.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réaction suite à la tenue des Communales du 17 mai 2020: Fcbe, le parti d’opposition salue la bonne organisation du scrutin et fustige les 10%


Garba Yaya

Intervenant sur l’émission 90 minutes pour convaincre de Radio Bénin du dimanche 24 mai dernier, l’ancien Député Garba Yaya représentant le parti de l’Opposition dénommé Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) s’est prononcé sur le scrutin comptant pour les communales et municipales du 17 mai dernier. A le croire, l’organisation de ces élections a été globalement une réussite à mettre à l’actif de la Commission électorale nationale autonome (Cena). « J’avoue que les résultats sont satisfaisants. Je porte une note particulière pour l’organisation. La Cena a pu faire de main de maître et c’est des résultats qui ont tutoyé l’attente des populations. Il y a eu la transparence et on pourrait dire que tout s’est bien passé », a déclaré l’ancien Député. l’Honorable Yaya, représentant Fcbe, seul parti de l’Opposition aux communales 2020 n’a pas manqué de saluer le taux de participation de ce scrutin qui est de 49,14%. « Nous devons le saluer parce que le Bénin étant constitué de populations en majorité analphabètes, normalement c’est les campagnes de proximité qui font sortir les gens. Et étant donné que nous avons été limités à une campagne exclusivement médiatique en raison du Covid-19, ça a fait en sorte que nous n’avons pas atteint toutes les couches pour que les gens sortent massivement », a-t-il expliqué avant de mettre l’accent sur la raison principale qui a permis d’obtenir ce taux. « Nous pouvons dire que le fait que ces élections soient un peu plus inclusives que les législatives 2019 a rehaussé le taux de 27 à plus de 49%,14% malgré les appels au boycott. Mais globalement tout s’est bien passé », s’est réjoui Garba Yaya des FCBE.

Condamnation du seuil de 10% et des propositions pour y remédier
Quant au seul électoral fixé à 10% pour les communales et municipales, l’ancien Député Garba Yaya, membre de l’Opposition n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer cette disposition du Code électoral qui a « une double peine ». Pour lui, cette disposition de la loi oblige les partis en lice à avoir 10% non seulement au niveau de la circonscription électorale, mais aussi au plan national. « Le PRD et l’UDBN ont été écartés, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas présents dans un coin du pays », fait-il remarquer, ajoutant qu’il ne peut pas dire que la loi a été mal pensée à ce niveau, mais pour des élections de proximité, il n’est pas normal d’exiger qu’on ait 10% sur le plan national. « Au niveau de la commune, si 80% des populations font confiance à un candidat et disent qu’elles comptent sur les hommes de ce parti politique et ont voté massivement en faveur de ce parti, comment voulez-vous qu’on dise au finish qu’ils n’ont pas pu réunir 10% au plan national et par conséquent ils ne sont pas capables de gérer la commune ? », s’est-il interrogé. Il a, pour finir, martelé que le seul électoral de 10% peut être appliqué pour les législatives et les présidentielles, mais pas pour les élections communales et municipales ou locales.

Les raisons du peu de performance des Fcbe
A propos des résultats issus du vote du 17 mai dernier, Garba Yaya a souligné que le parti Fcbe s’attendait à beaucoup plus de conseillers que ça, mais le fait qu’il ne soit plus au pouvoir, et les mésententes à l’intérieur ont influencé sa performance. Dans ce même registre, il a aussi évoqué la perte de soutien majeur dont le départ du Président d’Honneur du parti, Dr Boni Yayi.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *