.
.

Le triomphe de la vérité

.

Communales du 17 mai dernier à Zagnanado: Des morts et des absents ont voté à Kpoto


Les élections communales et municipales du 17 mai 2020 continuent de susciter des réactions au sein de la population béninoise. Après les résultats de la commission électorale nationale autonome, les populations du village Kpoto dans l’arrondissement de Kpédékpo, commune de Zagnanado, réclament justice pour les fraudes massives qui auraient eu lieu le jour du scrutin et orchestré par les agents du bureau de vote et leurs complices. En effet, les populations de cet arrondissement ne sont pas prêtes à accepter le résultat des élections dans leur village. Des résultats qui, selon eux, ne reflètent pas et ne comblent pas leurs attente eu égard au choix qu’ils ont opéré lors de ce scrutin. Et pour cause, des fraudes massives auraient été détectées dans les postes de vote de ce village où des personnes décédées et d’autres en voyage et loin du village ont voté. Selon le sieur Degan Norbert, agent de la police républicaine dans le département de l’Ouémé, précisément dans la commune de Bonou, ça a été une surprise pour lui de voir l’émargement devant son nom sur la liste des votants de son bureau de vote, alors qu’il ne s’est pas déplacé de son poste de travail le jour du scrutin à Bonou. « Je suis agent de la police républicaine et le jour du vote, j’étais à mon poste de service à Bonou. Je ne suis pas rentré voter et je n’ai autorisé personne à voter à ma place surtout que le vote par procuration n’a pas été autorisé », a précisé Degan Norbert qui a déploré le fait. Tout comme lui, son feu père Degan Armand, décédé depuis deux ans, a également émargé sur la liste des votants ainsi que d’autres personnes qui ne vivent plus. Plusieurs autres cas similaires ont été détectés dans ce même bureau de vote avec une quinzaine de personnes décédées mais dont les votes ont été remarqués et comptabilisés. Il en est de même pour le poste de vote N°2 de Kpoto où le nommé Aïzannon Ruffin, directeur d’école et animateur radio, a voté en lieu et place de ses feu père et feue mère, Aizannon Basile et Agongnon Emilienne dont il possède les cartes d’électeur. Toutes ces opérations de vote massif et frauduleux ont été dénoncées par les populations de ce village qui rejettent en bloc la victoire du Bloc Républicain dans ce village. Une victoire tronquée qui donne au plan communal 8 conseillers au Bloc Républicain contre 7 pour l’Union Progressiste. Sans quoi, l’Union Progressiste s’en sortirait avec 9 conseillers et contrôler la mairie de Zagnanado telle que l’indique la loi.
Les populations de ce village exigent que justice soit faite afin que les personnes impliquées dans cette fraude massive soient tenues responsables de leurs actes. Elles remercient le chef de l’Etat, le président Patrice Talon pour sa détermination à lutter contre la corruption et sollicitent son implication personnelle dans ce dossier de fraude électorale afin que ceux qui méritent de gagner ces élections dans leur village retrouvent leurs sièges. Il faut rappeler qu’au niveau de la coordination communale du parti Union Progressiste, victime de ces fraudes, les dispositions sont en train d’être prises afin que la Cour suprême, responsable du contentieux électoral, soient saisie en temps opportun.

Un mis en cause déjà aux mains du procureur à Abomey

Selon les témoignages reçus sur place dans le village, un des mis en cause du nom de Matthieu Adéa a été arrêté par la police et confié au procureur du tribunal de première instance d’Abomey. Il aurait été surpris avec deux cartes d’électeurs dont une en son nom et la seconde au nom du feu Gabriel Kohoun, décédé il y a de cela 5ans, des suites d’un accident de circulation.

Rappel des faits par un témoin oculaire

« Je m’appelle Expédit Yèhouéssi, je suis représentant du parti UP le jour du vote et tout s’est passé devant moi. Ce que je vous dis, je l’ai déjà dit au procureur à Abomey et c’est réellement ce qui s’est passé le dimanche 17 Mai dernier aux postes de vote 1 et 2 du village Kpoto, arrondissement de Kpédékpo dans la commune Zagnanado. Ces deux postes ont été dirigés respectivement par les présidents du poste, Degan Constant et Dossou Bénide. Dans ces postes de vote, des gens sont venus voter en lieu et place des personnes décédées et ou en voyage. Au soir des décomptes et après comparaison, nous avons identifié plus d’une vingtaine de personnes qui ne vivent plus mais pour qui le vote est assuré. Par ailleurs, au cours des élections, nous (membres UP), présents sur le terrain, avons attrapé, à 35min de la fin des votes, un nommé Matthieu Adéa en possession de deux cartes d’électeur. Alors, après avoir voté pour son compte, il est revenu présenter la carte Lepi du feu Kohoun Gabriel au nom de qui il a déjà voté mais nous l’avons empêché de déposer le spécimen dans l’urne. C’est ainsi, avec l’aide du policier de garde, il a été arrêté, présenté au procureur avant d’être jeté à la prison civile d’Abomey. Il a déclaré qu’il n’était pas le premier à voter à la place d’une personne déjà décédée, que ceux du Br l’ont donné 5000f en lui disant d’avoir courage, que près de 12 personnes l’ont précédé avant qu’il n’arrive à son tour.
Au niveau du poste de vote 1 dirigé par Constant Degan, ce dernier exerce sa suprématie sur les autres membres du bureau de vote, en les empêchant de regarder la liste d’émargement durant toute la journée. Et par ce biais, il réussit à faire voter tous les morts de sa liste et près de 24 personnes qui ne vivent plus dans le village dont leurs noms figurent toujours sur la liste électorale, en complicité avec ses membres BR qui n’ont pas la carte Lepi et dont les noms ne figurent sur aucune des liste électorales du centre de vote ».

Liste des absents pour qui les votes ont été assurés au poste de vote 1 à Kpoto et leur numéro de présence sur le registre des votants

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *