.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après la reprise des activités scolaires: Anselme Amoussou élabore des perspectives pour un système éducatif plus reluisant


Anselme Amoussou, SG/Csa-Bénin

Le Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin), Anselme Amoussou, a encore fait couler sa plume sur les impacts de la Covid-19 sur le système éducatif, réveillé au terme de près d’un mois et demi de congés. Dans le cadre d’une série de publications du think-tank Civic academy for Africa’s future (CiAAF) sur le coronavirus, le Secrétaire général Csa-Bénin, Anselme Amoussou, a souligné l’impact du covid-19 notamment la fermeture des écoles sur les différents maux qui minaient déjà l’école béninoise, à savoir : la déscolarisation des filles, le non-achèvement des programmes. Une situation qui a également des répercussions sur le mode de fonctionnement des écoles, provoquer la croissance des disparités éducatives, fragiliser la situation économique de nombre de parents qui pourraient avoir du mal à assurer la poursuite du paiement des frais de scolarité de leurs enfants, la mise en chômage technique dans plusieurs établissements privés. Face à ces différents maux qui plongent déjà l’école béninoise dans une atmosphère incertaine, Anselme Amoussou a salué les dispositions prises par le gouvernement Talon pour assurer la reprise des activités académiques notamment dans les universités nationales.  Mais, il faut, pour le SG-Csa-Bénin, opérer des réformes profondes nécessaires au renforcement de la capacité de résilience et de réaction de notre système éducatif. A cet effet, il recommande un investissement massif dans le système éducatif afin de le rendre plus résilient tout en touchant aux programmes d’études et leur pertinence, la formation des formateurs, le processus de décision, la relation école/famille, la langue d’enseignement, la place et le rôle des établissements privés, la qualité du dialogue entre acteurs, le temps scolaire etc. Il recommande également aux gouvernants le développement du numérique en milieu éducatif, l’ouverture de la formation des enseignants aux moyens modernes avec un accès aux nouvelles technologies, de revoir les curricula de formation et la démarche pédagogique, d’adopter des programmes qui préparent les enfants à faire face aux incertitudes, à réagir, anticiper, entreprendre, innover, à l’introduction des langues nationales dans le système éducatif, construire une politique éducative plus performante, revoir le temps scolaire tout en donnant un intérêt aux activités périscolaires telles que le sport, la culture, l’art, le statut des établissements privés, sur l’importance accordée au dialogue social.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *