.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suite à la levée des mesures contre le Covid-19: Le transport en commun reprend avec des prix élevés


Vue des taxis-villes stationnés au marché Dantokpa

Suspendu depuis plus de deux mois pour limiter la propagation de la pandémie du Covid-19, le transport en commun a repris le mardi 02 juin 2020, sur toute l’étendue du territoire national. Cette reprise profite largement aux conducteurs qui n’hésitent pas à rattraper le temps perdu en procédant à la hausse du prix du transport.

L’une des recommandations qu’est la distanciation sociale de 1 mètre recommandée par le gouvernement, donne déjà une autre tournure au transport en commun. En effet, cette disposition qui limite le nombre de passagers dans les mini-bus et taxis, entraine une hausse des prix du transport. « J’ai mis le transport Tokpa-Cococodji à 400f au lieu de 200FCFA parce que le nombre de passagers est désormais limité », dixit Alain le conducteur d’un taxi-ville, rencontré le mercredi 3 juin dernier au marché de Dandokpa. Parti du marché pour Cococodji, Alain compte 4 passagers à bord de son véhicule au lieu de 6 qui auparavant, ne payaient que 200FCFA. Une stratégie qui lui permettra de faire des bénéfices. Si les taxis-villes sont les plus fréquents au marché de Dantokpa, les mini-bus spécialisés dans le transport du plus grand nombre de passagers, se remarquent par leur quasi-absence. Les quelques-uns aperçus tiennent aussi au respect la mesure de la distanciation sociale, tout en corsant le prix du transport. << Le transport Tokpa-Cococodji est passé de 200f CFA à 400f CFA et je n’ai pas le choix parce qu’il n’y a pas assez de bus pour le moment >>, a constaté maman Crépin, une vendeuse de provisions au marché Dantokpa résidant à Cococodji. A en croire les explications de Eustache, le conducteur du mini-bus qui transportait la vendeuse de provisions et d’autres passagers, la hausse des prix est surtout due aux nouvelles dispositions exigées par le gouvernement. << Le gouvernement a limité le nombre de passagers dans le bus or nous prenons la même quantité d’essence. On ne peut que rouler de la sorte >>, explique-t-il à bord de son mini-bus parti du marché Dantokpa  pour Cococodji avec 9 passagers, tous munis de leur masque de protection. Mais, la hausse du prix des transports n’indispose pas pour autant les populations, ravies de revoir les mini-bus reprendre du service. << Je suis ravie de la reprise des activités des mini-bus, même-si les prix sont légèrement élevés. Pour quitter Calavi pour Tokpa, il fallait payer gros aux conducteurs de taxi-motos. Mais aujourd’hui, je vais payer 350FCFA au lieu de 200FCFA >>, se réjouit Justine, passagère également d’un mini-bus parti de Tokpa pour Calavi. Il faut remarquer que si certains conducteurs tiennent en respect les recommandations du gouvernement, d’autres observent un boycott desdites recommandations notamment, celle de la distanciation sociale.

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *