.
.

Le triomphe de la vérité

.

Cadre de vie dans 8 villes: L’assainissement pluvial lancé pour soutenir l’asphaltage


José Didier Tonato

Le défi majeur pour la plupart des grandes villes béninoises reste l’assainissement et la gestion de l’inondation. Ce problème occupe une place de choix dans le programme d’action du gouvernement et pour lequel de grandes décisions ont été prises, lors du conseil des ministres de ce mercredi 06 mai 2020. En effet, le gouvernement béninois a décidé de l’actualisation des missions d’étude d’avant-projet détaillé et de l’élaboration des dossiers d’appel d’offres du Programme d’assainissement pluvial des villes de Porto-Novo, Sèmè-Podji, Abomey-Calavi, Ouidah, Abomey, Bohicon, Parakou et Natitingou. Le Conseil des ministres a validé l’actualisation des missions d’étude d’avant-projet détaillé et d’élaboration des dossiers d’appel d’offres du Programme d’assainissement pluvial des villes pré citées. Ce programme prévoit la construction de 100 km de collecteurs, ainsi que le remplacement ou la réhabilitation d’autres en mauvais état. Il vise principalement à : réaliser les ouvrages primaires de drainage et d’assainissement dans les villes concernées; réduire leur vulnérabilité aux inondations; améliorer substantiellement l’environnement urbain et l’hygiène; réduire les niveaux de pollution et d’insalubrité ; puis à améliorer la mobilité urbaine.
Ce projet, faut-il le rappeler, concerne 7 des 8 villes qui font partie du programme Asphaltage. Ceci, parce que la seule ville manquante, Cotonou, la métropole béninoise bénéficie déjà d’un programme spécial d’assainissement pluvial dont le financement est bouclé et les travaux annoncés pour bientôt. Le programme que le gouvernement s’apprête à mettre en œuvre vient à point-nommé et constitue un appui complémentaire pour la durabilité des infrastructures de l’Asphaltage. Ce programme à voir de près, a un lien direct avec la mise en œuvre de la deuxième phase du projet ASPHALTAGE dont la plupart des rues à aménager ont pour exutoires les collecteurs à construire.
C’est dire que le gouvernement s’apprête à faire réaliser plus de 100 km de collecteurs qui doivent assurer l’évacuation des eaux de voiries attendues de la deuxième phase d’Asphaltage. Une anticipation qui est la pertinence de la réalisation de ces travaux en synergie avec la seconde phase de l’asphaltage. Il est alors nécessaire de comprendre par-là que le gouvernement pose ainsi les jalons de la deuxième phase du projet d’asphaltage qui impacte les 8 villes concernées.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *