.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dpbep 2021-2023 : Sécurisation des recettes et dépenses publiques, la clé de voûte


Le ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni

Conformément au pilier 2 du Programme d’action du gouvernement Bénin Révélé, le gouvernement Talon s’inscrit dans la dynamique de la consolidation d’une démarche de planification et de programmation économiques. Dans cette logique, le Conseil des ministres en sa séance hebdomadaire de ce mercredi 17 juin 2020 a approuvé le document de Programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) 2021-2023. En effet, ce Document présente la trajectoire d’une économie en croissance depuis 2016. Il expose les efforts d’assainissement des finances publiques et de consolidation budgétaire enregistrés au cours des trois dernières années. Il met également l’accent sur les progrès notés dans la situation financière des établissements publics, des collectivités locales et des organismes de sécurité sociale. Il décline également une stratégie économique soutenue par un renforcement des institutions et une amélioration continue de la gouvernance en vue de consolider l’amélioration des conditions de vie des populations. En ce qui concerne spécifiquement les finances publiques, la politique restera axée sur la sécurisation des recettes et sur le renforcement de la qualité des dépenses publiques. Enfin, il ressort de ce Document que si la croissance économique a été soutenue au cours des trois dernières années, avec respectivement des taux de 5,7% en 2017, 6,7 en 2018 et environ 6,9% en 2019, la crise économique liée à la Covid-19 la fixerait autour de 3,5% en 2020 avant qu’elle ne renoue avec la tendance haussière dès 2021.    

Cependant, il est important de noter que le Document de Programmation budgétaire et économique pluriannuelle est institué par la loi organique n° 2013-14 du 27 septembre 2013 relative aux lois de finances. Ce Document assorti de ceux de programmation pluriannuelle des dépenses, sert de support aux débats d’orientation budgétaire qui doivent se tenir au plus tard le 30 juin de chaque année. Selon le communiqué du conseil des ministres, l’analyse de ce document permet de déceler la vision ou les ambitions du gouvernement pour le pays sur les 3 prochaines années. Pour le gouvernement, le cap est maintenu pour un renforcement des institutions et une amélioration continue de la gouvernance en vue de consolider l’amélioration des conditions de vie des populations car, l’on y voit bien l’architecture de la gouvernance économique qui a cours au Bénin depuis avril 2016 mais aussi et surtout une inclinaison croissante vers des politiques sociales structurées.

Il faut remarquer toutefois que le point nodal de ce document est finalement le troisième pilier du Pag qui est l’amélioration des conditions de vie des populations avec comme support les conditions créées par un renforcement des institutions pour accomplir la transformation structurelle de l’économie qui est le Pilier 2 du Pag. Pour ce faire, un accent particulier est mis sur le renforcement de la protection sociale et de la solidarité nationale, l’accès des populations à l’eau potable et à l’énergie électrique, la construction d’un cadre de vie sain, moderne et durable, le renforcement de la qualité du système sanitaire ainsi que l’amélioration de l’accès des populations aux soins de santé. Ainsi, il est à comprendre que ce document vient entériner et confirmer les progrès et surtout la croissance soutenue enregistrés sur les 3 dernières années et montre la résilience de l’économie béninoise qui affiche un taux de croissance attendu de 3,5% malgré deux chocs exogènes majeurs (la fermeture unilatérale des frontières par le Nigéria depuis bientôt un an et la crise de la covid-19. Ce qui n’exclut pas les belles perspectives en vue, car la tendance haussière va reprendre en 2021.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *