.
.

Le triomphe de la vérité

.

L’Expert Claude Djankaki sur le processus électoral : « Le Code électoral est contre les principes de la décentralisation »


L’Expert Claude Djankaki sur le processus électoral

« De mon observation, je pense que ce qui se passe est très grave. Il y a trop d’exclusion ». Tels sont les propos tenus par l’Expert en décentralisation et en finances publiques, Claude Cossi Djankaki reçu sur l’émission Sous l’arbre à palabre du quotidien L’Evénement Précis, ce mardi 2 juin 2020. Pour lui, le Code électoral en vigueur est une loi votée à dessein par les « deux partis siamois » pour exclure les autres et partager les sièges entre eux. A propos des communales et municipales du 17 mai dernier, il a martelé que les résultats publiés montrent clairement que 70% dans les localités sont exclus. Ce qui occasionne parfois des émeutes par endroits après l’élection de certains maires, car ces derniers ne sont pas les choix des populations. A le croire, c’est la méthode d’exclusion mise en place par le régime en place qui est à la base des 49,14% enregistrés comme taux de participation aux dernières élections communales. Mais le gouvernement, sachant bel et bien qu’il y aura de boycott massif, a tenu à organiser ces élections dans un contexte de crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus pour justifier ce taux. « Les communales et municipales sont des élections de proximité. Donc, il faut permettre à tout le monde de participer à la gouvernance au plan local », a-t-il recommandé. Toutefois, il a précisé que le parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) a été autorisé à prendre part à ces communales juste pour soigner l’image du pays à l’international.

De la gouvernance Talon

Dans un langage franc et direct, l’ancien Conseiller communal, Claude Djankaki a peint en noir la gouvernance sous le régime de la Rupture. « Quand on est dans un système qui a fait son petit bonhomme de chemin pendant 30 ans, on ne le déstabilise pas », a-t-il expliqué, clamant haut et fort qu’il fait partie de ceux qui soutiennent que tout va mal dans le pays. A titre d’exemple, il a confié que la Constitution a proclamé le multipartisme intégral, mais c’est sous cette même Constitution qu’on vote des lois pour empêcher les gens de créer les partis politiques. De son intervention, il ressort que les centaines de partis politiques qui existaient n’ont jamais causé des décès dans le rang des populations, mais la mise en œuvre des réformes électorales à l’ère du régime de la Rupture a conduit à des pertes en vies humaines en mai 2019 suite à l’organisation des législatives non-inclusives. Très insatisfait de cette gouvernance, le Conseiller Claude Djankaki invite le Chef de l’Etat à rester dans sa logique d’un mandat unique comme il l’a promis lors de son investiture, le 6 avril 2016.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *