qui s’est retrouvé dans l’emprise des travaux de l’échangeur de Godomey. Alors que Telecel a tout payé et disposait de son titre foncier déjà, l’ex-maire de Ouidah se serait arrangé pour encaisser les indemnités d’expropriation. Telecel a réclamé le remboursement pendant des années sans succès et a dû porter plainte devant les tribunaux.
Le même Sévérin Adjovi, devait par ailleurs, dans un autre dossier, des impôts suite à un redressement fiscal effectué en 2007. Il a fait une procédure de contestation au tribunal qui a duré jusqu’en 2013. Des sources judiciaires rapportent qu’il a perdu dans ce dossier tous les procès qu’il a engagés. Il adressera dans le temps une correspondance au service des impôts pour signaler qu’il a cessé ses activités. Or la loi prévoit des formalités avant la cessation (paiement des arriérés d’impôts, bilan de clôture, etc.). Pendant ce temps, il continuait d’encaisser des dividendes chez Telecel. Il était donc attendu de sa part qu’il prouve au moins sa bonne foi en soldant progressivement ses dettes fiscales.

Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *