.
.

Le triomphe de la vérité

.

2ème édition des Recico: Dimitri Fadonougbo institue le Prix Donatien Gbaguidi


Le Délégué général, Dimitri Fadonougbo

A l’occasion de la conférence de presse qu’il a animée le jeudi 25 juin 2020 à la salle de conférence de la direction générale du Cncia, le Délégué général des Rencontres cinématographiques et numériques de Cotonou (Recico), Dimitri Fadonougbo, a levé un coin de voile sur les innovations de la 2ème édition de ce festival qui va se dérouler du 29 août au 5 septembre 2020. Parmi ces innovations figure l’institution du Prix spécial « Donatien Gbaguidi » du Meilleur article de critique de cinéma, pour honorer et immortaliser la mémoire de ce brillant journaliste culturel décédé le 16 août 2018. « Nous ne célébrons pas assez les valeurs de chez nous », a déploré Dimitri Fadonougbo justifiant ainsi la décision prise par le Comité d’Organisation des Recico. A le croire, le journaliste culturel, feu Donatien Gbaguidi est aussi le fondateur de ce festival. Pour postuler à ce Prix, les journalistes culturels accrédités pour la couverture médiatique des activités des Recico, dès l’édition 2020, pourront choisir un article de critique de film parmi ceux qu’ils auront produits. Pour le Délégué général Dimitri Fadonougbo, il a été créé, à cet effet d’hommage et d’immortalisation, deux autres prix spéciaux concernant des personnalités jadis influentes dans le secteur des arts et de la culture. Il s’agit du très célèbre décorateur béninois, feu Joseph Kpobly, par rapport à qui sera attribué le Prix spécial « Joseph Kpobly » du Meilleur décor des films de long-métrage et le Prix spécial « Grégoire Noudéhou » qui sera décerné au Meilleur décor des films de court-métrage. Quant au Prix spécial « Mathieu Kérékou » et au Prix spécial du Président de la République, ils sont traditionnels et maintenus. Pour rappel, le premier a été créé pour rendre hommage à l’ancien Président de la République du Bénin pour le combat qu’il a mené, pendant ses années de gouvernance, afin que soit votée par l’Union africaine en 2003, la Décision 69 permettant de mettre en orbite le cinéma africain. Quant au Prix spécial du Président de la République, le conférencier a notifié qu’il n’a pas de couleur: « Ce Prix n’est attribué que lorsque le Président de la République a mené des actions en faveur du cinéma béninois », a-t-il clarifié. A noter que le Grand prix, le plus prestigieux des Recico, est le Buste d’Or « Paulin Soumanou Vieyra ».

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *