.
.

Le triomphe de la vérité

.

Investigations journalistiques dans le secteur foncier: Des enquêtes dévoilent des nids de fraudes et des faux frais à Abomey-Calavi


Christian Hounongbé lors de son exposé

Dans le cadre de la deuxième phase du projet «Pour des journalistes plus professionnels au Bénin», les journalistes Christian Hounongbé et Maryse Assogbadjo ont travaillé sur la gestion du foncier à Abomey-Calavi. Après des mois de recherches, les deux hommes des médias ont restitué les fruits de leur enquête, le vendredi 22 mai 2020, à la Maison des Médias. C’est à travers une conférence de presse. Et au cours de celle-ci, les enquêteurs ont fait savoir au prime abord, par Maryse Assogbadjo, qu’il existe des irrégularités autour des réserves sociocommunautaires. « On peut retenir que les quotas réservés aux infrastructures sociocommunautaires sont détournés à d’autres fins par endroit à Abomey-Calavi », a-t-elle souligné avant de préciser que c’est parce que « le code foncier et domanial n’est pas encore connu de tous les acteurs ». Déclarant également que « la terre est une vache à lait pour les acteurs impliqués », la journaliste a évoqué les difficultés rencontrées sur le terrain dans le cadre de la réalisation de son enquête. L’inaccessibilité, la méfiance à livrer les informations, de certaines sources et le manque de collaboration de certains acteurs qui ont tant à dire et à prouver sont autant de difficultés qu’elle a soulignées. Secondo, les conférenciers ont informé, ceci par le biais de Christian Hounongbé que « les transactions foncières entre particuliers et les transferts fonciers en cas de succession sont rarement déclarés, notamment dans les localités rurales ». « Du fait des tracasseries et des pratiques parallèles au code du foncier et à la loi des finances, beaucoup abandonnent les formalités administratives, exposant ainsi leurs biens fonciers à des litiges », a ensuite précisé le journaliste du service publique La Nation avant de proposer « l’harmonisation des frais, la réduction des délais et la modernisation du système pour la formalisation plus aisée des transactions foncières ». Lesdites enquêtes entrent dans le cadre de la deuxième phase du projet « Pour des journalistes plus professionnels au Bénin », financée par Osiwa et exécutée par la Maison des Médias dont le directeur a insisté que l’objectif du projet est d’ancrer le genre enquête dans le quotidien des journalistes.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *