.
.

Le triomphe de la vérité

.

Décentralisation au Bénin: Le Conseil communal d’Abomey-Calavi entre dans l’histoire


Emblème de la commune d’Abomey Calavi

Le maire de la commune d’Abomey Calavi, Georges Bada, a passé en revue sa gouvernance à la tête de la commune. C’est lors de son passage sur la télévision nationale il y a quelques jours. Et de son intervention, on retient que la commune a connu des avancées notables comme: la reconstruction de la maison du peuple qui est représentative de cette communauté d’Abomey- Calavi, le rapprochement de l’administration décentralisée vers la base. Outre ces réalisations, le maire a évoqué la réédition de comptes. Il affirme que les réunions de municipalité à la base et dans chaque arrondissement, se sont tenues tous les mois et de façon régulière. «Cette pratique permet d’écouter les doléances de la population pour y répondre», a-t-il fait savoir. En abordant la préoccupation relative aux recettes, le maire a déclaré qu’«il y a des recettes internes propres à la commune qui sont mobilisées vaille que vaille». «Et nous veillons à ce que ces ressources mobilisées puissent servir à la communauté toute entière, et non servir la poche d’un maire ou d’un conseiller communal. Et je crois que c’est là où, il y a la dichotomie et certains détracteurs pensent que nous n’avons rien fait», a-t-il ajouté. Revenant sur la collaboration entre son conseil et le gouvernement du président Patrice Talon, la première autorité d’Abomey-Calavi a souligné qu’on ne peut pas apprécier le bilan d’un conseil communal et ignorer la contribution du gouvernement. «Le Conseil communal que j’ai eu l’insigne honneur de diriger n’a ménagé aucun effort pour impacter, pour apporter sa contribution, pour mettre à la disposition du gouvernement le foncier à Abomey-Calavi qui lui permet de réaliser toutes les infrastructures. Et c’est également l’occasion de féliciter le chef de l’État qui a de très bonnes ambitions pour Calavi», a déclaré le maire d’Abomey Calavi avant d’ajouter : «c’est à ce niveau que certains vendeurs d’illusions estiment qu’à Abomey-Calavi il n’y a que le gouvernement qui ait travaillé». Il a, pour finir, informé que l’éclairage public est l’une des préoccupations que les communes ne peuvent pas résoudre toutes seules. C’est alors que Georges Bada a remercié le gouvernement pour son implication et a invité les populations à faire un bon usage du peu dont dispose la commune. Il n’a pas manqué de se dire prêt pour un débat contradictoire sur cette gestion.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *