.
.

Le triomphe de la vérité

.

Développement touristique de la Route des Pêches: Talon lève les obstacles aux formalités foncières


Patrice Talon, Président de la République

En sa séance ordinaire du mercredi 29 avril 2020, le Conseil des Ministres a approuvé la rectification des coordonnées géographiques et procédé à la redéfinition du périmètre de la zone de développement touristique sur le littoral entre les communes de Cotonou et de Ouidah. En effet, le décret n° 2005-664 du 3 novembre 2005 portant classement de la zone à vocation touristique exclusive de la route des pêches prescrit une superficie de 15.853 hectares, largement supérieure à l’emprise du projet qui est de 3712 hectares sur terre ferme. De ce fait, le gouvernement a décidé de corriger les coordonnées géographiques du périmètre objet de la déclaration d’utilité publique intervenue en 2006. Une situation qui a eu naturellement pour conséquences, l’arrêt des opérations foncières relatives au périmètre, et même de celles se situant hors de l’emprise réelle du projet. Il s’agit là d’un coup d’arrêt aux initiatives socio-économiques aussi bien privées que publiques dans la zone. Pour assurer l’adéquation des constructions environnantes avec la vocation de la zone, la création de zones d’aménagement concerté dans le périmètre est retenue pour en assurer le développement harmonieux. Avec cette décision de délimitation du périmètre du projet de développement touristique de la route des pêches, le gouvernement libère les énergies. Elle permettra désormais aux acquéreurs et autres propriétaires terriens de la zone de savoir sur quel pied danser, surtout ceux qui détiennent des propriétés dans la zone maintenant déclassée. Cette décision participe à la sécurisation du foncier dans la zone et rassure toute personne qui a l’intention d’investir là-bas à enclencher les formalités. Elle ouvre également la voie à un regain d’activités qui pourrait venir conforter l’option du gouvernement de transformer la zone. Il est important de revenir sur l’ambition du gouvernement de faire de cette zone un atout d’offre touristique moderne en optant pour la création de zones d’aménagement concerté dans le périmètre afin d’en assurer le développement harmonieux. Ce qui revient à dire que la libération des énergies pour des initiatives n’est pas un blanc-seing pour des aménagements « sauvages ». C’est donc la conséquence de la concrétisation de la vision du gouvernement pour la zone dont les projets commencent à prendre et qui connaîtront un coup d’accélérateur. On peut d’ores et déjà se réjouir de la gouvernance du Président Talon qui va au concret, entre dans le vif du sujet en aplanissant les difficultés pour faire du durable. Et nous en avons désormais la preuve avec ce projet de développement de la route des pêches qui a longtemps été une arlésienne.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *