.
.

Le triomphe de la vérité

.

Construction des villes vertes: Le défi majeur des prochains conseils communaux, selon Herbert Houngnibo


Herbert Euloge Houngnigbo, Administrateur civil

La construction des villes vertes est l’un des défis que les prochains élus communaux sont appelés à relever. Il s’agit d’un enjeu majeur pour contribuer à la création des villes durables. C’est ce que recommande l’Administrateur civil, Herbert Euloge Houngnigbo, dans un entretien accordé au quotidien La Nation au sujet des mesures qui doivent faciliter l’émergence de ce type de ville auquel le pouvoir aspire à travers la réalisation de divers projets.

« Dessiner de nouveaux modèles verts pour bâtir une ville durable ». Tel est le défi que doivent relever les prochains conseils communaux, selon Herbert Houngnibo. Pour lui, l’ordonnancement des agglomérations et la planification territoriale est l’une des préoccupations majeures des élus de la 4è mandature de la décentralisation. « La ville est restée le lieu d’attraction de tous d’autant qu’elle regorge de projets d’investissements productifs et accueille des infrastructures lourdes et des services collectifs. Si son attrait provoque l’exode rural, la ville ne devrait pas être un cauchemar », a-t-il souligné. A l’en croire, la plantation des arbres au bon endroit pour en dégager un ilot forestier garantirait la respiration, la qualité de la vie. En effet, les arbres en général et ceux plantés en ville en particulier permettent de lutter contre la pollution, de rafraîchir l’air ambiant, d’améliorer la santé des citadins, et de développer la biodiversité urbaine, selon ses explications. Par ailleurs, il a fait savoir que les arbres urbains en corrélation avec la spécificité des sols peuvent bien constituer une forêt urbaine parce que vivre dans une ville verte, c’est accroître son espérance de vie. « Les villes nues, c’est-à-dire sans arbre ont souvent pour habitant des gens nerveux sans cause. Alors qu’en filtrant l’air, les arbres permettent de préserver les populations des polluants. Raison pour laquelle la forêt en ville doit constituer un rempart contre la pollution de l’industrialisation », a ajouté l’Administrateur civil pour qui les plans d’urbanisation à venir pourraient prévoir la création des zones de foresterie pour permettre d’instaurer un poumon de filtre des particules fines et polluants l’atmosphère. Dans son développement, il a indiqué que l’appréciation de la vitalité de l’administration et de la gestion des communes pourraient se faire à travers quelques domaines qui paraissent essentiels à savoir: l’exercice de la personnalité juridique et morale, le contrôle de tutelle et l’autonomie financière des collectivités locales, car c’est sur l’exercice de la personnalité juridique et morale que commence la mission. Aussi renseigne-t-il que l’octroi de la personnalité juridique et morale a consacré le pouvoir de décision aux autorités locales. Autrement dit, la commune est titulaire de droits et d’obligations. « Le contentieux apparu cette dernière décennie est dû à une divergence de lecture de certaines dispositions », a-t-il affirmé avant de souligner que le contrôle de tutelle s’étend comme tous les mécanismes de contrôle qui permettent à l’Etat d’assurer la légalité des actes que posent les autorités locales décentralisées. « La tutelle s’est manifestée par des actes forts pour la suspension et des révocations. Par ailleurs, la question de l’autonomie financière des collectivités locales, l’exercice effectif du pouvoir local suppose l’existence de ressources financières que la collectivité doit maîtriser afin de s’assurer que les services offerts aux citoyens répondent à leurs attentes. Le constat fait est que beaucoup d’efforts sont fournis pour que les ressources locales ne servent pas à financer des activités sans intérêt pour la commune ou la municipalité comme ces balades sans projets en main des édiles », a précisé l’invité du quotidien La Nation. En ce qui concerne la médiatisation de la campagne pour les communales du 17 mai à cause de la pandémie du Covid-19, il a fait observer que le pouvoir des médias n’a jamais été aussi sollicité. « Ce sont les circonstances exceptionnelles qui mettent les nouvelles technologies de l’information et de la communication au centre du débat citoyen de proximité », a signalé Herbert Houngnibo.

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *