.
.

Le triomphe de la vérité

.

Hégémonie sur l’échiquier politique au soir des communales : Abdoulaye Bio Tchané toujours maître de son fief


Abdoulaye Bio Tchané, Secrétaire général national du parti Bloc Républicain

Les élections communales et municipales du 17 mai 2020 ont révélé le poids politique réel de certains hommes politiques. C’est le cas des membres fondateurs du parti Bloc Républicain (BR) dont fait partie l’actuel Ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, Secrétaire général national de ladite formation politique. En effet, les résultats des dernières communales montrent à suffisance que son ombre plane toujours sur la région et qu’il est maître de sa circonscription électorale. Car, grâce à son leadership, deux sur les trois communes que compte sa circonscription électorale ainsi que la ville de Djougou sont tombées dans les mains du Bloc Républicain à l’issue des communales et municipales 2020. Et plusieurs élus BR figurent également dans le conseil communal de la 3è commune qui lui a échappé. A l’instar du Président Bio Tchané, certains de ses camarades membres fondateurs du parti du Cheval cabré ont su mettre les bouchées doubles pour confirmer leur hégémonie dans leur localité toujours dans le cadre de ces consultations électorales. Au nombre de ceux-ci figurent les Honorables Députés, le duo Hervé Hêhomey et Janvier Yahouédéou et Eustache Akpovi respectivement dans les communes de Zangnanado, Ouinhi et Savalou, ainsi que l’ancien Député Benoît Dègla à Ouèssè et bien d’autres. Contrairement à eux, certains membres qu’on croyait très influents dans leurs localités ont fait piète-figure au terme de ces élections comme dans le département du Mono, de l’Atlantique, du Littoral, ou encore dans la commune de Kétou où le parti BR n’a pas vraiment émergé en s’imposant face aux quatre autres formations politiques en lice. Visiblement, cette élection a mis à nu, la capacité de mobilisation des leaders du parti BR. A Parakou, le trio Samou Adambi, Charles Toko et Rachidi Gbadamassi a courbé l’échine devant les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) comme c’est le cas à Bembèrèkè où le Général Robert Gbian ont perdu la mairie au profit du parti Fcbe.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *