.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fourniture d’eau potable dans les établissements scolaires: Talon change de fusil d’épaule


Patrice Talon, Président de la République

L’eau est une denrée vitale pour les acteurs du monde de l’école qui passent le clair de leur temps dans les établissements scolaires. Toutefois, des situations de résiliation de police d’abonnement sont souvent enregistrées dans les établissements, malgré les subventions de l’Etat aux établissements scolaires. Une situation à laquelle le gouvernement a su répondre efficacement en se substituant aux établissements pour régler la note afin de faire rétablir l’eau courante dans les établissements scolaires défaillants. En plus de cette décision prise le mercredi 13 mai dernier en conseil des ministres, le gouvernement Talon, a décidé de revoir le mode de règlement des factures et d’asseoir un nouveau mécanisme par la mise en place d’un nouveau mode de règlement des factures de consommation d’eau potable des établissements scolaires publics. Pour ce faire, le gouvernement réuni en conseil des ministres le mercredi 27 mai 2020, a pris la décision de confier le paiement de ces factures aux collectivités territoriales pour ce qui concerne les écoles maternelles et primaires, puis aux chefs d’établissements pour ce qui concerne les établissements d’enseignement secondaire. Ainsi, la part des ressources réservées au paiement des factures d’électricité et d’eau dans la subvention de l’Etat allouée aux écoles sera désormais transférée aux communes qui en assureront la responsabilité. Aussi, en cas de défaut de paiement par une autorité communale malgré la mise à disposition des ressources, amputation sera faite sur les ressources du Fonds d’appui au développement des communes (FADeC) allouées à cette commune. En ce qui concerne l’enseignement secondaire, les ressources seront directement versées dans le compte des établissements scolaires. Le non-paiement, par un chef d’établissement malgré la mise à disposition de ressources, donnera lieu à des sanctions. Il s’agit là d’un mécanisme qui contient des garde-fous qui sont des critères de performance dont l’inobservance peut être fatale aux responsables et du coup va limiter les défauts de paiement. Le nouveau mode de règlement desdites factures participe ainsi de la volonté du gouvernement de trouver une solution durable à l’approvisionnement en eau potable des établissements scolaires, aux fins d’éviter des situations de défaut de paiement dont la conséquence est la résiliation des abonnements ou la suspension de la fourniture d’eau potable.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *